Montmaur-en-Diois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montmaur.

Montmaur-en-Diois
Montmaur-en-Diois
Commune de Montmaur-en-Diois.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Die
Canton Le Diois
Intercommunalité Communauté de communes du Diois
Maire
Mandat
Jean-Claude Flohic
2014-2020
Code postal 26150
Code commune 26205
Démographie
Gentilé Montmaurois, Montmauroises
Population
municipale
82 hab. (2016 en augmentation de 2,5 % par rapport à 2011)
Densité 6,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 40′ 37″ nord, 5° 22′ 48″ est
Altitude Min. 459 m
Max. 1 274 m
Superficie 12,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Montmaur-en-Diois

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Montmaur-en-Diois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montmaur-en-Diois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montmaur-en-Diois

Montmaur-en-Diois est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes, au cœur du Diois, entre Die et Luc-en-Diois. Ses habitants, les Montmaurois, sont au nombre de 85.

Rue du quartier des bâties à Montmaur-en-Diois.
Hameau des Bâties et du Vieux Montmaur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

La commune de Montmaur-en-Diois est traversée d'ouest en est par le ruisseau de l'Esconavette.

Relief[modifier | modifier le code]

On peut observer tout autour du village un massif montagneux varié. Au nord et à l'est se trouve le plateau calcaire de Solaure, montagne dépassant les 1 000 m. Au sud se trouve le Serre un ensemble de collines composées de marnes et ne dépassant que rarement les 600 m. Au nord-est le Vieux Montmaur est perché sur une haute colline de marne noire.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montmaur-en-Diois
Aurel Aix-en-Diois
Montmaur-en-Diois Saint-Roman
Rimon-et-Savel Barnave

Frontières naturelles[modifier | modifier le code]

La commune de Montmaur-en-Diois est délimitée par des frontières naturelles :

  • Au nord et à l'ouest les montages de Solaure forment la limite avec Rimon-et-Savel ;
  • Au sud la longue colline appelée le Serre forment la limite avec Barnave ;
  • À l'est la Drôme marque la limite avec Saint-Roman ;
  • Au nord-est quelques collines et ruisseaux forment la limite avec Aix-en-Diois.
Carte de la commune de Montmaur-en-Diois.
Champs de lavande à Montmaur en Diois.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Castrum Montis Majoris, 1165 (Cartulaire de Die, 10); Montem Majorem, 1178 (ibid., 5); Montmaior, XIIIe siècle (Censier de l'évêque de Die); Capella Montis Majoris, XIVe siècle (Pouillé de Die); Castrum Montis Mauri, 1442 (Choix de documents, 237); Castellania de Monte Majori, 1450 (Revenus de l'évêché de Die); Marcelli Montismajori, 1509 (visite épiscopale); Montmour, 1576 (Rôle de décimes); Montmor, 1644 (visites épiscopales)[1].

Comme l'indiquent les formes anciennes, il s'agit d'un mont mour à l'origine, c'est-à-dire « mont majeur, mont principal, grand mont », tombé plus tardivement dans l'attraction des Montmaur, c'est-à-dire « mont noir, mont sombre ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Avant 1790, Montmaur était une communauté de l'élection de Montélimar, subdélégation de Crest et du bailliage de Die, formant une paroisse du diocèse de Die - Capella Montis Majoris, XIVe siècle (pouillé de Die), dont l'église, dédiée à saint André, l'était auparavant à saint Marcel - Ecclesia parrochialis Sancti Marcelli Montismajori, 1509 (visite épiscopale), et dont les dîmes appartenaient, un tiers à l'évêque et le reste au chapitre de Die. Au point de vue féodal, c'était une terre du patrimoine des évêques de Die, dont les droits furent confirmés en 1178 par les empereurs d'Allemagne, et qui en ont été seigneurs jusqu'à la Révolution.

Comprise en 1790 dans le canton de Luc-en-Diois, cette commune fait partie du canton de Die depuis la réorganisation de l'an VIII.

La châtellenie de Montmaur - Castellania de Monte Majori, 1450 (revenus de l'évêché de Die) avait la même étendue que la commune de ce nom.

Information Extrait du Dictionnaire topographique de la Drôme : MONTMAUR, Commune du Canton de Die[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Consuls et maires de Montmaur-en-Diois[modifier | modifier le code]

Montagne du Glandasse vue de Montmaur-en-Diois.

1461 - Virasac Guilheaume et Garcin Jaque 1579 - Boulard et Raillon 1580 - Boulard Jean et Grosset Claude 1585 - Martin Laurent et Vigier Jeanne 1589 - Martin Claude et Boulard Jean 1590 - Archimbaud Abraham et Boullard Claude 1591 - Grosset Cassien et Boulard Jean 1595 - Archimbaud Sébastien et Humbert Étienne 1596 - Grousset Cassien et Boullard Jean 1597 - Boulard Domenge et Dupays Jean 1598 - Grosset et Silvestre 1599 - Archimbaud et Boulard 1600 - Bonnard Jean et Vincent Pierre 1602 - Silvestre et Raillon 1603 - Souvestre Pierre 1605 - Peyrol et Boulard 1607 - Liotard et Drogue 1608 - Sauvain et Boulard 1609 - Silvestre et Virasac 1613 - Liotard et Boulard 1619 - Martin et Boulard 1621 - Archimbaud et Guillaud 1625 - Martin et Boulard 1627 - Peyrol et Sibour 1628 - Lagier Pierre 1630 - Joubert et Boulard 1632 - Archimbaud Philippe 1631 - Odon Daniel et Martin David 1637 - Sauvain et Boulard 1638 - Daniel et Abraham Odon 1639 - cCaude Moulin et Raillon 1640 - Archimbaud Jean et Odon Noël 1648 - Boulard Jean 1653 - Odon Noe 1654 - Garcin Jean 1657 - Odon Michel 1659 - Arthaud Pierre et Railhon Jean 1663 - Odon Noël et Silvestre Étienne 1664 - Archimbaud Jean et Martin estienne 1665 - Archimbaud jean et Martin Estienne 1668 - Archimbaud Pierre et Joubert Catherin 1669 - Raillon Jean et Évêque Pierre 1670 - Grimaud Pierre et Liautard Claude 1671 - Mauran Jean et Boulard Estienne 1673 - Archimbaud Mathieu 1675 - F Lioutard et Jean Odon 1676 - Martin Pierre et Noël Mourand 1678 - Archimbaud Pierre 1679 - Peyrol George et Odon Noël 1680 - Morand Pierre 1681 - Archimbaud Pierre 1682 - Liotard Jean 1683 - Archimbaud Jean 1685 - Mourand Jean 1686 - Maurin Pierre

1687 - Morand Pierre

1689 - Bonnard Jean

1690 - Archimbaud J

1693 - Raillon Claude

1695 - Odon David

1696 - Jaubert Antoine

1697 - 98 - Archimbaud JEAN

1698 - Rouyer claude

1699 - Joubert Simon et Gontard Charles

1700 - Joubert Antoine et Blain Jacques

1702 - 1706 - Valentin René de Laye

1707 - Oddon Jean

1707 - 09 - Geroin Pierre

1710 - Morand Pierre et Valentin Pierre

1711 - Raillon Mathieu et Morand Pierre

1712 - 13 - Cuchet Luis

1715 - 16 - Moulin Durand

1717 - Faure Jean

1718 - Archimbaud francois

1719 - Vallantin Pierre

1720 - 22 - Odon Jean

1723 - Martin Pierre

1724 - Boulard Estienne

1726 - Lioutard Marc

1727 - Évêque Jean

1728 - Girouin Pierre

1729 - 30 - Odon Jean Pierre

1731 - Archimbaud Francois

1732 - Joubert Claude

1733 - 34 - Girouin Pierre

1735 - Archimbaud Pierre

1736 - Martin Pierre

1737

1738 - Chambrier

1738 - 39 - Bernard André

1740 - Évêque Antoine

1741 - Odon Jean

1741 - 1762 - Roist Pierre

1763 - Blain L

1774 - Vallentin Jean Louis

1776 - Martin Pierre

1777 - Joubert Jean

1778 - 79 - Archimbaud Laurens

1780 - Joubert Jean Pierre

1781 - Lantheaume Jean Pierre 1782 - Joubert Jean Pierre 1783 - Girouin Pierre 1785 - Liotard Alexandre 1786 - Chaffel Pierre 1787 - Gaude Jacques 1789 - Évêque Jean Antoine 1790 - Giroin Jean-Pierre 1790/03/14 - 1792 - Archimbaud Laurens (élection du 1er maire) 1792/11/01 - 1812 - Gillouin Jean Pierre 1813 - 1817 - Leveque Benjamin 1817 - 1826 - Vallentin Pierre Paul 1826 - 1829 - Nal Jean 1829 - 1836 - Gillouin Jean Pierre René 1836 - 1837 - Arnaud Jean 1837 - 1846 - Liotard Alexandre 1845/06/24 - 1846 - Leveque Hyppolite 1846/11/06 - 1848 - Leveque Louis 1848/09/03 - 1864 - Leveque Hyppolite Benjamin du Seillon 1864/10/16 - 1870 - Chaine Jean Antoine, à partir de 1869 Joubert Benjamin 1er adjoint préside les conseils 1870/09/03 - 1876 - Vallentin Fortuné du vieux village 1876/10/08 - 1880 - Poulet Jean des Jantons 1880/01/23 - 1881 - Nal Léon 1881/01/23 - 1888 - Chaine Rosemond 1888/05/20 - 1892 - Vallentin Fortune 1892/05/15 - 1893 - Joubert Benjamin au 3e tour au bénéfice de l'âge 1893/05/14 - 1894 - Lagarde Jean au 3e tour au bénéfice de l'âge 1894/02/18 - 1899 - Chaine Rosemond 1899/08/06 - 1900 - Nal Léon 1900/05/20 - 1912 - Chaine Rosemond 1912/05/19 - 08/09 - Oddon Adrien élu 3 fois de suite au bénéfice de l'âge et 3 fois démissionnaire (3 mois) 1912/08/06 - Dissolution du conseil par le président de la République et une délégation spéciale est nommée pour remplir les fonctions du conseil municipal, sont nommés REY, VINCENT, LAPEYRE.

1912/09/08 - 1919 - Poulet Camille

1919/12/10 - 1945 - Gros Long

Hameau des Bâties à Montmaur-en-Diois.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1945 1957 Auguste Ferrier    
1957 1977 Paul Vallentin    
1977 1995 Aimé Chauvin    
1995 2001 Jean-Paul Keller    
2001 2008 Alain Vallentin    
2008 2014 Jean-Paul Keller    
2014 En cours
(au 30 octobre 2014)
Jean-Claude Flohic[3] SE  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 82 habitants[Note 1], en augmentation de 2,5 % par rapport à 2011 (Drôme : +4,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
227243221239237239220236253
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
242252233230225189187173162
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
174160155121117108948484
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
636059587979808080
2013 2016 - - - - - - -
8182-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • Le Vieux Montmaur, Les Nals, Les-Bâties, Le Seillon, Les Jantons, Les Chantres, Les-Baux, La Tuillère.

Lieux[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Ruines féodales dans le hameau du Vieux Montmaur (ancien village, remparts, porte et château).
  • Ruines de l'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Les routes de Montmaur-en-Diois sont régulièrement empruntées par les étapes de transition du Tour de France entre les Alpes et les Pyrénées.

  • 15/07/2010 : étape 11 Sisteron à Bourg-lès-Valence
  • 11/07/1996 : étape 11 Gap à Valence

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait du Dictionnaire topographique de la Drôme Montmaur, Commune du Canton de Die ref name="gallica-bpt6k392934"
  2. Source : Bibliothèque nationale de France
  3. Montmaur-en-Diois sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 30 octobre 2014).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :