Aller au contenu

Montlaur-en-Diois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Montlaur-en-Diois
Montlaur-en-Diois
Entrée du village de Montlaur-en-Diois.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Die
Intercommunalité Communauté de communes du Diois
Maire
Mandat
Michel Leclercq
2020-2026
Code postal 26310
Code commune 26204
Démographie
Population
municipale
145 hab. (2021 en diminution de 3,33 % par rapport à 2015)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 38′ 03″ nord, 5° 25′ 47″ est
Altitude Min. 502 m
Max. 1 320 m
Superficie 9,72 km2
Type Commune rurale à habitat dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Die
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Diois
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Montlaur-en-Diois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Montlaur-en-Diois
Géolocalisation sur la carte : Drôme
Voir sur la carte topographique de la Drôme
Montlaur-en-Diois
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative d'Auvergne-Rhône-Alpes
Montlaur-en-Diois

Montlaur-en-Diois est une commune française située dans le département de la Drôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Montlaur-en-Diois est limitrophe de la commune de Luc-en-Diois se situant au nord-ouest de celle-ci.

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Montlaur est un affluent de la Drôme. Son parcours est de 2,15 km sur la commune de Montlaur. En 1891, sa largeur moyenne était de 3 m, sa pente de 150 m, son débit ordinaire de 0,05 m3, extraordinaire de 30 m3[1].

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat méditerranéen altéré, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[2]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat de montagne ou de marges de montagne et est dans la région climatique Alpes du sud, caractérisée par une pluviométrie annuelle de 850 à 1 000 mm, minimale en été[3].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 11,2 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17,6 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 026 mm, avec 8,1 jours de précipitations en janvier et 5,5 jours en juillet[2]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « St Roman-Diois »sur la commune de Saint-Roman à 6 km à vol d'oiseau[4], est de 12,5 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 800,3 mm[5],[6]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[7].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Au , Montlaur-en-Diois est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à 7 niveaux définie par l'Insee en 2022[8]. Elle est située hors unité urbaine[9]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Die, dont elle est une commune de la couronne[Note 1],[9]. Cette aire, qui regroupe 27 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[10],[11].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (62,1 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (57,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (37,8 %), zones agricoles hétérogènes (26,1 %), terres arables (23,8 %), prairies (8,7 %), cultures permanentes (3,5 %)[12]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations[modifier | modifier le code]

Dictionnaire topographique du département de la Drôme[13] :

  • 1343 : De Monte Lauro (cartulaire de Die, 143).
  • 1509 : mention de l'église : Ecclesia parrochialis Beate Marie Magdelene Montislauri (visites épiscopales).
  • 1515 : mention de la paroisse : Cura Montislauri (rôle de décimes).
  • 1518 : Locus de Montelhauro (terrier de Poyols).
  • 1529 : Montlauz (archives hosp. de Crest).
  • XVIe siècle : mention de la paroisse : Capella de Montelauro (pouillé de Die).
  • 1570 : mention de la paroisse : Cura de Montlorio (rôle de décimes).
  • 1585 : Montleau (Correspondance de Lesdiguières, III, 16).
  • 1705 : Montlaud (dénombrement du royaume).
  • 1788 : Montlord (Alman. du Dauphiné).
  • 1891 : Montlaur, commune du canton de Luc-en-Diois.

(non daté)[réf. nécessaire] : Montlaur-en-Diois.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La première partie du toponyme provient du latin mons « montagne, mont, élévation » qui peut désigner une simple colline, en pays de plaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité : les Gallo-romains[modifier | modifier le code]

Quartier résidentiel romain[14].

Du Moyen Âge à la Révolution[modifier | modifier le code]

La seigneurie[13] :

  • Au point de vue féodal, Montlaur était une terre du patrimoine des anciens comtes de Diois.
  • Elle passe aux Artaud d'Aix.
  • 1279 : les Artaud d'Aix l'hommagent aux comtes de Valentinois.
  • Passe aux Monteynard qui la possèdent encore en 1540.
  • 1614 : acquise par les Gilbert.
  • Peu avant la Révolution : acquise (par héritage) par les Morard.

Montlaur est un faubourg de Luc-en-Diois jusqu'au XIVe siècle[14].

La commune est dévastée par les guerres de Religion, puis repeuplée par des Italiens du Val d'Aoste[14].

Avant 1790, Montlaur était une communauté de l'élection de Montélimar, subdélégation de Crest et du bailliage de Die, formant une paroisse du diocèse de Die, dont l'église était premièrement dédiée à sainte Marie-Madeleine puis à sainte Anne, et dont les dîmes appartenaient au chapitre de Die, qui présentait à la cure[13].

De la Révolution à nos jours[modifier | modifier le code]

En 1790, la commune fait partie du canton de Luc-en-Diois[13].

Au XIXe siècle, les habitants du village descendent s'installer dans la plaine[14].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendance politique et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Franck Le Priol    
mars 2008 2014 Yves Sarrazin    
2014 En cours
(au 31 octobre 2014)
Thierry Basset[15] SE Artisan

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Finances locales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[17].

En 2021, la commune comptait 145 habitants[Note 2], en diminution de 3,33 % par rapport à 2015 (Drôme : +2,94 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
237207252276273269267268250
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
247260238232234221220197200
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
191177172172170151145143132
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
1361291098880116141150150
2018 2021 - - - - - - -
144145-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale : le 17 janvier[14].
  • Fête communale : troisième dimanche d'août[14].

Loisirs[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Services et équipements[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

En 1992 : céréales, vignes (vins AOC Châtillon-en-Diois et Clairette de Die), aviculture[14].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Sainte-Anne.
  • Ruines du château fort[14].
    • Le château médiéval a été réaménagé au XVIe siècle et le village médiéval fortifié[réf. nécessaire].
  • Ruines du village médiéval fortifié[réf. nécessaire], abandonné au XIXe siècle[14].
  • Église Sainte-Anne de Montlaur-en-Diois du XIXe siècle.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Montlaur-en-Diois possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michèle Bois et Chrystèle Burgard, Fortifications et châteaux dans la Drôme, Éditions Créaphis, , 192 p..

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. J. Brun-Durand, Dictionnaire topographique du département de la Drôme, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), page 232 (ruisseau).
  2. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  3. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le )
  4. « Orthodromie entre Montlaur-en-Diois et Saint-Roman », sur fr.distance.to (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « St Roman-Diois », sur la commune de Saint-Roman - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Station Météo-France « St Roman-Diois », sur la commune de Saint-Roman - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  7. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  8. « La grille communale de densité », sur le site de l’Insee, (consulté le ).
  9. a et b Insee, « Métadonnées de la commune ».
  10. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Die », sur insee.fr (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. a b c et d J. Brun-Durand, Dictionnaire topographique du département de la Drôme, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), page 231 (commune).
  14. a b c d e f g h et i Michel de la Torre, Drôme, le guide complet de ses 371 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, (ISBN 2-7399-5026-8), Montlaur-en-Diois.
  15. Montlaur-en-Diois sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 31 octobre 2014).
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.