Pontaix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pontaix
Pontaix
Village de Pontaix, avec les ruines du château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Die
Canton Le Diois
Intercommunalité Communauté de communes du Diois
Maire
Mandat
Philippe Géranton
2014-2020
Code postal 26150
Code commune 26248
Démographie
Gentilé Pontaisons, Pontaisonnes
Population
municipale
162 hab. (2015 en diminution de 2,41 % par rapport à 2010)
Densité 8,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 45′ 03″ nord, 5° 15′ 53″ est
Altitude Min. 315 m
Max. 1 000 m
Superficie 19,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Pontaix

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Pontaix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pontaix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pontaix

Pontaix est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pontaix est située à 27 km à l'est de Crest et à 10 km à l'ouest de Die (chef-lieu du canton).

Pontaix occupe un site stratégique, sur un passage resserré de la vallée de la Drôme, qui commande l'accès au Diois[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Pontaix
Eygluy-Escoulin Vachères-en-Quint
Pontaix Sainte-Croix
Véronne Vercheny Barsac

Histoire[modifier | modifier le code]

Pontaix au XIXe siècle illustrée par Alexandre Debelle (1805-1897).

À l'époque gallo-romaine, l'habitat est dispersé. Une villa gallo-romaine viticole se trouvait au lieu-dit la Condamine. La voie romaine entre Valence et Die passait sur le territoire de la commune[1].

La position stratégique de Pontaix, qui commande l'accès au Diois, explique une partie de l'histoire du village, qui naît à l'époque médiévale[1].

Le calvinisme s'implante au XVIe siècle. Lors des guerres de religion, les protestants tiennent la place à partir de 1574[1].

Lors de la Révolution française, Pontaix est chef-lieu du canton de Pontaix de 1790 à 1800[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
- - Michel Granon - -
2001 2008 Émile Malicorne - -
2008 en cours
(au 30 octobre 2014)
Philippe Géranton[2] SE Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 162 habitants[Note 1], en diminution de 2,41 % par rapport à 2010 (Drôme : +4,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
499478482469490498481458444
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
409402376375379320344291313
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
311326286225225231210202174
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
152163136151151136155166162
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ruines du château de Pontaix : donjon pentagonal du XIIIe siècle détruit à la fin du XVIe siècle, situé à l'intérieur d'une double enceinte dominant le village et le passage de la Drôme.
  • Ancienne église Saint-Apollinaire de Pontaix : l'ancienne chapelle du château (XIIe) devenue temple réformé au XVIe siècle, abrite des peintures des XVe et XVIIe siècles. Elle est redevenue catholique au XVIIe siècle jusqu'à la Révolution, puis elle a été rendue au protestantisme depuis environ 200 ans. On peut y voir des peintures murales médiévales. Le temple est classé monument historique[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • René Bernard,
  • René Géranton, ancien maire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « [www.etudesdromoises.com/pdf/014-11.1967.pdf Histoire de Pontaix] », Revue universitaire des études drômoises, no 14, novembre 1967, p. 12-15.
  2. Pontaix sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 30 octobre 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. Notice no PA00117014, base Mérimée, ministère français de la Culture