La Roche-sur-Grane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Roche.
Page d’aide sur l’homonymie La Roche-sur-Grâne redirige ici.
La Roche-sur-Grane
Le village.
Le village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Die
Canton Crest
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Drôme
Maire
Mandat
Christine Bonnet
2014-2020
Code postal 26400
Code commune 26277
Démographie
Gentilé Rochois
Population
municipale
173 hab. (2014)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 41′ 00″ nord, 4° 56′ 28″ est
Altitude Min. 198 m – Max. 497 m
Superficie 12,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
La Roche-sur-Grane

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
La Roche-sur-Grane

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Roche-sur-Grane

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Roche-sur-Grane

La Roche-sur-Grane (également nommée La Roche-sur-Grâne non officiellement) est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est intégrée à la communauté de communes du Val-de-Drôme.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Roche-sur-Grane est situé à 12 km au sud-ouest de Crest (chef-lieu du canton), à 17 km au sud-est de Loriol et à 26 km au nord-est de Montélimar.

Les communes les plus proches sont Autichamp, Roynac et Grane.

Le pont culminant est la colline du Fayn (497 m), située en limite sud-est de la commune, voir plus bas en sections Toponymie et Lieux naturels.

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2008 en cours
(au 30 octobre 2014)
Christine Bonnet[1] DVD Salariée agricole

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune de La Roche-de-Grane comptait 173 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres chiffres sont des estimations.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
301 273 325 394 362 333 336 356 337
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
329 312 314 272 245 240 213 206 198
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
210 210 202 171 177 169 171 162 127
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
119 105 113 118 137 121 150 168 173
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vestiges de l'enceinte médiévale et château reconstruit au XVIIIe siècle.
  • Tunnel de Tartaiguille creusé en 1996-1997 (2,34 km de long) pour la ligne à grande vitesse du LGV Méditerranée.
  • Site agro-écologique "les Amanins" créé en 2004 par Michel Valentin et Pierre Rabhi. Le but de ce centre et de l'association les Amanins, est, sans but lucratif, de travailler autour de trois axes ; l'agriculture, l'éducation et la construction, sous la question « Quelle planète laisserons-nous à nos enfants, quels enfants laisserons-nous à la planète ? »
  • Colline du Fayn, point culminant de La Roche-de-Grane, tire son nom d'un bouquet de hêtres issu d'un hêtre isolé qui a réussi à pousser, sur un lieu qui ne lui était a priori pas favorable. Ces hêtres sont restés en place depuis plusieurs siècles ; ils ont servi de borne permanente à la limite de plusieurs communes (La Roche-de-Grane, Roynac et Auriples)[4].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Roche-sur-Grane sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 30 octobre 2014).
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  4. F. Monteiller « Enquêtes sur les arbres remarquables de la Drôme », Études drômoises, (no)69, décembre 1986, p. 53-55.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]