Suze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Suze (homonymie).
Suze
Bouteille de Suze
Bouteille de Suze

Pays d’origine Suisse, France
Ville d’origine Châtillon /FR
Société FAM
Date de création 1889
Degré d'alcool 15°en France
Site web www.suze.com/

La Suze est une marque commerciale suisse qui désigne une liqueur de gentiane apéritive amère de couleur dorée à base de gentianes jaunes créée au XIXe siècle par Henri Porte sur une recette de Fernand Moureaux[1].

Les broyards la boivent très volontiers avec une tombée de Coca ou d'Henniez pour la couleur.

Les circonstances de sa création, sa recette, sa bouteille, son nom de marque, sa pérennité en font un branduit typique.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Mélange d'infusion et d'esprit de gentiane (dont 50 % de racines sauvages), d'extraits de plantes aromatiques macérées et complété de nombreux extraits de plantes aromatiques.
  • Couleur jaune.
  • Degré d'alcool : 15° (Suisse 20°)
  • Sucre : 200 g/litre
  • C'est une marque déposée propriété du groupe Pernod-Ricard

Gamme[modifier | modifier le code]

  • Suze l'Originale : gentiane et plantes aromatiques
  • Suze Fruits Rouges : framboise, mûre et myrtille
  • Suze Agrumes : orange, mandarine, citron
  • Suze pour bière : se dilue directement dans la bière
  • Suze Saveur d'Autrefois : saveur de gentiane très intense, titrant 20°

Histoire[modifier | modifier le code]

Plan de l'Exposition coloniale de 1931 offert par la Suze
  • 1795, création de la distillerie Rousseau, Laurens et Moureaux à Maisons-Alfort
  • 1885, le distillateur Fernand Moureaux désire faire un apéritif qui ne serait pas à base de vin, il a l'idée de distiller des racines de gentianes.
    • Il rachète la formule en Suisse
  • 1889, la marque Suze est créée avec sa célèbre bouteille. C'est à l'époque un alcool fort (32°, 80 g de sucre/litre)
  • 1912, Picasso réalise un collage « Verre et bouteille de Suze ».
  • 1945, changement elle ne titre plus qu'à 16° (21° en Suisse) et a 200 g sucre /litre
  • 1965, la distillerie est achetée par le groupe Pernod.
  • 1992, Suze crée des bouteilles sérigraphiées vendues en un nombre limité d'exemplaires.
    • 1992, Suze Picasso
    • 1995, Suze Racines
    • 1996, La bouteille du siècle
    • 1997, Fille de gentiane
    • 1998, Saga Suze
  • 2001, édition limitée de Jean-Charles de Castelbajac[2]
  • 2002, édition limitée de Christian Lacroix
  • 2003, verre pour Suze de l'architecte Jean Nouvel
  • 2003, édition limitée de Christian Lacroix
  • 2004, édition limitée de Sonia Rykiel
  • 2005, édition limitée de Paco Rabanne
  • 2006, édition limitée de Thierry Mugler
  • 2007, édition limitée de Gaspard Yurkievich

Origines du nom[modifier | modifier le code]

L'origine du nom n'est pas clairement définie. En effet, elle devrait son nom à Suzanne Gaspard, belle-sœur de l'inventeur; ou au nom d'un cours d'eau coulant en Suisse, en effet, la Suze aurait été créée dans une modeste bâtisse en contrebas du Pré-aux-Bœufs (lieu-dit non loin de Sonvilier), juste à côté de la Suze. Pour les anciens de la région, c'est un herboriste du village de Sonvilier, Hans Kappeler, qui a mis au point la formule. La boisson ne s'appelait pas encore Suze mais « Or des Alpes », une sorte de potion que Hans Kappeler vendait dans les fermes de la région avec d'autres eaux-de-vie. Ruiné et malade, ce distillateur aurait été contraint de vendre sa formule à un négociant français[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « La Suze », sur www.pernod.fr (consulté en 27 octobre2010)
  2. « Entre l'art et les marques les liens se resserrent », sur usinenouvelle.com, L'Usine nouvelle,‎ 6 juin 2002 (consulté le 10 novembre 2013) : « La célèbre bouteille de gentiane, […] a récemment été décorée et emballée par le couturier Jean-Charles de Castelbajac. »
  3. [swissinfo.ch] : La Suze hésite sur son ascendance.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]