Ouzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une bouteille d'ouzo

L'ouzo (ούζο) est une boisson alcoolisée anisée grecque fabriquée à base d'alcool neutre mélangé à divers aromates (principalement l'anis) puis distillé et dilué.

Il est assez proche, au goût, de certains anisés blancs français comme la Marie Brizard.

Il ne faut pas le confondre avec la famille des alcools produits à base de raisin (marc ou fruit entier) fermenté puis distillé, comme les rakı et tsípouro, même si leur goût est parfois proche lorsque ceux-ci sont aromatisés à l'anis (ce qui est souvent le cas en Turquie et au Proche-Orient).

Il est incolore et devient blanc au contact de l'eau.Il se consomme avec un glaçon sans rajouter d'eau.

Le mot ouzo est d'étymologie incertaine : entre autres il pourrait venir de l'expression italienne: « Uso Massalia », à l'usage de Marseille, écrite sur des caisses de transport[1],[2] ou du turc üzüm, raisin[3].

Son degré alcoolique est compris entre 38 et 50 degrés[4].

Un grand nombre de maisons qui produisent aujourd'hui de l'ouzo ont leur maison mère dans l'île de Mytilène (Lesbos) et particulièrement dans la petite ville de Plomari sur le littoral sud de l'île.

Depuis 1989, la règlementation européenne stipule que l'ouzo doit être produit en Grèce pour avoir le droit à cette dénomination.

L'alcool blanc (industriel ou autre) est mélangé aux aromates puis distillé ; le produit est ensuite soit mélangé avec de l'alcool pur (le pourcentage de produit distillé devant être d'au moins 20 %)[5] soit simplement dilué avec de l'eau pour diminuer son degré alcoolique (le coût de revient est alors plus élevé). La réglementation ne définit pas précisément le type d'anis utilisé (anis vert ou badiane), certaines étiquettes comportent une image de badiane[6].

Liste de producteurs :

  • Mini, "l'authentique de Mytilène", Mytilène.
  • Ouzo 12, des frères Kalogiannis, Argyropolis.
  • Isidoros Arvanitis, Plomari (photo ci-dessus).
  • Ouzo Tirnavou, famille Katsarou, Tirnavos.
  • Ouzo Barbayanni, Plomari

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tegopoulos Fytrakis, Meizon elliniko lexiko, s.v. ouzo
  2. G. Babiniotis, Λεξικό της Νέας Ελληνικής Γλώσσας, 2ème éd.(2002), p. 1285
  3. G. Babiniotis, op cit
  4. L'ouzo Aphrodite produit par Barbayanni affiche un degré alcoolique de 48 %. Il existe même sur le marché des ouzo distillés deux fois affichant 59 % d'alcool.
  5. Règlement (CEE) n° 1576/89 , établissant les règles générales relatives à la définition, à la désignation et à la présentation des boissons spiritueuses
  6. Celle de l'ouzo Plomari par ex.