Shōchū (boisson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shōchū.
Shōchū
Une bouteille et deux briques de shōchū.
Une bouteille et deux briques de shōchū.

Pays d’origine japon
Principaux ingrédients riz, orge, sarrasin, patate douce, sucre brun
Degré d'alcool 20 à 45 °
Variante(s) baijiu, soju

Le shōchū (焼酎?, lit. « liqueur distillée ») est une boisson alcoolisée japonaise distillée principalement à partir de riz, d'orge, de sarrasin, de patate douce ou sucre brun mais parfois aussi de châtaigne, shiso… Cette eau-de-vie vient de Kyūshū au Japon et contient de 20 % à 45 % d'alcool[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le shōchū serait arrivé d'Asie du Sud-Est par les îles Ryūkyū (dont l'île d'Okinawa) avant de se déplacer au nord, à Kyūshū[1]. L’alcool de riz des îles Ryūkyū est appelé awamori car fabriqué à partir de riz long (Indica) alors que le riz utilisé dans le reste du Japon est un riz court (Japonica), et est aujourd'hui souvent différencié du shōchū[1]. Les premiers écrits faisant référence au shōchū datent du XVIe siècle, l’époque ou François Xavier tentait d’évangéliser Kyūshū, considéré comme le berceau de cet alcool[1].

Distillation[modifier | modifier le code]

On distingue deux types de shōchū selon leur distillation : distillation unique ou honkaku (本格?) voire otsurui (乙類?), et distillation multiple ou kōrui (甲類?), les premiers étant de meilleure qualité[1],[2].

Consommation[modifier | modifier le code]

Il peut être bu sec, avec des glaçons, dilué avec de l’eau tiède ou chaude, ou en long drinks avec du jus de fruit, du soda, ou du thé Oolong, appelés chu-hi (en) (酎ハイ, chūhai?, pour « shōchū highball ») ou plus précisément Oolong-hi (ウーロンハイ, ūronhai?, « Oolong highball »). Les chu-hi peuvent s'acheter directement en canettes.

Autre alcools de riz[modifier | modifier le code]

Le shōchū ne doit pas être confondu avec l'autre alcool de riz japonais, le saké ou nihonshu (日本酒?), plus doux (14 à 17°), et obtenu par simple fermentation, uniquement à base de riz.

On retrouve des alcools de riz proches du shōchū en Chine avec le baijiu, et en Corée avec le soju.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Shochu, Sakebar
  2. a et b Shochu, La Maison du whisky

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Awamori, alcool de riz des îles Ryūkyū (Okinawa) autrefois considéré comme un shōchū.

Sur les autres projets Wikimedia :