Baijiu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baijiu (homonymie).
Bouteilles de Songhe à gauche et de Moutai à droite (2 marques chinoises de baijiu)
Baijiu en jarres tel qu'il est présenté dans les commerces ou sur les marchés chinois, il est généralement détaillé dans des bouteilles en plastique comme sur la photo. Les étiquettes indiquent au-dessus le degré d'alcool et en dessous le prix en yuan.

Le baijiu (白酒, morph. « alcool blanc ») est la désignation en Chine, d'eaux de vie obtenues par distillation de vin de céréale, à base de sorgho (maotai, erguotou, meiguilu jiu) ou de riz glutineux, mais aussi de maïs, de blé, d'orge ou de millet. Le shōchū japonais est apparenté. On l'appelle parfois maotai à l'étranger, par métonymie avec certains alcool de sorgho.

Dimension sociale et culturelle[modifier | modifier le code]

En Chine, le baijiu se boit généralement cul-sec (gān​bēi 干杯, en chinois[1]), au cours d'un repas ou lors d'une fête : en cela son mode de consommation diffère sensiblement de celui en Europe (alcools plus souvent de fruits que de céréales) occidentale où les spiritueux et liqueurs sont bus en fin de repas, ou après le repas. Seule exception, le verre de spiritueux bus cul-sec en milieu de repas afin de permettre aux convives de mieux digérer et de continuer à manger. Ce rituel a des noms différents et des formes variées selon les régions en Europe. Le plus connu en France est le « trou normand » qui associe du calvados et un sorbet à la pomme ou à la poire. En Chine, les toasts en l'honneur de la famille, du patron, des collègues, des amis, se succèdent tout au long du repas ou de la fête. Il est presque obligatoire de boire du Baijiu, au cours d'événements comme un mariage ou un anniversaire, mais aussi lors de grands repas d'entreprise, très prisés par le personnel et la direction[réf. nécessaire].

Selon la tradition chinoise, on ne boit pas pour soi, cela peut d'ailleurs être pris comme une impolitesse : il convient d'inviter une ou plusieurs personnes en se levant. Un hôte de marque est donc menacé de devoir boire un nombre considérable de verres à forte alcoolémie, et d'aller vomir à la fin, ce qui est considéré comme une chose normale. Cette façon de boire a un avantage indéniable : la convivialité. Nombre d'occidentaux sont toutefois choqués d'être obligés de boire autant de verres à la commande[réf. nécessaire].

Le Baijiu est de plus en plus concurrencé par l'essor d'autres boissons alcoolisées:

  • La boisson la plus populaire devient la bière[2], presque chaque ville a sa ou ses bières en Chine maintenant. Elles y sont généralement à base d'orge, de malt et parfois de riz (comme la bière Qingdao) ou de blé, elles suivent généralement la recette de la pilsner allemande, mais certains brasseurs artisanales proposent d'autres variétés (brunes, stout, etc...). Elle est bue à table, et à d'autres occasions ponctuant la vie et les loisirs des Chinois : jeux, sport, télévision, lecture de journaux...[réf. nécessaire].
  • Le vin à base de raisin et le cognac[3] sont aussi des boissons concurrentes qui arrivent à table et lors des événements festifs. Souvent d'origines étrangères (Chili, Australie, France, Espagne, Italie...), elles sont offertes comme marque de distinction et de respect à un supérieur, à un membre de la famille, ou à un ami. Elles sont partagées avec des amis en apéritif ou à table, en discothèque ou dans des clubs privés, souvent jusqu'à l'ivresse pour les hommes. Le vin rouge bénéficie auprès d'une partie des classes moyennes et supérieures, d'une meilleure réputation sanitaire que la bière ou les spiritueux, jugés plus dangereux pour la santé[4].

Accompagnant les événements de la vie quotidienne et l'amélioration des conditions de vie, la consommation de boissons fermentées ou distillées devrait continuer à augmenter au cours des prochaines décennies, et toucher plus largement la population, notamment les femmes et les jeunes. Le baijiu devrait garder l'image d'une boisson virile, puissante et traditionnelle, à la différence du vin et de la bière[réf. nécessaire].

Sortes de baijiu[modifier | modifier le code]

Le baijiu existe sous d'innombrables formes. Une des plus populaires est le èrguōtóu ( 二鍋頭 / 二锅头 ), alcool de Pékin également beaucoup consommé dans la région du Dongbei et aux alentours de Pékin (notamment Hebei, Shandong) : c'est un alcool de sorgho très bon marché, fort en alcool (56 degrés et plus) et de qualité plus ou moins bonne selon les marques, et présenté sans luxe (berlingots de plastique d'un demi-litre, bidons transparents de deux litres, petits flacons de verre proposés dans les restaurants). D'autres baijiu, comme le neigong jiu (内宫酒), peuvent coûter jusqu'à plusieurs milliers de yuans la bouteille. Ils sont souvent présentés dans des flacons opaques qui imitent la céramique traditionnelle. Il existe également des bouteilles disponibles en dehors des réseaux commerciaux (feimaijiu, 非卖酒), généralement réservées aux cadres du parti communiste et aux chefs d'entreprise, et parfois présentées sans étiquette.

Il existe également des variétés aromatisées, comme le meiguilujiu (玫瑰露酒), generalement orthographié mei kwei lu chew, alcool de sorgho parfumé à l'extrait de rose, fréquemment servi dans les restaurants chinois de toute la planète en tant que digestif.

Baijiu célèbres[modifier | modifier le code]

  • Fen (汾酒)
  • Jiannan chun (剑南春)
  • Lang (郎酒)
  • Luzhou laojiao (泸州老窖)
  • Maotai (茅台酒)
  • Tuopai qu (沱牌曲酒)
  • Wu liang ye (五粮液)
  • Xifeng (西凤酒)
  • Zhuye qing (竹叶青)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [Communiquer avec les Chinois Clés pour réussir vos négociations - Les Éditions d'Organisation - ISBN : 2-7081-2954-6 2003 page « Attention toutefois aux abus de (mauvais) alcool de riz lorsque les kempé (notre « cul sec »)se multiplient.  »]
  2. « Consommation mondiale de bière: La Chine première en volume avec 268 millions d´hectolitres par an » - 16 juin 2005
  3. « La Chine pourrait devenir le premier marché au monde pour le Cognac »
  4. « Les chinois préfèrent le vin rouge »

Articles connexes[modifier | modifier le code]