Steevy Boulay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boulay.

Steevy Boulay

Naissance (34 ans)
Lille (Nord)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Chroniqueur de radio et de télévision
Acteur de théâtre

Steevy Boulay est un chroniqueur de télévision et acteur de théâtre français né le à Lille. Il s'est fait connaître en participant à l'émission de télé réalité Loft Story en 2001 et intervient depuis dans de nombreuses émissions de Laurent Ruquier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Après la séparation de ses parents, Steevy Boulay vit avec sa mère Zorah et sa sœur dans des conditions très modestes[1]. Passionné par la télévision, il passe un BEP audiovisuel[2].

En 1999, il part pour Londres et y vit durant six mois avant de revenir en France. En 2000, il est livreur de pizza et temporairement barman dans une discothèque au Mans[3].

Loft Story[modifier | modifier le code]

Il se fait connaître en avril 2001 en participant à la première saison de l’émission de télé réalité Loft Story sur M6. Il sera le quatrième candidat éliminé, le 24 mai, mais son passage dans le loft est très remarqué avec son look « particulier » (cheveux peroxydés) et son inséparable peluche Bourriquet. L’hebdomadaire Télé 7 jours le met en couverture avec le titre Génération Steevy[4].

Carrière à la télévision[modifier | modifier le code]

Après le succès de cette émission, qui se termine début , il travaille sur la chaîne du câble Fun TV (filiale du groupe M6) jusqu'à l'été 2002. Parallèlement, un livre de photos Steevy est publié le .

Il est ensuite remarqué par Laurent Ruquier, juste après sa sortie du Loft, lors d'une émission sur Europe 1 dont il était l'invité. Il intègre alors la « bande à Ruquier » en intervenant d'abord dans l'émission On va s'gêner sur Europe 1 dès 2001, et comme chroniqueur, entre 2003 et 2007, dans l'émission On a tout essayé sur France 2.

De janvier à , il fait une apparition par semaine dans l'émission de Laurent Ruquier On n'a pas tout dit. En , Steevy Boulay joue dans un épisode de la série phare de TF1 Sous le soleil. Le , il participe à Fort Boyard avec Brian Joubert et Élodie Gossuin entre autres[5].

De janvier à , il apparaît dans l'émission On va s'gêner sur France 4 tous les débuts de mois.

Steevy Boulay est lauréat de deux Gérard de la télévision : il obtient le Gérard du pire animateur ou chroniqueur aux capacités intellectuelles contrariées en 2006 et reçoit le Gérard de l'animateur qui porte bien son nom en 2010.

À partir du , il participe comme candidat aux Anges de la Télé-réalité, diffusé sur NRJ 12 avec notamment Cindy Sander.

À partir du , il participe comme chroniqueur à Morandini ! sur Direct 8[6]. Il arrête cette émission le 14 décembre 2011 en raison de désaccords avec Jean-Marc Morandini[7].

En août 2013, Steevy participe à nouveau à Fort Boyard. De à , il participe à L'Émission pour tous sur France 2[8].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Steevy est l'attaché de presse du film de l'actrice Stéphanie Grumet (Isabelle Mergault)

Steevy joue le rôle de Kévin un jeune homme en pleine crise suicidaire qui va être l'otage très capricieux de Chris, un malfaiteur qui s'est réfugié dans son appartement à la suite d'un braquage raté[9].

Steevy joue le rôle d'un comptable gay dévoué corps et âme à son patron. La pièce est retransmise en direct sur Paris Première le 13 juin 2009[10].

Télévision et Radio[modifier | modifier le code]

Chroniqueur[modifier | modifier le code]

Téléréalité[modifier | modifier le code]

Autres activités[modifier | modifier le code]

En 2001, il est brièvement mannequin pour Jean-Paul Gaultier. Il tient cette année-là une chronique musicale dans Télé Star.

En 2003, il sort un album de contes Comptines de Steevy.

En 2005, il incarne un garagiste victime d'homophobie dans le clip britannique Do You Really Want to Hurt Me des Culture Club (version remix 2005), réalisé par J.G Biggs.

En 2013, la presse annonce qu'il ouvre sa propre boîte de nuit au Mans. Selon deux articles parus dans Le Maine Libre et dans Ouest-France Steevy en est le directeur[11],[12] et associé[13].

Soutien politique[modifier | modifier le code]

Il rejoint l'UMP en 2006 en qualité de militant et il soutient publiquement Nicolas Sarkozy lors de la campagne en vue de l'élection présidentielle de 2007 à tel point que le CSA aurait menacé de comptabiliser ses temps de parole sur France 2 pour le compte de l'UMP[14]. Steevy Boulay participe à quelques meetings du candidat de l'UMP en 2006 et 2007. Le 6 mai 2007 au soir, il apparaît sur la scène, place de la Concorde à Paris, installée pour fêter l'élection de Nicolas Sarkozy. À la suite de cette prise de position dès 2006, il est caricaturé dans Les Guignols de l'info avec une marionnette intervenant de temps en temps.

Lors de l'émission On va s'gêner du 27 août 2012, il annonce ne plus avoir sa carte à l'UMP.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]