Danièle Évenou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Evenou.

Danièle Évenou

Nom de naissance Danielle Anne Marie Evennou
Naissance 21 février 1943 (71 ans)
Tunis, Drapeau de la France Protectorat français de Tunisie
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Séries notables Marie Pervenche
Les Cœurs brûlés
Site internet http://www.danieleevenou.com/

Danièle Évenou, née Danielle Anne Marie Evennou le 21 février 1943 à Tunis, est une actrice française.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Née en Tunisie, c'est quelques jours après sa naissance que ses parents regagneront la Bretagne dont ils sont originaires. Elle passera d'ailleurs toutes ses vacances chez ses grands-parents maternels près de Maël-Carhaix[1]. Après avoir obtenu un diplôme de sténodactylo, elle se forme au Cours Charles Dullin avec Alain Cuny.

À dix-sept ans, elle est internée et subit des électrochocs pour traiter sa spasmophilie[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1983 à 1988, elle interprète la contractuelle Marie Lorieux dans la série télévisée Marie Pervenche qui fut un énorme succès et contribua à la faire connaître du grand public.

Elle participe régulièrement à l'émission On va s'gêner de Laurent Ruquier sur Europe 1.

Le 15 février 2013, elle est candidate au jeu Splash : le grand plongeon : elle saute tête la première d'une hauteur de 5 mètres ; néanmoins, elle n’est pas qualifiée pour la finale.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sa vie amoureuse côtoie celle de quelques autres célébrités, par exemple une romance d'un an et demi avec Jacques Brel puis un premier mariage en 1963 avec François Nocher. Elle participera aux deux seuls films réalisés par Brel : Franz et Le Far West.

Elle vivra ensuite pendant sept ans avec l'animateur de télévision Jacques Martin avec qui elle a eu deux fils, également comédiens : Frédéric Martin et Jean-Baptiste Martin.

Danièle Evenou épouse le 14 septembre 1996 le journaliste et ancien ministre de la communication Georges Fillioud (1929-2011).

Elle étonne par sa pétillante vitalité extravertie. Elle se dépeint elle-même comme une « madame sans gêne » et avoue volontiers qu'elle souffre de troubles obsessionnels compulsifs (tocs) et de superstitions étonnantes, comme sa façon de marcher sur un carrelage.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]