Hollywood Bowl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hollywood Bowl

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le Hollywood Bowl et le panneau Hollywood

Type Amphithéâtre
Lieu Hollywood, Los Angeles
Coordonnées 34° 06′ 46″ Nord 118° 20′ 20″ Ouest / 34.112778, -118.338889
Architecte(s) Mouvement moderne
Inauguration 11 juillet 1922
Capacité 17 376
Site web www.hollywoodbowl.com

Résidence

Orchestre du Hollywood Bowl

Le Hollywood Bowl est un amphithéâtre moderne d'une capacité de 17 376 places accueillant des spectacles de plein air sur les hauteurs d'Hollywood, à Los Angeles en Californie.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Hollywood Bowl est le plus grand amphithéâtre naturel des États-Unis. Situé dans le prolongement de Cahuenga Boulevard West, au 2301 North Highland Avenue, il est visible depuis l'aire de repos Hollywood Bowl sur Mulholland Drive.

Officiellement inauguré en 1922, il occupe un site autrefois connu sous le nom de Daisy Dell (Vallon de la Pâquerette). Sa scène se caractérise par une coque faite d'arcs concentriques. Le Hollywood Bowl est la résidence de l'orchestre du Hollywood Bowl et accueille l'orchestre philharmonique de Los Angeles pendant la saison estivale par intermittence avec d'autres spectacles.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’histoire du Hollywood Bowl commence en 1919, quand la toute jeune Alliance des Arts du Théâtre (Theatre Arts Alliance) envoie deux de ses membres, William Reed et son fils H. Ellis, à la recherche d’un site de production de spectacles en plein air sur les collines de Hollywood. Le besoin de créer de nouveaux centres culturels se fait alors sentir à Los Angeles pour accompagner la croissance de la ville[1] liée à celle de l'industrie du cinéma américain et du divertissement[2]. Les recherches conduisent les Reed père et fils à Daisy Dell, modeste vallon fréquenté jusque là par quelques pique-niqueurs mais dont la forme naturelle est celle d’un amphithéâtre, blotti contre les collines à l’entrée du col de Cahuenga[3].

Daisy Dell, bientôt rebaptisé Hollywood Bowl, accueille à partir de 1920 son premier concert ainsi que quelques cérémonies de remise de diplômes aux étudiants et d’autres réceptions publiques. Le premier grand concert est donné le 27 mars 1921 par l’orchestre philharmonique de Los Angeles, le matin de Pâques au lever du soleil devant 800 spectateurs. L’année suivante, l’orchestre philharmonique de Los Angeles débute officiellement sa première saison d’été au Hollywood Bowl[3].

Les premiers spectateurs du Hollywood Bowl doivent s'asseoir par terre sur des couvertures qu'ils étendent sur l’herbe, ou bien sur des bancs temporaires, les artistes devant quant à eux se contenter d’une simple scène en planches. Le site s’équipe peu à peu : en 1926, le versant accueillant les spectateurs fait l'objet de travaux de terrassement et des boxes permanents de quatre sièges sont installés ; en 1926, 1927 et 1928, la scène se voit dotée de coques temporaires destinées à fournir un fond visuel et à améliorer l’acoustique naturelle du site. La coque de 1927 est de forme pyramidale, celle de 1928, conçue par Lloyd Wright (fils de Frank Lloyd Wright), même si elle est démontée en fin de saison pour cause de dommages liés à des intempéries, introduit le concept d’arc concentrique, qui sera repris par la suite[3].

En 1929, une coque permanente est finalement installée, inspirée du modèle de Wright, mais présentant des arcs semi circulaires plutôt qu'elliptiques, donnant au site l’aspect immédiatement reconnaissable qu'on lui connaît aujourd’hui. Seules quelques modifications sont apportées dans les années 1970 et 1980 par l'architecte Frank Gehry, et ce n’est qu’en 2004 que la coque de 1929 est remplacée par un modèle plus grand, afin d’accueillir un orchestre complet[3].

Le record d'audience du Hollywood Bowl date du 7 août 1936. La cantatrice soprano française Lily Pons y réunit ce jour-là 26 410 spectateurs, venus l'écouter chanter des airs d'opéra. Elle est accompagnée par l'orchestre Philharmonique de Los Angeles, dirigé par son futur mari André Kostelanetz, qu'elle épousera en 1938[4].

Évènements[modifier | modifier le code]

Même si le Hollywood Bowl accueille principalement des concerts de musique classique, il a été témoin d’autres évènements.

En 1935, la première dame des États-Unis Eleanor Roosevelt fait un discours au Hollywood Bowl[3].

Pendant la seconde guerre mondiale, Song Meiling, la femme du généralissime chinois Tchang Kaï-chek, sillonne les Etats-Unis pour donner une série de conférences organisée par le producteur de cinéma David O. Selznick. En avril 1943, devant toute l’intelligentsia que compte le sud de la Californie, elle fait au Hollywood Bowl un discours galvanisant dans lequel elle décrit le conflit sino japonais et à l’issue duquel elle exhorte le Congrès à abroger le Chinese Exclusion Act, loi de 1882 visant à interdire l’immigration des Chinois aux Etats-Unis, ce que le Congrès se résout à faire en décembre de la même année afin de s'allier la Chine contre le Japon[3].

En 1946, Frank Sinatra devient le premier artiste grand public à se produire au Hollywood Bowl. En dépit de la polémique que cela crée, le Hollywood Bowl s'ouvre à partir de là aux artistes qui ne sont pas issus du monde de la musique classique. En 1965, à l'occasion d’une semaine particulièrement mémorable, le Hollywood Bowl accueille successivement les concerts des Beatles[5] (faisant suite à un premier concert en ce même lieu le 23 août 1964)[6], d'Aaron Copland, d'Igor Stravinsky et de Bob Dylan[7]. Le 5 juillet 1968, le groupe américain The Doors donne un concert au Hollywood Bowl, les Jackson Five s'y produisent le 22 août 1971[8]. Cette tradition d'offre diversifiée de spectacles se perpétue de nos jours, permettant de voir tour à tour des artistes de rock tels que Maroon 5, de musique country tels que Dolly Parton, des humoristes tels que Eddie Izzard, par intermittence avec les concerts de musique classique de l’orchestre philharmonique de Los Angeles et de l’orchestre du Hollywood Bowl[3].

Tradition[modifier | modifier le code]

La tradition du pique-nique est attachée au lieu. Mais bien que Daisy Dell accueillait des pique-niqueurs bien avant que la première note ne soit jouée, le grignotage reste interdit au Hollywood Bowl jusqu’en 1951. Cette année-là, Dorothy Buffum Chandler, mécène ayant contribué à sauver le Hollywood Bowl de la faillite, bouscule la règle en commandant un pique-nique qu'elle offre aux spectateurs. Depuis, le pique-nique est à nouveau autorisé pendant les concerts et fait partie de la tradition du lieu[3].

Univers de fiction[modifier | modifier le code]

Le Hollywood Bowl sert de décors aux œuvres suivantes :

Films[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Musée[modifier | modifier le code]

Un musée d'accès libre situé au 2301 N. Highland Avenue, attenant au Hollywood Bowl, retrace l'histoire du lieu[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l'histoire de Los Angeles
  2. (en) www.hollywoodbowltix.com
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) From Daisy Dell to the Hollywood Bowl, a Little Musical History for Summer
  4. www.hollywoodbowl.com
  5. Les 29 et 30 août 1965, voir la tournée américaine des Beatles en 1965
  6. Voir les tournées américaines des Beatles en 1964
  7. Le 3 septembre 1965, voir Blonde on Blonde
  8. Voir la liste des tournées de Michael Jackson
  9. Hollywood Hotel (1937)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]