Le Grand Caruso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Grand Caruso (The Great Caruso) est un film américain réalisé par Richard Thorpe, sorti en 1951.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire du ténor Enrico Caruso (1873-1921), depuis son enfance jusqu'à sa mort, en passant par les étapes de son ascension.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs non-crédités :

Et (dans les extraits d'opéras) : Blanche Thebom, Teresa Celli, Nicola Mosconi, Giuseppe Valdengo, Lucine Amara, Marina Koshetz

Critique[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Cette histoire (très romancée, film "hollywoodien" oblige) de Caruso se confond avec celle de son interprète, lui aussi ténor, ayant fait une partie de sa carrière au cinéma, Mario Lanza. Ce dernier, né l'année même de la disparition de son illustre modèle, s'est largement investi dans Le Grand Caruso qui remporta un grand succès à sa sortie. Succès inattendu pour un sujet aussi peu cinégénique que l'opéra mais succès logique tout de même si l'on veut se souvenir que Caruso fut adopté par l'Amérique qui le chérit bien fort et donna à sa carrière cette dimension définitive qui aboutit à la légende. Les décors et reconstitutions d'extraits d'opéras sont très soignés. Notons qu'une des partenaires de Lanza, la soprano Jarmila Novotná, a elle aussi tourné plusieurs films. Et observons que ce film fut un détonateur de vocations lyriques, les ténors les plus glorieux s'en réclament, tel José Carreras qui était enfant lorsque le film sortit ou, plus curieusement, le Maltais Joseph Caleja qui le vit, lui aussi, enfant mais trente ans plus tard. Le film aura sans doute vieilli mais son message, lui, reste intact.

Lien externe[modifier | modifier le code]