Ouverture (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ouverture.

En musique classique, l’ouverture est une composition instrumentale, jouée le plus souvent au début d'un concert, d'un opéra, d'une cantate ou d'un oratorio. Elle est parfois désignée sous d'autres termes comme la Toccata sous forme de fanfare de L'Orfeo de Monteverdi, les Sinfonias des cantates de Bach, la Fanfare pour précéder la Péri de Dukas, l’ouverture-fantaisie chez Tchaïkovski, l’Intrada du Concerto pour orchestre de Lutosławski

Simple prélude de quelques mesures, mouvement à part entière d'une suite ou d'un ballet, prologue représentatif d'une œuvre lyrique, l'ouverture est aussi une pièce de concert imposante et indépendante, proche du poème symphonique.

Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, deux structures vont dominer ce genre musical : l’Ouverture à la française (Lent-Vif-Lent) développée par Lully et son opposée l’Ouverture à l'italienne (Vif-Lent-Vif) comme celles des opéras d'Alessandro Scarlatti. Jean-Sébastien Bach a composé quatre suites, de forme irrégulière et intitulées Ouvertures pour orchestre.

Ouvertures célèbres[modifier | modifier le code]

Ouvertures d'opéra célèbres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]