Zoran Savić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Savić.
Zoran Savić Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Naissance 18 novembre 1966 (47 ans)
Zenica
Taille 2,03 m (6 8)
Situation en club
Poste pivot
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1989-1990
1990-1991
1991-1993
1993-1995
1995-1996
1996-1998
1998-1999
2000-2001
2001-2002
Jugoplástika Split
Pop 84
FC Barcelone
PAOK Salonique
Real Madrid
Kinder Bologne
Efes Pilsen Istanbul
FC Barcelone
Skipper Bologne
Sélection en équipe nationale **
 ?-? Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Zoran Savić, né le 18 novembre 1966 à Zenica, est un joueur de basket-ball serbe, évoluant au poste de pivot. Il prend sa retraite en 2002.

Biographie[modifier | modifier le code]

En Yougoslavie[modifier | modifier le code]

Ce joueur de 2,05 m fait partie de la génération de basketteurs yougoslaves qui apparaît au début des années 1990[1]. Après quelques expériences avec des autres sports, Savic commence à jouer au basket-ball à l'âge de 16 ans au HKK Čapljina Lasta (en)[1]. Lors de l'année suivante, il rejoint l'équipe junior du Celik Zenica, avec laquelle il devient professionnel lors de la saison 1984-85, en la Ligue de la Repúblique de Bosnie (troisième division)[1]. Son début tardif et sa présence en un équipe que ne jouait pas en catégorie nationale feront de Zoran Savic l'un des joueurs les plus anonymes de la génération yougoslave de 1966[1]. Avec l'arrivé de l’entraîneur serbe Kosta Jankov, le Zelica promotionne a seconde division, si bien Savic restera inconnu jusqu’à 1989 quand l'entraîneur de la Jugoplastika Split, Bozidar Maljkovic, se rends aux entraînements de l'équipe bosnien pour voir au ailier fort en action. Avec Savic, combien Jankov serait signé pour la Jugoplastika, cette dernier comme technicien assistant[1]. [Ce passage est incompréhensible.]

Lors 1989, la Jugoplastika était non seulement que un fort équipe du Prva Liga yougoslave, mais aussi le champion en vigueur de la Coupe des clubs champions[2]. [Ce passage est incompréhensible.] Il participe à deux des trois titres du Jugoplástika Split en 1990 et 1991 aux côtés de Toni Kukoc, Dino Radja (pour l'année 1990 seulement) et Goran Sobin, en jouant comme le réserve de ces deux dernières[2]. Avec de départ de Radja au Il Messagero de Roma, il dévient l’ailier fort du équipe qui gagne tout ce saison avec une extraordinaire actuation de Savic au finale du Coupe des champions en face au Barcelone, où il fait 27 points[2].[Ce passage est incompréhensible.]

Carrière européenne[modifier | modifier le code]

Il part jouer en Espagne au FC Barcelone, avec un bon rendement individuel mais pas collectif[2], et puis il part au PAOK Salonique en Grèce[2]. Il remporte avec celui-ci la Coupe Korac 1994[2]. Après un nouveau passage en Espagne, au Real Madrid il rejoint le Kinder Bologne[3]. Il y remporte sa 3e Euroligue en 1998 (MVP du Final Four), réalisant également le doublé dans les compétitions nationales[3].

Après un passage en Turquie avec l'Efes Pilsen[3], où il fait sa dernière saison avec pleines énergies a cause d'une lésion[4], il retrouve son ancien club de Barcelone pour faire des entraînements[4]. A cause d'une lésion de Rony Seikaly, l'entraîneur barceloniste Aíto García Reneses l'offre de rejoindre l'équipe, avec qui réalise le doublé ligue ACB - Coupe du Roi en 2001, une saison marqué pour l'éclosion du jeune Pau Gasol[4]. Après un nouveau passage en Italie dans l'autre club de Bologne, il décide d'arrêter sa carrière en 2002, avec 36 ans[4].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Il aura également fait partie de l'équipe de Yougoslavie avec qui il remporte sa première médaille internationale avec le titre mondial obtenu lors du championnat du monde 1990 en Argentine. L'année suivante, il remporte le titre européen à Rome. Puis ce sont les années sans compétition internationales en raison de l'exclusion de la Yougoslavie à la suite des événements qui se déroulent dans le pays.

Au retour de la Serbie sur la scène internationale, il remporte deux nouveaux titres européens en 1995 et 1997 ainsi qu'une médaille d'argent aux Jeux olympiques 1996 à Atlanta.

Après sa carrière de joueur, il est devenu directeur technique tout d'abord au Climamio Bologne avec pour résultats un titre de champion d'Italie et une finale d'Euroligue en 2004. En 2005, il devient directeur technique de son ancien club du FC Barcelone.

Club[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Hinojo 2011, p. 343
  2. a, b, c, d, e et f Hinojo 2011, p. 344
  3. a, b et c Hinojo 2011, p. 345
  4. a, b, c et d Hinojo 2011, p. 346

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Juanan Hinojo, Sueños Robados - el baloncesto yugoslavo, Arroyomolinos (Madrid), Ediciones JC, coll. « Baloncesto para leer »,‎ 2011, 510 p. (ISBN 978-84-95121-60-8)