Panathinaïkos (basket-ball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Panathinaïkos.
Panathinaïkós
Logo du club
Généralités
Nom complet Panathinaïkós
Date de fondation 1908
Couleurs vert et blanc
Salle Olympic Indoor Hall
(19 250 places)
Championnat actuel ESAKE
Président Drapeau : Grèce Dimítris Yannakópoulos
Entraîneur Drapeau : Grèce Fragiskos Alvertis
Site web http://www.paobc.gr/
Maillots
 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur

Le Panathinaïkós AO (en grec Παναθηναϊκός Αθλητικός Όμιλος, Π.Α.Ο. ou simplement Παναθηναϊκός) est un grand club omnisports athénien, comprenant une section basket-ball de premier plan. Cet article concerne cette section basket-ball du « Pana » ; voir Panathinaïkos pour la section football.

Historique[modifier | modifier le code]

Beaucoup parmi les légendes du basket-ball ont joué avec le Pana (Fragiskos Alvertis, Dominique Wilkins, Byron Scott, Dino Radja, Dejan Bodiroga, Níkos Gális, Panagiotis Giannakis, Stojko Vranković, Fanis Christodoulou, Antonio Davis, Željko Rebrača entre autres). Ces joueurs, aidés par les meilleurs entraîneurs de leur époque (Željko Obradović, Božidar Maljković), ont fait du Panathinaïkos l'une des équipes les plus victorieuses et les plus connue au monde sur le dernier quart de siècle. Remportant par la même occasion 6 fois l'Euroligue, la plus grande compétition européenne.

En avril 1996, lors du final four à Paris, le Pana devient la première équipe grecque à remporter une Coupe d'Europe des clubs champions, en remportant la finale contre le FC Barcelone 67 à 66 grâce à un contre de Stojko Vranković à l’ultime seconde, pour assurer son premier titre à une équipe grecque. Ce contre a fait l'objet de nombreux commentaires, les images de télévisions ayant montré que le ballon avait d'abord touché le panneau avant d'être enlevé par le joueur grec. En septembre de la même année, le club remporte la Coupe intercontinentale en 3 matchs aux dépens des Argentins de l'Olímpia de Venado Tuerto (victoire 2 manches à 1 : 83-89, 83-78, 101-76).

En 2000, le final four de l'Euroligue se dispute en Grèce, à Thessalonique. Le Panathinaïkós y remporte son 2e titre européen en venant à bout du Maccabi Tel-Aviv (73-67). L'année suivante avec les divergences de position entre la FIBA Europe et l'ULEB, certains clubs grecs, dont le Panathinaïkós, décident de disputer la Suproligue dont la finale se tient à Paris. Le Maccabi tient se revanche en finale face aux verts et blancs : 81-67.

Le Panathinaïkós se ressaisit l'année suivante, en disputant à nouveau l'Euroligue unifiée et remporte, à Bologne son troisième sacre européen. Il bat pourtant en finale l'équipe qui évolue à domicile, le Kinder Bologne (89-83). S'ensuivent 2 années de disette sans participation au Final Four. Il obtient ensuite une 3e place lors de l'édition 2005 qui se déroule à Moscou.

La saison 2006-2007 présente un objectif important avec le Final Four de Euroligue 2006-2007 qui se déroule à Athènes, dans la salle du Panathinaïkos. Le Pana remporte la finale qui l'oppose au CSKA Moscou, champion en titre dans un match à rebondissements, sur le score de 93 à 91, le tout grâce à une bonne adresse aux lancers-francs (38/48[1]). Dimítris Diamantídis est élu MVP du Final Four.

Lors de la saison 2008-2009, le Final Four de l'Euroligue 2008-2009 se déroule à Berlin, dans l'O2 World Arena. La finale est la même que deux ans auparavant : Panathinaïkos - CSKA Moscou. Le Pana remporte la finale, sur le score de 73 à 71, le tout grâce à une première mi-temps où le Panathinaïkos prend un avantage de 20 points. Vasílios Spanoúlis est élu MVP du Final Four.

Le club est aussi très connu pour ses fervents supporters, qui battent fréquemment les records de remplissage des salles en Euroligue : 20 000 personnes se sont massées dans l'Olympic Hall le 29 mars 2006 pour le match contre le Benetton Trévise[2].

En mars 2014, le Panathinaïkos remplace l'entraîneur Argyris Pedoulakis par Fragiskos Alvertis, légende du club qui a remporté l'Euroligue à 5 reprises comme joueur[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bannières indiquant le palmarès du club dans l'Olympic Hall.

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Effectif 2013/2014[modifier | modifier le code]

  Panathinaïkos  v · d · m 
Joueurs Entraîneurs
P. # Nat. Nom Taille Âge
2/3 6 Drapeau : Grèce Michael Bramos 1.98 26
1 7 Drapeau : États-Unis Ramel Curry 1.92 33
4/5 8 Drapeau : États-Unis Michael Batiste 2.04 36
4 9 Drapeau : Grèce Antónios Fótsis 2.09 32
2/1 10 Drapeau : Croatie Roko Ukić 1.96 29
5 11 Drapeau : Gabon Stéphane Lasme 2.03 31
4/5 12 Drapeau : Grèce Loukás Mavrokefalídis 2.10 29
2/1 13 Drapeau : Grèce Dimítris Diamantídis Capitaine 1.96 33
4 14 Drapeau : États-Unis James Gist (E) 2.06 27
2/1 15 Drapeau : Grèce Níkos Pappás 1.95 23
3 16 Drapeau : Grèce Vladimir Giankovits 2.02 23
4/5 17 Drapeau : République populaire de Chine Shang Ping 2.06 29
3 18 Drapeau : Lituanie Jonas Mačiulis 2.00 28
5 19 Drapeau : Grèce Gáios Skordílis 2.08 26
3 21 Drapeau : Grèce Vasílis Charalambópoulos 2,04 16
5 22 Drapeau : Grèce Giórgos Diamantákos 2.14 18
Entraîneur
Préparateur physique
  • Drapeau de la Grèce Savvas Aronis

Légende 
  • P. : Poste
  • # : Numéro de maillot
  • Nat. : Nationalité
  • Capitaine : Capitaine
  • Blessure : joueur blessé actuellement

Transferts[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2013-2014

Joueurs célèbres ou marquants[modifier | modifier le code]

L'équipe lors de l'Euroligue 2007-2008, novembre 2007 à Clermont-Ferrand

Sources et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :