Theódoros Papaloukás

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Theódoros Papaloukás Portail du basket-ball
Theo Papaloukas.jpg
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Grèce Grèce
Naissance 8 mai 1977 (37 ans)
Athènes
Taille m (6 7)
Poids 102 kg (224 lb)
Surnom Thodorís Papaloukás
Situation en club
Poste Meneur - Arrière
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1995-1997
1997-1999
1999-2001
2001-2002
2002-2008
2008-2011
2011-2012
2012-2013
Ampelokipi Athènes
AO Dafni Athènes
Paniónios BC
Olympiakós
CSKA Moscou
Olympiakós
Maccabi Tel-Aviv
CSKA Moscou
Sélection en équipe nationale **
2001- Grèce

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Theódoros Papaloukás (en grec : Θεόδωρος Παπαλουκάς), surnommé Thodorís Papaloukás (Θοδωρής Παπαλουκάς), né le 8 mai 1977 à Athènes, est un joueur grec de basket-ball.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débutant dans un petit club d'Athènes, sa grand taille pour un arrière et son talent lui font gravir les échelons dans le championnat grec pour rejoindre le plus haut niveau en rejoignant l'Olympiakos. Mais, après une mauvaise année, il rejoint un autre grand club européen, le CSKA Moscou.

Après deux Final Four de l'Euroligue dont une grosse déception lors de l'édition 2005 qui se déroule à Moscou, battu en demi-finale par le Tau Vitoria, il remporte le titre européen lors de l'édition 2006. Ses bonnes performances, 19 points en demi-finale devant le FC Barcelone puis 18 devant le tenant du titre israélien Maccabi Tel-Aviv, lui offrent le titre de MVP du Final Four.

Ce titre européen fait suite au titre de Champion d'Europe 2005 en Serbie. Il prend une grande part à l'obtention de ce titre, plus particulièrement en demi-finale face à l'équipe de France où il est à l'origine de la remontée qui donne la victoire à son équipe alors qu'elle était menée de 8 points à 47 secondes du terme. Ses 22 points en finale face à l'équipe d'Allemagne de Dirk Nowitzki lui offrent également une place dans le premier cinq de cet Euro avec son adversaire du jour Nowitzki, son compatriote Dimítris Diamantídis, le Français Boris Diaw et l'Espagnol Juan Carlos Navarro.

En 2008, il revient à l'Olympiakos après avoir gagné deux Euroligues avec le CSKA Moscou en 2006 et 2008. L'Olympiakos s'incline face au Panathinaïkos (84-82) et également face au FC Barcelone dans le match de la troisième place (95-79). Le meneur grec participe à la belle campagne de son club, qui se qualifie pour le Final Four 2010 de Bercy.

En juin 2013, il prend sa retraite de joueur. Il est alors le joueur ayant disputé le plus de rencontres en Euroligue au cours de sa carrière (252), record battu en mars 2014 par Juan Carlos Navarro[1],[2] et le meilleur passeur de la compétition (977), record battu en avril 2014 par Dimítris Diamantídis[3].

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

  • Euroligue : 2006 et 2008
  • Championnat de Russie : 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008
  • Coupe de Grèce : 2002, 2010
  • Coupe de Russie : 2005, 2006, 2007

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]