Boulevard périphérique de Nantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Périphérique de Nantes
Longueur : 40 km
{{#if:
Image illustrative de l'article Boulevard périphérique de Nantes
Liste des croisements
AB-Brücke.svg
  Pont de Cheviré sur la Loire
AB-AS.svg
30 Porte de l'Estuaire
AB-AS.svg
31 Porte de Saint-Herblain
AB-AS.svg
32 Porte d'Atlantis
AB-Kreuz.svg
33 Porte d'Ar Mor[1]
AB-AS.svg
34 Porte de Chézine
AB-AS.svg
35 Porte de Sautron
AB-AS.svg
36 Porte d'Orvault
AB-Kreuz.svg
37 Porte de Rennes
AB-Kreuz.svg
38 Porte de Gesvres
AB-AS.svg
39 Porte de La Chapelle
AB-Brücke.svg
  Pont de la Beaujoire sur l'Erdre
AB-AS.svg
40 Porte de la Beaujoire
AB-AS.svg
41 Porte de Carquefou
AB-AS.svg
42 Porte de Sainte-Luce
AB-Kreuz.svg
43 Porte d'Anjou
AB-Brücke.svg
  Ponts de Bellevue sur la Loire
AB-Kreuz.svg
44 Porte du Vignoble
AB-AS.svg
45 Porte de Goulaine
AB-Kreuz.svg
46 Porte de Saint-Sébastien
AB-AS.svg
47 Porte de Vertou
AB-Brücke.svg
  Viaduc des Bourdonnières sur la Sèvre
AB-Kreuz.svg
48 Porte des Sorinières
AB-AS.svg
49 Porte de Rezé
AB-Kreuz.svg
50 Porte de Retz
AB-AS.svg
51 Porte de Grand Lieu
AB-Kreuz.svg
52 Porte de Bouguenais
Périphérique de Nantes au niveau de la porte d'Atlantis
Périphérique de Nantes au niveau de la porte d'Atlantis

Le boulevard périphérique de Nantes est une ceinture périphérique qui permet de contourner Nantes par le nord et par le sud. Depuis 2007, l'ensemble du périphérique est numéroté RN844 et A844 au nord. Avant, il portait plusieurs noms :

  • A821 au nord ;
  • RN844 au nord-est ;
  • D145 au sud-est ;
  • D844 au sud-ouest ;
  • RN249 à l'est ;
  • C844 au nord-est.

Il existe une antenne qui permet de relier l'échangeur numéro 22 de l'A11 à l'échangeur numéro 43 du périph' (autre nom du boulevard), plus connu sous le nom de porte d'Anjou. Elle porte le nom d'A811. Elle fut d'abord construite à 2×2 voies entre l'échangeur no 22 de l'A11 et l'échangeur de la Madeleine avec la RN 23 (devenue D723 depuis 2006) et 2×1 voies entre cet échangeur et la porte d'Anjou. À la fin des années 1990 cette dernière section fut portée à 2×2 voies (certaines portions sont à 2×3 voies). Elle fut l'unique accès à l'A11 depuis Nantes jusqu'à l'achèvement du prolongement de celle-ci jusqu'au périphérique Nord en 1993.

Il mesure 40 km de longueur[2], ce qui en fait le deuxième plus long périphérique de France, après la rocade de Bordeaux et ses 45 km.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction de ce boulevard périphérique a commencé dans les années 1970 par le périphérique Est entre les actuelles portes de la Chapelle et d'Anjou. Cette partie du périphérique porte plusieurs noms :

  • boulevard Alexander-Fleming entre les portes de la Chapelle et de la Beaujoire ;
  • boulevard du Professeur-Jacques-Monod entre les portes de la Beaujoire et de Carquefou ;
  • boulevard Joseph-Bourcy entre les portes de Carquefou et d'Anjou ;

Le boulevard Flemming fut tristement célèbre pour les nombreux accidents qui s'y sont produits, notamment à cause du fait qu'il était à 2×2 voies, séparées uniquement par une rangée de plots en plastique (la glissière de béton actuelle ne fut posée qu'après l'achèvement du périphérique).

La construction du périphérique ne se poursuivit qu'à la fin des années 1980 - début des années 1990 par la réalisation des périphériques Sud (construit dans un premier temps à 2×1 voies puis passé à 2×2 voies en 1992 et 1993), Nord et Ouest (la partie la plus remarquable étant la construction du pont de Cheviré, achevé en 1991 et supportant le périphérique sur 2×3 voies). Il fut bouclé par la mise en service de la section comprise entre les actuelles portes d'Ar Mor et d'Orvault à la fin de l'année 1994.

Pont de Cheviré[modifier | modifier le code]

Le pont de Cheviré enjambe la Loire et soutient la partie ouest du périphérique sur 2×3 voies (6 voies). Cependant pour des raisons de limitation de vitesse, les extrémités du pont sont limitées à 2×2 voies. Souvent encombré, le pont voit passer chaque jour plus de 110 000 véhicules ce qui en fait un axe extrêmement fréquenté donc lieu de circulation intense en heures de pointe.

Le pont peut être fermé à la circulation les jours de vents violents (plus de 120 km/h) du fait de sa grande hauteur (56 mètres) ce qui a pour conséquence d'entraîner de nombreux bouchons dans toute la ville. De ce fait, des PMV ont été installés pour prévenir les automobilistes d'une éventuelle fermeture du pont pour éviter de passer des heures à tenter de quitter le périphérique (voir plus bas).

Trafic[modifier | modifier le code]

Avec un trafic estimé à plus de 110 000 véhicules par jour sur le tronçon nord et plus de 100 000 véhicules par jour sur le tronçon ouest du périphérique, on assiste tous les jours à des ralentissements importants aux heures de pointe aux entrées de l'agglomération et sur le périphérique.
Les points noirs sont :
- Le pont de Cheviré, théâtre de fréquents accrochages, engorgé dans les deux sens aux heures de pointes du fait d'un tablier en montée en 2×3 voies et 2×2 voies en descente. Le rabattement des véhicules en fin de montée occasionne alors de sérieux ralentissements.
- le passage des ponts de Bellevue en intérieur, dû à l'arrivée de la A811 et la sortie de Nantes, sur un périphérique déjà saturé.
- La Porte d'Armor, du fait d'un trafic dense sur le rond-point d'Atlantis, grand carrefour de l'Ouest de Nantes, plus important rond point du Grand Ouest, qui dessert cette porte.
- le tronçon intérieur entre la Porte d'Orvault et la Porte de Rennes en raison de l'arrivée de la N165 (voie rapide Nantes - Saint-Nazaire), et du départ de celle de la N137 (voie rapide Nantes - Rennes), ainsi que de l'A11 (Autoroute Nantes - Paris).
- le tronçon entre la Porte de Gesvres et la Porte de la Chapelle, du fait du passage à une voie pour insertion sur la partie nord.
- le tronçon entre la Porte de la Beaujoire et la Porte de Gesvres, du fait de l'inondation possible des voies de circulation en période de fortes pluies.
- le tronçon extérieur entre la Porte de la Chapelle et la Porte d'Orvault, en raison de l'arrivée de l'A11, et des départ et arrivée de la N137.
- le tronçon extérieur entre la Porte de Saint Sébastien et la Porte du Vignoble en raison de l'affluence de véhicules transitant le matin par les ponts de Bellevue (signalé par 2 panneaux successifs « risque de véhicules à l'arrêt »).
- la Porte des Sorinières, au niveau de l'intersection avec la A83.

Liste des portes[modifier | modifier le code]

Le périphérique compte 23 portes numérotées de 30 à 52. Cette numérotation a été choisie ainsi afin de ne pas être confondue avec celle de l'autoroute A11 qui se termine au numéro 25.

Numéro de porte Nom Situation Routes/rues/quartiers desservis
30 Porte de l'estuaire À l'Ouest de la ville
Au nord du pont de Cheviré
le Quai Emile Cormerais à Saint-Herblain
le sud de Saint-Herblain
la zone industrielle de la Loire
le quartier de Janvraie-Montplaisir à Nantes.

la RD107 vers Indre

31 Porte de Saint-Herblain À l'ouest la RD17 (ancien axe Nantes-Saint-Nazaire)
Saint-Herblain
la Rue de Saint-Nazaire à Saint-Herblain vers le centre de Nantes
32 Porte d'Atlantis À l'ouest le centre commercial Atlantis.
33 Porte d'Ar Mor À l'ouest la RN444 (ex RD201) vers Saint-Nazaire et Vannes
Route de Saint-Etienne-de-Montluc vers le rond-point Abel-Durand et le centre de Nantes
le centre commercial Atlantis
le parc technologique
34 Porte de Chézine À l'ouest le nord de Saint-Herblain
le parc de Begraisière (Saint-Herblain)
le Zénith de Nantes Métropole
35 Porte de Sautron Au nord-ouest la RD75 vers Orvault
la RD75 vers le boulevard du Professeur-Jacques-Monod à Nantes
la RD965 vers Sautron
la route de Vannes vers le centre de Nantes
36 Porte d'Orvault Au nord-ouest la RN165 (future autoroute A82) vers Saint-Nazaire et Vannes
37 Porte de Rennes Au nord la RN137 (future autoroute A84) en direction de Rennes
la RN137 (Route de Rennes) vers le rond-point de Rennes, Orvault et le centre de Nantes
38 Porte de Gesvres Au nord la connexion avec l'autoroute A11 vers Angers et Paris
39 Porte de la Chapelle Au nord la RD39 vers La Chapelle-sur-Erdre
le boulevard Martin-Luther-King à Nantes
le boulevard Albert-Einstein à Nantes
le parc d'affaire de la Rivière
40 Porte de la Beaujoire Au nord-est le quartier de la Beaujoire de Nantes
le quartier de Saint-Joseph de Porterie de Nantes
41 Porte de Carquefou À l'est la RD723 (Route de Paris) vers Carquefou, Angers et Paris
la RD723 (boulevard Jules-Verne) vers le rond-point de Paris et le centre de Nantes
42 Porte de Sainte-Luce À l'est la commune de Sainte-Luce-sur-Loire
le quartier de Doulon à Nantes.
43 Porte d'Anjou Au nord des Ponts de Bellevue
À l'est de Nantes
la rocade autoroutière A811 en direction d'Angers et de Paris.
44 Porte du Vignoble Au sud des Ponts de Bellevue
Au sud-est de Nantes
la RN249 (2×2 voies) vers Cholet et Poitiers
la RD751 vers Champtoceaux
Les Vallées, quartier de Basse-Goulaine
45 Porte de Goulaine Au sud Basse-Goulaine
le nord de Saint-Sébastien-sur-Loire
46 Porte de Saint-Sébastien Au sud la RD149 (ancien axe Nantes-Cholet)
le sud de Saint-Sébastien-sur-Loire
le nord de Vertou
47 Porte de Vertou Au sud-est Vertou
le sud de Saint-Sébastien-sur-Loire
le parc industriel de la Vertonne
48 Porte des Sorinières Au sud l'autoroute A83 vers Niort et Bordeaux
le boulevard de Vendée de Nantes (ex RN801) permettant de rejoindre le centre-ville
49 Porte de Rezé Au sud la RD937 (ancien axe Nantes-Bordeaux)
Rezé
Les Sorinières
50 Porte de Retz Au sud-ouest l'Aéroport Nantes Atlantique
Rezé
51 Porte de Grand Lieu Au sud-ouest l'Aéroport Nantes Atlantique
52 Porte de Bouguenais Au sud-ouest de Nantes
Au sud du pont de Cheviré
la RD723 (2×2 voies) vers Pornic et Noirmoutier
la RD723 vers le centre de Nantes
Bouguenais
l'Aéroport Nantes Atlantique

Aménagements[modifier | modifier le code]

Panneau autoroutier à la porte d'Anjou.

Dans le secteur de la porte d'Anjou, d'importants travaux de restructuration ont été effectués pour permettre la totale continuité du périphérique autour de Nantes. Désormais pour s'engager sur la rocade A811, les utilisateurs arrivant du Sud-Loire empruntent une bretelle d'accès direct à l'A811, qui conduit à l'autoroute A11 et à la RD 723 (route d'Angers).

L'aménagement de l'échangeur no 44 ou « porte du Vignoble » est terminé : il s'agissait d'assurer la continuité du périphérique à 2×2 voies. Mais ces travaux n'ont pas amélioré la fluidification de cette portion. Le trafic est perturbé le matin dans le sens sud-nord et le soir dans le sens nord-sud. Ces bouchons ont des répercutions sur le trafic à l'intérieur et à l'extérieur du périphérique nantais. Le boulevard de la Prairie-de-Mauves est saturé le soir à partir de 16 h 30 et le matin la nationale 249 est bouché du à un rabattement de 2 à 1 voie pour rejoindre le périphérique nantais.

Il est également prévu de procéder au même type de travaux au niveau de l'échangeur no 38 (ou « porte de Gesvres ») et de ré-hausser les voies entre les « porte de la Chapelle » et « porte de la Beaujoire », soumises aux crues récurrentes du Gesvres, rivière toute proche, notamment en période de fortes pluies, car les buses, placées sous la chaussée durant les années 1980 ne suffisent pas à assurer l'écoulement des eaux. Des solutions techniques ont été étudiées mais jugées trop coûteuses et au résultat incertain (on parle de 10 millions d'euros). Aucune planification d'éventuels travaux n'est prévue à ce jour[3].

Dernièrement, des PMV (Panneaux à Messages Variables) ont été installés le long du périphérique (notamment au pied du pont de Cheviré) et sur les principaux axes d'accès au périphérique (sur l'A83, l'A11, la RN137, la RN165, la RN249, la RD723) afin d'informer en temps réel les automobilistes des conditions de circulation entre autres. Ces PMV viennent s'ajouter aux panneaux d'informations aux accès situés eux aussi le long de la rocade mais aussi le long des bretelles d'accès au périphérique et dans le centre ville.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • plan Michelin "Vannes - Angers", édition 1986.
  • plan Michelin "France", édition 1993.
  • plan Michelin "France - Pays de Loire", édition 1994.
  • plan Michelin "Nantes - les Sables d'Olonne - Poitiers", édition 1996 - 1997.
  • plan des 22 communes de l'agglomération nantaises (plan Cathy), novembre 1996.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]