Boulevard périphérique de Caen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boulevard périphérique de Caen
Image illustrative de l'article Boulevard périphérique de Caen
Le périphérique nord aux heures de pointe.
Carte de la route dénommée Boulevard périphérique de Caen
Autres dénominations Périphérique, Périph
Historique
Ouverture
complète :
Caractéristiques
Longueur 27,357 km
Direction circulaire
Ceinture périphérique Caen
Intersections A13
A84
N13
N158

Le Boulevard périphérique de Caen permet de contourner Caen par le Nord et par le Sud. Elle porte actuellement le nom de RN 814 et mesure 27,357 km.

La route reliant la RD 513 à hauteur du site de l'ancienne SMN à la RD 562 à Fleury-sur-Orne portait le nom de RN 513. La portion Ouest de cette antenne de la RN 513 fait désormais partie intégrante du périphérique, la partie orientale est désormais la RD 403.

Historique[modifier | modifier le code]

L'idée de créer un boulevard urbain de contournement remonte à 1931 et au plan d'urbanisation « Dauger » : il s'agit d'améliorer la circulation en organisant « la circulation périphérique par un boulevard reliant entre elles les voies radiales, de manière à constituer ainsi le réseau radioconcentrique » [1]. Elle est relancée au début des années 70 avec le développement urbain de la ville[2].

Le boulevard périphérique est ouvert par étapes[3] :

À compter du , le périphérique n'est plus éclairé la nuit sauf sur le viaduc de Calix et les échangeurs du Bessin et de la porte de Paris[9].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le périphérique mesure 27,357 km. Il est éclairé par 1 667 lampadaires[10].

La vitesse est limitée suivant les portions :

  • à 70 km/h sur le viaduc de Calix
  • à 90 km/h entre les échangeurs du Bessin et la Porte d'Angleterre puis de Montalivet à l'échangeur de la Suisse Normande[note 1]
  • à 110 km/h entre les échangeurs de la Suisse Normande et du Bessin

Échangeurs[modifier | modifier le code]

Trafic[modifier | modifier le code]

rond point "bleu" d'Ifs

Le seuil de saturation du périphérique est fixé à 77 000 véhicules par jour[11]. En moyenne, il y circule 80 000. Certains secteurs sont plus chargés que d'autres [11]:

  • porte de Paris : 89 000 véhicules par jour
  • viaduc de Calix : 81 000 véhicules par jour
  • Ifs : 65 000 véhicules par jour

La saturation de la partie nord du périphérique a incité les pouvoirs publics à programmer des travaux afin d'améliorer la fluidité du trafic. Ainsi des voies d’entrecroisement seront créées ou reprises entre les échangeurs de la porte d'Angleterre et celui de la vallée des jardins pour 2014 dans le cadre du programme de modernisation des itinéraires routiers nationaux[12].

Projets[modifier | modifier le code]

Deux projets de nouvelles voies routières sont censés à terme désengorger le boulevard périphérique :

  • au nord et à l'est, une série de nouvelles voies, appelée Liaison Inter Quartier Nord (LIQN), reliant le boulevard Weygand (sortie n°6) à la route départementale 403 (sortie n°1) ;
  • au sud, le contournement sud de Caen reliant l'autoroute A13 à la RD 562 (sortie n°11).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. depuis 2012 entre les échangeurs 13 et 11 [PDF] « nouvelle limitation de vitesse sur la RN 814 »
  1. « La modernisation de la ville de Caen : Le plan d'urbanisme Dauger », Ouest-Éclair, édition de Caen,‎
  2. « Le périph : c'est pour demain », Liberté de Normandie,‎
  3. Rémy Desquesnes, Caen 1900-2000 : un siècle de vie, Fécamp, Éditions des Falaise,‎
  4. « Ouverture du périphérique est entre la route de Falaise et la route de la Délivrande », Liberté - Le Bonhomme libre,‎
  5. « Périphérique : ouverture d'une nouvelle section entre la route de la Délivrande et le boulevard Weygand », Liberté - Le Bonhomme libre,‎
  6. « Mise en service du tronçon entre le boulevard Weygand et la rue du Chemin-vert », Liberté - Le Bonhomme libre,‎
  7. « De Paris à Bayeux sans feux rouges », Liberté - Le Bonhomme libre,‎
  8. [PDF] « Décret du 13 décembre 1978 déclarant d'utilité publique les travaux de construction d'une section de la voie nationale dite "boulevard périphérique de Caen" et conférant le caractère de route express à ladite section », Journal officiel de la République française,‎
  9. « La fin de l'éclairage public sur le périphérique de Caen », France Bleu Basse-Normandie,‎
  10. « Le périph de Caen s'éteint dimanche soir », Ouest-France, édition de Caen,‎
  11. a et b « Le périphérique de Caen en surcharge », Tendance Ouest,‎
  12. « Sécurisation du périphérique nord de Caen », sur http://www.basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr, DREAL (consulté le 20 avril 2013)