Terdeghem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Terdeghem
Terdeghem
La Mairie de Terdeghem.
Blason de Terdeghem
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Wormhout
Intercommunalité Communauté de communes de Flandre intérieure
Maire
Mandat
Irène Wypelier Visticot
2014-2020
Code postal 59114
Code commune 59587
Démographie
Population
municipale
565 hab. (2015 en augmentation de 1,99 % par rapport à 2010)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 47′ 56″ nord, 2° 32′ 27″ est
Altitude Min. 19 m
Max. 80 m
Superficie 8,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Terdeghem

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Terdeghem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Terdeghem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Terdeghem

Terdeghem est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entrée de Terdeghem
Terdeghem dans son canton et son arrondissement

Situation[modifier | modifier le code]

Situé au pied du mont des Récollets, sur la rivière de l'Ey Becque, à 8,6 km d'Hazebrouck, 10,5 km de Wormhout, 24 km de Nieppe et 30 km de Bray-Dunes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Terdeghem
Hardifort Winnezeele Steenvoorde
Cassel Terdeghem Steenvoorde
Oxelaëre Saint-Sylvestre-Cappel Eecke

Héraldique[modifier | modifier le code]

armes de Terdeghem

Les armes de Terdeghem se blasonnent ainsi : D'azur à trois jumelles d'or. [1]

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle s'appelle Terdegem en néerlandais, prononcé Tergem en flamand occidental.

La première mention de la cité date de 965[2] elle groupait plusieurs seigneuries.

  • Terdengim en 1002
  • Tertingehem en 1038
  • Terdingehem au 1115
  • Terdengem en 1167
  • Terdighem en 1187
  • Therdeghem en 1793
  • Terdeghem en 1801

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Maire en 1854 : A. Deschodt[3].

Maire en 1883 et de 1887 à 1899 : Jh. Boone[4].

Maire en 1900 1901 : Fréd. Colpaert[5].

Maire en 1903 : L. Dequidt[6].

Maire en 1913 : L. Dequidt[7].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1861 14 septembre 1869 François augustin Alexandre DESCHODT   propriétaire, mort en cours de mandat
1870 1870 Frédéric Fidèle COLPAERT    
1870   Fidèle Joseph BOONE    
         
    Roger Rœls    
en cours Irène Wypelier-Visticot    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2015, la commune comptait 565 habitants[Note 1], en augmentation de 1,99 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
778 709 718 623 575 624 591 592 604
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
593 592 588 615 652 608 632 652 636
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
640 642 557 557 552 540 510 499 454
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
399 402 393 455 503 540 524 522 580
2015 - - - - - - - -
565 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Terdeghem en 2007 en pourcentage[12].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
1,1 
6,1 
75 à 89 ans
7,3 
15,7 
60 à 74 ans
13,4 
20,3 
45 à 59 ans
24,1 
20,7 
30 à 44 ans
18,0 
18,4 
15 à 29 ans
17,2 
18,8 
0 à 14 ans
18,8 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[13].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

géante du village[modifier | modifier le code]

https://matt-quaeyb.wixsite.com/geante-alicia[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Pierre tombale du sergent-major Jean Basile Attuyt, né à Zuytpeene (dép. Nord) le 14 juin 1789, et décédé à Terdeghem (dép. Nord) le 26 juin 1846 :
Entré comme conscrit au 14e de Ligne, le 27 avril 1808.
Caporal le 10 avril 1812, dans le même régiment.
Fourrier le 21 juillet 1812, toujours au même régiment.
Sergent-major le 6 juin 1813.
Rentré dans ses foyers le 27 octobre 1814.
Rappelé le 20 mars 1815.
Passé au 8e Régiment de Voltigeur de la Garde, 1er Bataillon, 4e Compagnie, le 1er juin 1815.
Licencié le 26 septembre 1815.
  • Pierres tombales médiévales (Jean HANNERON +1596 et Antoinette LOTTIN +1595)

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Chapelles du XVIIIe, XIXe et XXe siècles.

Église Saint Martin du XIIe, XVIe et XVIIIe siècles.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Les moulins[modifier | modifier le code]

Terdeghem possède plusieurs moulins :

Steenmeulen (Terdeghem)
  • Moulin "Saint Arnoult" ou "Steenmeulen", ( MH)[14] ce moulin en briques produit encore de la farine à des fins pédagogiques [15]. Celui ci est complété par le musée rural du Steenmeulen de Terdeghem qui regroupe des machines anciennes toutes en parfait état de fonctionnement. Elles utilisent diverses formes d'énergie: cheval, vapeur, gaz pauvre, pétrole... témoignant de l'ingéniosité de l'homme. Une houblonnière reconstituée représente la vie et l'artisanat en Flandres au XIXe siècle
  • le Moulin de la "Roome"[16] (du XVIIe siècle) reconstruit en 1995 est de nouveau en activité pour le tourisme, il produit de la farine à l'ancienne (comme son prédécesseur tombé en 1928 lors d'une tempête qui fit chuter un autre moulin quelques kilomètres plus loin),il possède une bluterie pour tamiser la farine, en parfaite fonction il est érigé le long de la voie romaine (d'où son nom) départemental 948 qui va de Cassel à Steenvoorde. Le pivot et l'arbre moteur du moulin furent taillés dans un chêne de la forêt de Nieppe. Il se visite régulièrement le Dimanche sur RDV, voir site internet[17]
Emplacements des moulins du meulen veld

D'autres moulins aujourd'hui disparus composaient jadis le paysage de Terdeghem. En témoignent par exemple le lieu dit et le chemin du Meulen Veld (le champ du moulin). Il y avait à cet endroit deux moulins que l'on retrouve encore sur les cartes officielles du XIXe siècle.

coupure de presse du XIXe siècle

L'un de ces moulins a été foudroyé au XIXe siècle.

Les châteaux de Terdeghem[modifier | modifier le code]

Les cartes des Flandres de Mercator et d'Orthélius recensaient déjà au XVIe siècle le château de Terdeghem.

Au XVIIIe siècle (vers 1725) deux seigneurs avaient autorité sur Terdeghem :

  • le seigneur de Montigny qui avait sa demeure dite du « grand » Château du XVIe siècle, château « Balloy » remanié au XVIIIe siècle. (1556 sur les fers d'ancrage) et démoli par ses propriétaires en 2015.
  • le seigneur (de Beauffort) de Terdeghem avait sa demeure au « petit » Château, dit aussi le manoir, datant du XVIIe siècle (1622 sur une poutre et 1625 sur le pignon). Le blason actuel de Terdeghem provient des armoiries de la famille de Beauffort.
  • le château Breda datant du XVIIIe siècle est situé dans la partie ouest de la commune de Terdeghem, en haut de la rue Carnot, dans l'agglomération de Steenvoorde.

Autres lieux[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Depuis 2009, Terdeghem fait partie du réseau Village Patrimoine, coordonné par les Pays de Flandre[18].

Fête communale[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Depuis peu, Terdeghem compte parmi ses habitants Ernest Paire, auteur, compositeur, interprète. Mais aussi animateur du Bal des Marmots - un orchestre qui fait danser les petiots. Il est notamment l'auteur du Ska des playmobils, qui fait sauter les enfants "bras tendus et jambes immobiles".

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Bern, Le village préféré des français, 44 trésors incontournables, Paris, Albin Michel, , 256 p. (ISBN 978-2-226-25920-2)
    Ce livre est tiré de l'émission Le village préféré des français, diffusée par France Télévisions, conçue et produite par Morgane Production : Terdeghem, pages 72 à 75
    • I - De la baie de Somme au littoral charentais en passant par la Bretagne,
    • II – Des Flandres au Jura en passant par l'Alsace,
    • III – De l' Île-de-France aux monts d'Auvergne en passant par la Bourgogne,
    • IV – Du littoral atlantique aux Alpes en passant par la Méditerranée.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.labanquedublason2.com/lecture_fiche_commune.php3?page=f59587
  2. A Beyedt, « Terdeghem », le beffroi, no 23,‎ , p. 19
  3. Almanach du commerce du Nord Année 1854
  4. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1883 et 1887 à 1899
  5. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1900 1901
  6. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Année1903
  7. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Année 1913
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. « Évolution et structure de la population à Terdeghem en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  13. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  14. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur le Steenmeulen
  15. Site du Steenmeulen
  16. Notice sur le moulin de la Roome - L'ARAM
  17. Site du moulin de la Roome
  18. « Le Village patrimoine de Terdeghem », sur La Voix du Nord