Aller au contenu

Wulverdinghe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wulverdinghe
Wulverdinghe
La mairie.
Blason de Wulverdinghe
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Intercommunalité CC des Hauts de Flandre
Maire
Mandat
Philippe Perrin
2022-2026
Code postal 59143
Code commune 59664
Démographie
Gentilé Wulverdinghois
Population
municipale
327 hab. (2021 en augmentation de 4,14 % par rapport à 2015)
Densité 112 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 49′ 56″ nord, 2° 15′ 23″ est
Altitude Min. 14 m
Max. 72 m
Superficie 2,92 km2
Type Commune rurale à habitat dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Wormhout
Législatives 14e circonscription du Nord
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Wulverdinghe
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Wulverdinghe
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte topographique du Nord
Wulverdinghe
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
Wulverdinghe

Wulverdinghe (Wulverdinge en néerlandais, signifiant « pays des loups »)[1] est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Hauts-de-France.

Géographie

[modifier | modifier le code]
La basse ville.

La commune de Wulverdinghe est située à la limite de la Flandre intérieure (Houtland), et entourée par le Bois du Ham et le Bois Royal de Watten. Le sol est constitué en de nombreux endroits d'argiles compacts.

Communes limitrophes

[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont Millam, Lederzeele, Saint-Momelin, Volckerinckhove et Watten.

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique altéré, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[2]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique et est dans la région climatique Côtes de la Manche orientale, caractérisée par un faible ensoleillement (1 550 h/an) ; forte humidité de l’air (plus de 20 h/jour avec humidité relative > 80 % en hiver), vents forts fréquents[3].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,3 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 13,7 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 844 mm, avec 13 jours de précipitations en janvier et 8,1 jours en juillet[2]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Watten à 3 km à vol d'oiseau[4], est de 11,3 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 822,8 mm[5],[6]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[7].

Statistiques 1991-2020 et records WATTEN (59) - alt : 7m, lat : 50°50'01"N, lon : 2°12'47"E
Records établis sur la période du 01-09-1970 au 03-12-2023
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2 2 3,5 5,1 8,3 11,2 13,4 13,4 10,8 8,1 5 2,6 7,1
Température moyenne (°C) 4,8 5,3 7,6 10,3 13,5 16,3 18,5 18,6 15,7 12,1 8,1 5,2 11,3
Température maximale moyenne (°C) 7,6 8,5 11,7 15,5 18,6 21,3 23,7 23,8 20,7 16,1 11,1 7,9 15,5
Record de froid (°C)
date du record
−19,3
14.01.1982
−14,6
11.02.12
−11
07.03.1971
−4,6
02.04.1996
−1,4
03.05.1981
1,1
02.06.1991
4,5
01.07.1984
4,7
28.08.1978
1,3
22.09.1997
−6,8
29.10.1997
−9,6
30.11.1978
−13,8
29.12.1996
−19,3
1982
Record de chaleur (°C)
date du record
16,1
01.01.22
20
24.02.21
25,9
31.03.21
28,9
19.04.18
32,8
27.05.05
35,8
21.06.17
41,9
25.07.19
37
10.08.03
33,6
05.09.13
29,9
01.10.11
20,3
07.11.15
16,4
19.12.15
41,9
2019
Précipitations (mm) 69,5 57,8 50 43,9 56,4 58,8 67 72,9 71,9 83,9 97,3 93,4 822,8
Source : « Fiche 59647001 », sur donneespubliques.meteofrance.fr, edité le : 06/12/2023 dans l'état de la base


Au , Wulverdinghe est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[8]. Elle est située hors unité urbaine[I 1] et hors attraction des villes[9],[10].

Occupation des sols

[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (92,8 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (92,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (77,9 %), prairies (14,9 %), forêts (7,2 %)[11]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Habitat et logement

[modifier | modifier le code]

En 2013 et 2018, le nombre total de logements dans la commune était de 130, alors qu'il était de 110 en 2008[I 2].

Parmi ces logements, 84,4 % étaient des résidences principales, 3,9 % des résidences secondaires et 11,7 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 97,7 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 0 % des appartements[I 2].

Le tableau ci-dessous présente la typologie des logements à Wulverdinghe en 2018 en comparaison avec celle du Nord et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi une proportion de résidences secondaires et logements occasionnels (3,9 %) supérieure à celle du département (1,6 %) mais inférieure à celle de la France entière (9,7 %). Concernant le statut d'occupation de ces logements, 87,2 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (86,7 % en 2013), contre 54,7 % pour le Nord et 57,5 % pour la France entière[I 3].

Le logement à Wulverdinghe en 2018.
Typologie Wulverdinghe[I 2] Nord[I 4] France entière[I 5]
Résidences principales (en %) 84,4 90,8 82,1
Résidences secondaires et logements occasionnels (en %) 3,9 1,6 9,7
Logements vacants (en %) 11,7 7,7 8,2

Le nom du village lui-même remonte au VIIe siècle alors que les Francs prenaient peu à peu possession de la région, Wulfafrithinga : lieu appartenant aux hommes de Wulfafrith (de Wolf et de Frede : loup et paix).[réf. nécessaire]

  • Toponyme germanique composé de trois termes: Wulverd-ing-he(m).
  • Wulverthinga (1175), Wluerdinga, (1187), Wulverdinghem, (1190) Wulverdinghe (1121).
  • Wulverdinge en flamand.

En 1161, la villa de Wulverdinghe est signalée, sur l'emplacement de la voie romaine Watten-Cassel.

En 1186, une charte est signée par Wulveric, dont le nom rappelle celui du village.

En 1190, le comte de Flandre donne la forêt de Wulverdinghe à l'abbaye Saint-Bertin. Ce don est confirmé en 1193 par le comte Baudouin V de Hainaut et sa femme Marguerite d'Alsace[12].

En 1221, Michel de Boulaers, connétable de Flandre, donne à l'église de Watten (abbaye de Watten), les droits qu'il percevait sur le village.

En 1227, trois hôtes[C'est-à-dire ?] sont mentionnés dans un acte.

En 1256, un chevalier du nom de Jean Howel est signalé.

En 1282, Gilles de Hauwels vend son manoir situé à l'emplacement de la motte féodale (lieu-dit du Hoeweel) à l'abbaye de Saint-Bertin[13].

Temps modernes

[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution française, la paroisse était incluse dans le diocèse de Thérouanne, puis à la disparition de celui-ci dans le diocèse de Saint-Omer[14].

Révolution française et Empire

[modifier | modifier le code]

Au moment de la Révolution française, en 1791, le curé de Wulverdinghe, N. A. Stocken, ayant prêté le serment de fidélité à la constitution, (église constitutionnelle), fait partie de la « Société des Amis de la Constitution », société patriotique réunissant les partisans de la Révolution, de Watten[15].

Époque contemporaine

[modifier | modifier le code]

Politique et administration

[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux

[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs

[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Dunkerque du département du Nord.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Bourbourg[16]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

[modifier | modifier le code]

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 du canton de Wormhout

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la quatorzième circonscription du Nord.

Intercommunalité

[modifier | modifier le code]

Wulverdinghe était membre de la communauté de communes de la Colme, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé en 1993 et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Conformément aux prescriptions de la loi de réforme des collectivités territoriales du , qui a prévu le renforcement et la simplification des intercommunalités et la constitution de structures intercommunales de grande taille, cette intercommunalité a fusionné avec ses voisines pour former, le , la communauté de communes des Hauts de Flandre, dont est désormais membre la commune.

Liste des maires

[modifier | modifier le code]
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1802-1803[17] 1807 J.D. Dewynter    
avant 1854[18]   M. Drieux    
avant 1883[19].   Ch. L. Drieux    
1888 1908 Em. Delafosse[20].    
1908 1914 L. Delgrange[21]    
1822 1835 Azer Delgrange[22].    
1935 1971 J. Beyaert[23]    
1971 1974 J. Deswartvaegher[24].    
1974 1978 ou après R. Decaestecker[25]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 août 2022[26],[27] Michel Kerfyser[28],[29]   Gendarme retraité
Mort en fonction
septembre 2022[30],[31] En cours
(au 16 décembre 2022)
Philippe Perrin    

Population et société

[modifier | modifier le code]

Démographie

[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[32]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[33].

En 2021, la commune comptait 327 habitants[Note 1], en augmentation de 4,14 % par rapport à 2015 (Nord : +0,23 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
340338399436405408420412386
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
382387389363327321320326295
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
245264268233253251249260248
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
257232198206227230253303310
2021 - - - - - - - -
327--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[34].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 40,3 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (39,5 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 15,5 % la même année, alors qu'il est de 22,5 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 157 hommes pour 154 femmes, soit un taux de 50,48 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,23 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[35]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
1,3 
3,2 
75-89 ans
4,5 
9,6 
60-74 ans
12,3 
17,9 
45-59 ans
18,2 
25,6 
30-44 ans
26,6 
17,3 
15-29 ans
16,9 
26,3 
0-14 ans
20,1 
Pyramide des âges du département du Nord en 2021 en pourcentage[36]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,4 
5,3 
75-89 ans
8,1 
14,8 
60-74 ans
16,2 
19,1 
45-59 ans
18,4 
19,5 
30-44 ans
18,7 
20,7 
15-29 ans
19,1 
20,2 
0-14 ans
18 

Culture locale et patrimoine

[modifier | modifier le code]

Un chemin de randonnée pédestre, de 18 km, « Sur les traces de Saint Martin », part du village et conduit jusqu'au marais audomarois via les villages de Saint-Momelin et Nieurlet[37].

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]
  • L'église Saint-Martin de Wulverdinghe : façade romane du XIIe siècle.
  • La motte féodale du Hoeweel.

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]

Héraldique

[modifier | modifier le code]
Blason de Wulverdinghe Blason
Fascé d'or et d'azur de huit pièces, à trois annelets de gueules brochant sur les deux premières fasces en chef[38].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

[modifier | modifier le code]

Site de l'Insee

[modifier | modifier le code]

Autres sources

[modifier | modifier le code]
  1. Wulf est la prononciation en flamand occidental du mot standard wolf (loup) en néerlandais.
  2. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  3. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  4. « Orthodromie entre Wulverdinghe et Watten », sur fr.distance.to (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Watten » (commune de Watten) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  6. « Station Météo-France « Watten » (commune de Watten) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  7. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le ).
  8. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  9. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  11. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  12. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome VII, 2e partie, Année 1193.
  13. Wulverdinghe sur le site d'Yserhouck: http://yserhouck.free.fr/Textes/wulverdinghe.html
  14. Mémoire de la Société dunkerquoise pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts, 1862-1864, neuvième volume, p. 66, lire en ligne.
  15. Georges Lefebvre, « La Société populaire de Bourbourg », sur persée.fr, p. 195..
  16. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an XI de la République 1802-1803, p. 272, lire en ligne.
  18. Almanach du commerce Département du Nord 1854
  19. Annuaire Ravet Anceau du département du Nord Année 1883
  20. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1889 à 1908
  21. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1909 à 1914
  22. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1922 à 1935
  23. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1936 à 1939 et 1952 à 1970
  24. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1972 à 1974
  25. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1975 à 1979
  26. « Michel Kerfyser, maire de Wulverdinghe, est décédé : Maire de Wulverdinghe depuis quatre mandats, Michel Kerfyser s’est éteint samedi 6 août des suites d’une longue maladie », Le Journal des Flandres,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  27. « Maire de Wulverdinghe depuis 2001, Michel Kerfyser est décédé : Grand amoureux des animaux, Michel Kerfyser, quatre mandats à la tête du petit village, a été emporté par la maladie après un long combat, ce samedi. Il avait 82 ans », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  28. « Wulverdinghe: Michel Kerfyser, maire, candidat à sa succession », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  29. Virginie Courteaux, « Wulverdinghe : à 80 ans, Michel Kerfyser repart en campagne : Le maire sortant a profité de sa cérémonie des vœux pour annoncer officiellement qu’il se représentait aux prochaines élections municipales », Le Journal des Flandres,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  30. « Wulverdinghe: élu maire, Philippe Perrin succède à Michel Kerfyser : Ce lundi soir, le conseil municipal s’est réuni à la mairie du village pour élire le nouveau maire. Premier adjoint depuis dix-huit ans, Philippe Perrin, seul candidat déclaré, a été élu à la majorité », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  31. « Philippe Perrin, nouveau maire de Wulverdinghe, « veut écrire une nouvelle page avec la même équipe » : À la suite du décès de Michel Kerfyser le 6 août, le village de Wulverdinghe a un nouveau maire depuis le 12 septembre. Il s’appelle Philippe Perrin. Rencontre », Le Journal des Flandres,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  32. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  33. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  34. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  35. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Wulverdinghe (59664) », (consulté le ).
  36. Insee, « Évolution et structure de la population en 2021 - Département du Nord (59) », (consulté le ).
  37. « Sur les traces de Saint Martin », sur Cirkwi (consulté le ).
  38. « labanquedublason2.com/lecture_… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).