Wylder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Wilder.
Wylder
Église Saint-Martin.
Église Saint-Martin.
Blason de Wylder
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Wormhout
Intercommunalité Communauté de communes des Hauts de Flandre
Maire
Mandat
Catherine Clicteur
2014-2020
Code postal 59380
Code commune 59665
Démographie
Gentilé Wylderois
Population
municipale
309 hab. (2014)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 54′ 48″ nord, 2° 29′ 36″ est
Altitude Min. 6 m – Max. 22 m
Superficie 2,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Wylder

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Wylder

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wylder

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wylder

Wylder (Wilder en flamand) est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Wylder dans son canton et son arrondissement

Situation[modifier | modifier le code]

Wylder est situé dans le Houtland, à proximité de l'Yser en aval de Wormhout et du confluent de l'Yser et de la Peene Becque. Le pont de Wylder est un lieu-dit situé à quelques centaines de mètres du village et vraisemblablement un ancien pont construit pour le passage de la voie romaine sur l'Yser.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Wylder
Quaëdypre West-Cappel
Wylder
Wormhout

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom est d'origine gallo-romaine (ce qui est rare en Flandre Maritime submergée au IVe siècle). Wilder → WILRA → villare = petite ferme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Wylder est situé sur l'Yzer, et la voie romaine de Cassel à la mer (vers Téteghem).

Histoire de l'enseignement primaire à Wylder avant 1789[modifier | modifier le code]

Une école existait en 1509; elle fut reconstruite en 1512. L'école actuelle (en 1878) fut bâtie sur les deniers du curé, messire Ch. van der Brigghe. Jusqu'en 1757, l'école était entretenue par la fabrique; à partir de cette époque, elle le fut par la commune, la nue-propriété restant la première, qui n'exigeait aucun loyer[1]. Il parait y avoir eu une seconde école, fondée par Marie van der Cruysse[2]. En 1653, le révérend Me Josse de Schotte construit une école et donna une partie de ses biens à la table des Pauvres (bureau de bienfaisance), à condition qu'un obit solennel sera célébré chaque année, et que l'on fournira nourriture, écolage et fournitures classiques aux enfants peu aisés[3]. En 1748, on trouve G. de Cocq, maître d'école; son fils lui succéda et exerça jusqu'en 1785. Ces maîtres jouissaient de terres, qu'ils exploitaient à leur profit.

Héraldique[modifier | modifier le code]

armes de Wylder

Les armes de Wylder se blasonnent ainsi : D'argent à cinq cors de chasse de sable liés de gueules.[4]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Maire en 1854 : Mr Desmyttère[5].

Maire en 1893 : Verschave[6].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
vers 1831   Engelbert Desmyttère    
mars 1994 Lucienne Labaeye    
mars 2001 Guy Degrand    
mars 2008 Nicole Marchyllie    
en cours Catherine Clicteur    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 309 habitants, en diminution de -3,13 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
222 198 363 344 324 344 357 359 349
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
352 320 328 340 327 309 289 300 297
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
304 299 283 214 222 201 201 210 225
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
184 197 210 206 213 214 301 320 309
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Wylder en 2007 en pourcentage[11].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,7 
0,6 
75 à 89 ans
2,8 
6,4 
60 à 74 ans
6,2 
14,7 
45 à 59 ans
15,9 
29,5 
30 à 44 ans
27,6 
14,7 
15 à 29 ans
17,2 
34,0 
0 à 14 ans
29,7 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[12].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint Martin de style gothique flamand dédiée à saint Martin, reconstruite en 1829. On y trouve une mise au tombeau, bas-relief en bois polychrome provenant d'un retable XVe, ainsi qu'un tableau de 1651 de l'école de Jacob Jordaens.
  • Chapelle de la légion d'honneur : construite en 1864 par le Colonel De Brenne qui lui offrit sa propre croix gagnée à la bataille de Solférino en 1859.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire de l'enseignement primaire dans les communes qui ont formé le département du Nord par M. le comte de Fontaine de Resbecq - 1878.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives municipales, convention en flamand, 21 septembre 1756.
  2. Registres paroissiaux, actes de décès de Marie van de Cruysse, 1608: 'Benefactrix hujus ecclesiae et scholae.
  3. Archives municipales.
  4. http://www.labanquedublason2.com/lecture_fiche_commune.php3?page=f59665
  5. Almanach du commerce Département du Nord 1854
  6. Annuaire Ravet Anceau du département du Nord Année 1893
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Évolution et structure de la population à Wylder en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)