Rubrouck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruysbroeck.
Rubrouck
Le presbytère de Rubrouck.
Le presbytère de Rubrouck.
Blason de Rubrouck
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Wormhout
Intercommunalité Communauté de communes de Flandre intérieure
Maire
Mandat
Luc Everaere
2014-2020
Code postal 59285
Code commune 59516
Démographie
Gentilé Rubrouckois
Population
municipale
957 hab. (2014)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 50′ 22″ nord, 2° 21′ 23″ est
Altitude Min. 20 m – Max. 65 m
Superficie 14,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Rubrouck

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Rubrouck

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rubrouck

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rubrouck
Liens
Site web http://www.rubrouck.fr/

Rubrouck (Rubroek en néerlandais[1]) est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rubrouck dans son canton et son arrondissement.
Communes limitrophes de Rubrouck
Volckerinckhove Bollezeele
Broxeele Rubrouck Arnèke
Buysscheure Noordpeene Ochtezeele

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Rubrouck

Les armes de Rubrouck se blasonnent ainsi : « De gueules au lion d'argent, armé et lampassé d'or. »

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Maire en 1854 : Mr Dhont[2].

Maire en 1893 : Justin Desmidt[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1861 1861 Angelus DHONT    
1861 30 mars 1864 Léonard DUFOUR   propriétaire et cultivateur, mort en cours de mandat
1864 2 juin 1866 César PIERENS   cultivateur, mort en cours de mandat
1866 1870 Jean Louis Emile HONDERMARCK   propriétaire et cultivateur
1870 1879 Martin Hilaire BOGAERT    
1879   Fidel Ambroise Edouard LEURS    
         
mars 1989 Joseph Demeester    
mars 2001 Michel Devulder DVD  
mars 2008 Josiane Monborne    
mars 2014 Christine Devulder    
en cours Luc Everaere    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 957 habitants, en augmentation de 2,68 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 315 1 457 1 549 1 496 1 429 1 516 1 559 1 574 1 512
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 417 1 396 1 398 1 390 1 377 1 335 1 287 1 305 1 270
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 208 1 210 1 155 1 094 1 026 936 913 910 840
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
812 724 681 674 702 772 882 947 957
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Rubrouck en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,2 
4,2 
75 à 89 ans
5,4 
9,5 
60 à 74 ans
9,8 
15,0 
45 à 59 ans
16,1 
26,9 
30 à 44 ans
27,7 
17,2 
15 à 29 ans
15,9 
26,9 
0 à 14 ans
24,9 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Rubrouck est un joli village avec de nombreuses demeures traditionnelles de brique aux alentours de l'église.

Musée en mémoire de Guillaume de Rubrouck.
  • Maison de Guillaume de Rubrouck

Ce petit musée situé à côté de l'église Saint-Sylvestre est consacré à la mémoire de Guillaume de Rubrouck ainsi qu'aux relations entretenues par le village de Rubrouck et la Mongolie. Traditions, culture, artisanat mongols, etc. y sont présentés par de nombreux documents, costumes, objets...

Église Saint-Sylvestre (avril 2009).
  • Église Saint-Sylvestre

Un typique petit cimetière clôturé par des haies entoure l'église Saint-Sylvestre de type " hallekerque " (église-halle) à trois vaisseaux, avec une massive tour de 1532 à l'ouest. Elle abrite un très bel ensemble mobilier : retables du XXIIIe siècle, confessionnaux du XVIIe siècle, chaire de vérité...

Oude Hofstede (vieille ferme-manoir).

Depuis 2009, Rubrouck fait partie du réseau Village Patrimoine, coordonné par les Pays de Flandre.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

  • La commune est jumelée depuis 1994 avec le sum de Bulgan, Khovd Aïmag en Mongolie.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]