Wallon-Cappel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wallon-Cappel
Wallon-Cappel
Blason de Wallon-Cappel
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Hazebrouck
Intercommunalité Communauté de communes de Flandre intérieure
Maire
Mandat
Éric Smal
2014-2020
Code postal 59190
Code commune 59634
Démographie
Gentilé Wallon-Cappelois
Population
municipale
839 hab. (2015 en diminution de 5,62 % par rapport à 2010)
Densité 154 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 43′ 41″ nord, 2° 28′ 27″ est
Altitude Min. 30 m
Max. 69 m
Superficie 5,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Wallon-Cappel

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Wallon-Cappel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wallon-Cappel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wallon-Cappel
Liens
Site web http://www.wallon-cappel.fr/

Wallon-Cappel (en néerlandais : Waalskappel) est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Wallon-Cappel est située en Flandre française, limitrophe de l'ouest d'Hazebrouck, à 15 km à l'est de Saint-Omer[1], 35 km au sud de Dunkerque[2], 40 km à l'ouest de Lille[3] et 50 km au sud-est de Calais[4].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Wallon-Cappel
Staple Hondeghem
Lynde Wallon-Cappel Hazebrouck
Sercus Morbecque

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Wallon-Cappel est située sur l'ancienne route nationale 42 (aujourd'hui RD 642) vers Boulogne-sur-Mer, Saint-Omer et l'A26 (vers Calais) à l'ouest, et l'A25 (vers Armentières et Lille) à l'est. Elle est actuellement l'une des seules communes à être traversée en son centre par cette route qui est une voie rapide sur les trois-quarts de sa longueur. Le trafic dense (17 000 véhicules par jour) et les vitesses élevées des automobilistes poussent les élus depuis de nombreuses années à envisager un contournement de la ville.

La gare la plus proche est celle d'Hazebrouck, desservie par le TGV Nord européen (ligne Paris-Arras-Lens-Béthune-Hazebrouck-Dunkerque) ainsi que par des TER Nord-Pas-de-Calais en direction de Lille, Calais, Dunkerque, Arras et Béthune.

Héraldique[modifier | modifier le code]

armes de Wallon-Cappel

Les armes[Note 1] de Wallon-Cappel se blasonnent ainsi : D'or à deux fasces de gueules.[5]

Histoire[modifier | modifier le code]

Wallon-Cappel était traversée dans le passé par une voie romaine menant de Cassel à Mardyck[6].

Entre 1106 et et 1121, un Hermès de Wallon-Cappel fut abbé de l'abbaye de Saint-Winoc de Bergues. Il se retira pour mourir dans l'abbaye Saint-Nicaise de Reims.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Maire de 1903 à 1914 : R. Pierens[7].

Maire de 1922 à 1935 : O. Gokelaere[8].

Wallon-Cappel dans son canton et son arrondissement.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
- François Souillet    
- François Bultel    
Jean-Baptiste Degroote    
- Deseure    
Joseph Dassonneville    
Benoît Bateman    
- Louis Deseure    
Henri Degroote    
Louis Vermersch    
Joseph Dassonneville    
Gustave Devos    
Auguste Deseure[Note 2]    
Remi Pierens    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2014 Marc Normand PS puis SE
(depuis mars 2008)
 
en cours Eric Smal SE  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2015, la commune comptait 839 habitants[Note 3], en diminution de 5,62 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
676656747631653650672646637
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
609662710738746700679689696
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
689706630603579531509531485
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
451452460546653831894903869
2015 - - - - - - - -
839--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Wallon-Cappel en 2007 en pourcentage[13].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
3,8 
75 à 89 ans
4,6 
8,5 
60 à 74 ans
9,3 
23,4 
45 à 59 ans
24,3 
23,1 
30 à 44 ans
23,8 
17,2 
15 à 29 ans
16,7 
24,0 
0 à 14 ans
21,3 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[14].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin, qui domine le village.
  • Dans le bois des huit rues, la construction d'une base de lancement de missiles V1 a débuté en 1943. Les deux rampes pointées vers l'Angleterre, et les abris encore visibles n'ont jamais été mis en service du fait des bombardements localisés. Le site visible du ciel a pris le nom de site en ski.
  • Plusieurs chemins balisés permettent aux randonneurs de découvrir la région de Wallon-Cappel et Morbecque: le chemin du prince et le circuit de Saint-Erasme.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Albert Deveyer, instituteur, puis professeur, écrivain, et poète, auteur de nombreux poèmes et ouvrages sur Hazebrouck et les Flandres d'autrefois.
  • Manu Olivier a donné son nom au stade municipal.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les armes sont identiques à celles de Christian Ier, comte d'Oldenbourg, ainsi que de la Famille de Carné de Bretagne.
  2. décédé pendant son mandat de maire le 17 février 1903.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Distance à vol d'oiseau entre Wallon-Cappel et Saint-Omer », sur www.lion1906.com (consulté le 5 mars 2017)
  2. « Distance à vol d'oiseau entre Wallon-Cappel et Dunkerque », sur www.lion1906.com (consulté le 5 mars 2017)
  3. « Distance à vol d'oiseau entre Wallon-Cappel et Lille », sur www.lion1906.com (consulté le 5 mars 2017)
  4. « Distance à vol d'oiseau entre Wallon-Cappel et Calais », sur www.lion1906.com (consulté le 5 mars 2017)
  5. http://www.labanquedublason2.com/lecture_fiche_commune.php3?page=f59634
  6. Mr Bergerot, <<Vie de Saint-Folquin>>, dans Mémoire de la Société dunkerquoise pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts, 1855, p 90 à 131, lire en ligne
  7. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1904 à 1914
  8. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1922 à 1935
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Évolution et structure de la population à Wallon-Cappel en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)