Quaëdypre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quaëdypre
Église Saint-Omer.
Église Saint-Omer.
Blason de Quaëdypre
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement de Dunkerque
Canton Wormhout
Intercommunalité Communauté de communes des Hauts de Flandre
Maire
Mandat
Jean-Claude Dekeister
2014-2020
Code postal 59380
Code commune 59478
Démographie
Gentilé Quaëdyprois, Quaëdyproises
Population
municipale
1 111 hab. (2014)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 56′ 12″ nord, 2° 27′ 18″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 31 m
Superficie 18,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Quaëdypre

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Quaëdypre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quaëdypre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quaëdypre
Liens
Site web http://www.quaedypre.fr/

Quaëdypre est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Quaëdypre dans son canton et son arrondissement.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Quaëdypre
Bergues Hoymille Warhem
Socx Quaëdypre West-Cappel
Esquelbecq Wormhout Wylder

Toponymie[modifier | modifier le code]

Kwaadieper en flamand[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Apparu en 1067, le village prit le nom de Quatipra en 1220 puis celui de Quaedyper en 1393. Deux versions sont données pour l'origine de ce nom : mauvais (Kwaad), orme (Ieper) ou petit (Kwaad), Ypres (Ieper). Cette commune faisait autrefois partie de la Flandre Maritime et du diocèse d'Ypres. L'Abbaye de Saint-Winoc de Bergues possédait à Quaëdypre l'église et de nombreux biens dont un château dit S'abs Hof qui servait de maison de campagne de l'abbé.

Une monnaie d'or de Néron a été trouvée anciennement auprès de la voie romaine venant de Cassel.

Lors du siège de Dunkerque et de la bataille de Hondschoote en août septembre 1793, Quaedypre fut directement concernée par les combats notamment le 22 août 1793[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Socx (59) Nord-France.svg

Les armes de Quaëdypre se blasonnent ainsi : D'argent au lion de sable armé et lampassé de gueules à la bordure de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Maire en 1854 : Mr Debavelaere[3].

Maire en 1883 : A. Delater[4].

Maire en 1893 : A. Delater[5].

Maire en 1903 : E. Christiaens[6].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 André Reumaux    
mars 2014 André Reumaux    
en cours Jean Claude Dekeister    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 111 habitants, en diminution de -3,39 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 646 1 700 1 788 1 867 1 964 1 979 1 975 1 875 1 849
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 729 1 702 1 622 1 566 1 616 1 546 1 570 1 533 1 463
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 363 1 410 1 360 1 208 1 209 1 160 1 182 1 112 1 000
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
931 888 919 1 007 1 111 1 158 1 128 1 150 1 111
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Quaëdypre en 2007 en pourcentage[11].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,5 
1,9 
75 à 89 ans
4,1 
10,9 
60 à 74 ans
9,8 
26,1 
45 à 59 ans
25,0 
19,6 
30 à 44 ans
21,1 
21,5 
15 à 29 ans
19,4 
20,1 
0 à 14 ans
20,1 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[12].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Jardin botanique du Val d'Yser
  • Église Saint-Omer (début du XVIIe siècle); façade; retable du maître autel (1679); tableau de l’Adoration des mages par Goubau; tabernacles à marqueterie d'écaille et de cuivre (XVIIe); ensemble de stalles et lambris (XVIIe); chaire, confessionnal et banc de communion, provenant des dominicains de Bergues (XVIIIe); autel de Saint Cornille provenant de l'Abbaye Saint Winoc de Bergues (dévotion à Saint Corneille contre les convulsions et l'apoplexie).
  • Croix-Rouge Military Cemetery, cimetière de la Commonwealth War Graves Commission
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  2. Commandant Lévy, La défense nationale dans le Nord en 1793, Dunkerque, (lire en ligne), p. 170-171
  3. Almanach du commerce Département du Nord 1854
  4. Annuaire Ravet Anceau du département du Nord Année 1883
  5. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Année 1893
  6. Annuaire Ravet Anceau du Département du Nord Année 1903
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Évolution et structure de la population à Quaëdypre en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  13. Palmarès de Pierre Everaert