Arrondissement de Dunkerque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arrondissement de Dunkerque
Arrondissement de Dunkerque
Situation de l'arrondissement de Dunkerque dans le département Nord.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département et
collectivité territoriale
Nord
Chef-lieu Dunkerque
Code arrondissement 594
Démographie
Population 378 645 hab. (2015)
Densité 262 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 02′ nord, 2° 22′ est
Superficie 1 443 km2
Subdivisions
Communes 111

L'arrondissement de Dunkerque est une division administrative française, située dans le département du Nord et la région Hauts-de-France.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition de l'arrondissement depuis 2015[modifier | modifier le code]

L'arrondissement compte 111 communes reparties en sept cantons (Bailleul, Coudekerque-Branche, Dunkerque-1, Dunkerque-2, Grande-Synthe, Hazebrouck et Wormhout) :

Composition de l'arrondissement avant 2015[évasif][modifier | modifier le code]

Avant 2015, l'arrondissement comptait seize cantons (Bailleul-Nord-Est, Bailleul-Sud-Ouest, Bergues, Bourbourg, Cassel, Coudekerque-Branche, Dunkerque-Est, Dunkerque-Ouest, Grande-Synthe, Gravelines, Hazebrouck-Nord, Hazebrouck-Sud, Hondschoote, Merville, Steenvoorde et Wormhout) :

Arrondissement dunkerque nord 59.png

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Dunkerque est ainsi de 113 en 2015, 111 en 2016 et 111 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 111 communes suivantes[1] :

Histoire[modifier | modifier le code]

L'arrondissement coïncide essentiellement avec le territoire de l'ancienne Flandre maritime, territoire compris entre la Lys et la mer du Nord, qui est la partie nord de la Flandre française (la Flandre française est la partie française de l'ancien comté de Flandre). De plus l'arrondissement correspond relativement bien au Westhoek français (Flandre flamingante française), c'est-à-dire la partie de la Flandre française où l'on parlait traditionnellement le flamand.

Avant 1789, ce qui est devenu l'arrondissement de Dunkerque correspondait presque exactement à l'intendance de la Flandre maritime (et à peu près à la moitié de la Flandre maritime lors de l’extension maximale de cette dernière). Elle se composait de la ville de Dunkerque et de son territoire ; de la châtellenie de Bergues, de la châtellenie de Bourbourg, et d'une portion de celle de Cassel[2].

La Révolution française créa la nouvelle division administrative de la France. Pour la Flandre maritime fut créé en 1790 le District de Bergues devenu en 1801 l'arrondissement de Bergues et déplacé ensuite à Dunkerque.

À l'origine, l'actuel arrondissement était divisé en deux, avec d'un côté la sous-préfecture de Bergues, et de l'autre celle de Cassel. Depuis, la sous-préfecture de Bergues a été déplacée à Dunkerque (1803) et celle de Cassel à Hazebrouck (1857), avant d'être définitivement supprimée en 1926.

Sous-préfets[modifier | modifier le code]

  • Jérôme Gutton : 2010-2012 ; sous-préfet de Dunkerque. Administrateur du Grand port maritime de Dunkerque (GPMD)[3], il y travaille notamment à l'élaboration du schéma départemental de coopération intercommunale[4], à une convention entre l'État et le groupe Total concernant le site de l'ancienne raffinerie des Flandres, et sur les enjeux de sécurité industrielle et technologique[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
296 996317 695351 281371 670375 073379 702375 784375 625375 620
2009 2010 2011 2012 2013 2014 - - -
376 439376 890376 816377 314377 081378 499---
(Sources : Insee : Population sans doubles comptes à partir de 1962 puis population municipale à partir de 2006[6])
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Comparaison des pyramides des âges de l'arrondissement et du département du Nord en 2006 :

Pyramide des âges de l'Arrondissement de Dunkerque en 2006[7] en pourcentage.
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans et plus
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
7,6 
11,3 
60 à 74 ans
12,7 
21 
45 à 59 ans
20,7 
21,3 
30 à 44 ans
20,5 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,4 
0 à 14 ans
19,2 
Pyramide des âges du Nord en 2006[8] en pourcentage.
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans et plus
0,8 
4,3 
75 à 89 ans
7,9 
10,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,7 
45 à 59 ans
19,4 
21,1 
30 à 44 ans
20,1 
22,6 
15 à 29 ans
21 
21,6 
0 à 14 ans
19 

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Composition de l'arrondissement de Dunkerque », sur https://www.insee.fr (consulté le 19 janvier 2018)
  2. Statistique archéologique du département du Nord : arrondissement de Dunkerque, Extrait du bulletin de la Commission historique du département du Nord, tome VI, Lille, 1862.
  3. Le Conseil de Surveillance du Port de Dunkerque. Consulté le 4 mai 2012.
  4. Schéma départemental de coopération intercommunale du Nord (http://www.nord.gouv.fr/Annonces-avis/Schema-de-cooperation-intercommunale-du-Nord/(language)/fre-FR)
  5. Compte-rendu réunion de l’office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (13 mai 2011) (http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-oecst/10-11/c1011014.asp
  6. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années [ 2006], [ 2014]
  7. « Pyramide des âges de l'Arrondissement de Dunkerque en 2006 », sur site de l'INSEE (consulté le 5 avril 2010)
  8. « Pyramides des âges du département du Nord », sur site de l'INSEE