Houtland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section adopte un point de vue régional ou culturel particulier et nécessite une internationalisation. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Merci de l'améliorer ou d'en discuter sur sa page de discussion ! Vous pouvez préciser les section à internationaliser en utilisant {{section à internationaliser}}.

Houtland
Pays France, Belgique
Régions Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Région flamande
Département Nord
Province Flandre-Occidentale
Villes principales Hazebrouck, Bailleul
Relief plaine, "monts" (buttes-témoins)
Régions naturelles
voisines
Blootland,
Plaine de la Lys,
Audomarois
Régions et espaces connexes Flandre française, Westhoek

Image illustrative de l'article Houtland
Localisation

Le Houtland (fr) ou Hoetland (be) (du néerlandais hout = bois + land = pays → littéralement "le pays du bois") est une région naturelle transfrontalière de France et de Belgique. Elle fait partie de la région transfrontalière du Westhoek et de la Flandre française ainsi que de la Flandre-Occidentale belge.

Kassel.jpg

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Houtland est une région légèrement vallonnée avec des collines (les Monts des Flandres) qui, malgré leur altitude absolue modeste, constituent des repères topographiques majeurs (dans le contexte de la plaine de Flandre) et symbolisent ce pays.

Communes du Houtland[modifier | modifier le code]

Communes du Houtland français

Les communes françaises du Houtland sont les suivantes : Arnèke, Bailleul, Bavinchove, Blaringhem, Boeschepe, Bollezeele, Buysscheure, Cassel, Eecke, Esquelbecq, Godewaersvelde, Hardifort, Hazebrouck, Houtkerque, Noordpeene, Ochtezeele, Oudezeele, Oxelaëre, Renescure, Rubrouck, Saint-Sylvestre-Cappel, Sainte-Marie-Cappel, Steenbecque, Steenvoorde, Terdeghem, Thiennes, Volckerinckhove, Watten, Wemaers-Cappel, Winnezeele, Wormhout, Zermezeele, Zuytpeene...

Économie[modifier | modifier le code]

La région est très rurale et traditionnellement bocagère (bien que de nombreuses haies aient disparu). Elle se caractérise par une agriculture intensive :

Monts de Flandre[modifier | modifier le code]

Les collines ou Monts des Flandres forment une série de reliefs développés d'ouest en est et se prolongent en Belgique (Flandre-Occidentale) où la région est nommée le Heuvelland (Pays des collines). Ces collines, développées dans l'argile yprésienne (ou argile des Flandres) sont couronnées de grès ferrugineux (étage Diestien), témoins d'une ancienne surface de la fin du Cénozoïque. En Flandre, on parle d'un getuigenheuvel (butte-témoin).

Les Monts de Flandre les plus importants sont, d'ouest en est :

Parc départemental Marguerite Yourcenar

  • Mont Noir (150 mètres, à la frontière franco-belge)

Au sud de cette série, près de Bailleul, il y a encore une série des collines moins hautes :

  • Mont de Lille (43 mètres)
  • Ravensberg ('mont des corbeaux', 70 mètres)

paysage[modifier | modifier le code]

Cet ancien paysage boisé et embocagé est repris comme unité paysagère de l'Atlas régional du paysage du Nord-Pas-de-Calais[1].

Réserve naturelle régionale[modifier | modifier le code]

Forêt[modifier | modifier le code]

Il y a trois grandes forêts dans le Houtland, la Forêt de Nieppe (au sud de Hazebrouck), la Forêt de Rihoult-Clairmarais (à la limite avec l'Audomarois) et la forêt de la Montagne de Watten.

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C.Foutrein, Propriétés boisées du Houtland sous l'ancien régime. Ed : Revue "Hommes et terres du Nord", 1986/2-3, p 157-160

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Approche territoriale "houtland"- Atlas des paysages de la région Nord - Pas-de-Calais, Diren Nord Pas-de-Calais, 2008