Eringhem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Eringhem
Eringhem
La mairie.
Blason de Eringhem
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Wormhout
Intercommunalité Communauté de communes des Hauts de Flandre
Maire
Mandat
Paul Janssen
2014-2020
Code postal 59470
Code commune 59200
Démographie
Gentilé Eringhémois
Population
municipale
479 hab. (2017 en augmentation de 1,7 % par rapport à 2012)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 53′ 49″ nord, 2° 20′ 39″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 40 m
Superficie 11,53 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Eringhem
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Eringhem
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Eringhem
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Eringhem

Eringhem est une commune française, située dans le département du Nord en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Eringhem dans son canton et son arrondissement

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Une entrée de la commune.
Communes limitrophes de Eringhem
Looberghe Drincham Pitgam
Merckeghem Eringhem Zegerscappel
Bollezeele

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la Révolution française, Eringhem dépend de la châtellenie de Bourbourg.

Une bulle du pape Pascal II confirme en 1113 la donation de la terre par le comte de Flandre à l'abbaye de Bourbourg.

En 1261 ou 1262, un membre de la famille des comtes de Guînes, peut-être le comte lui-même, châtelain de Bourbourg, Arnould III de Guînes[1], mais plus vraisemblablement le chevalier Arnould de Guînes, fils d'Arnould II de Guînes et oncle d'Arnould III[2], y fonde un couvent de guillelmites (ordre de Saint-Guillaume), sur une terre appelée Nieulande, au lieu-dit Scoudbroec ː il donne 67 mesures de terre (environ 30 hectares). Il promet de bâtir en cet endroit un oratoire et les bâtiments nécessaires, et de pourvoir à l'entretien de six frères[3]. En 1264, les moines, dits guillelmites de Nieulande, ont un différend puis s'accordent avec l'abbaye de Watten au sujet de dîmes réclamées par Watten[4]. En 1458, les moines se sont retirés à Oudezelle jusqu'en 1464 pour s'établir finalement à Noordpeene[5].

Le château d'Eringhem est cité dans les biens de Louis de Luxembourg en 1458.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Eringhem est cité dans des documents écrits dès le IXe siècle. À cette époque, ce village était connu sous le nom de Ebersingahem qui signifierait le domaine d'Eberso.
  • 857: Ebresingahem, 867: Neuersingahem, 1113: Ersingehem, 1186: Hersinghem (cartulaire de Watten). Eringem en flamand.
  • D'après Une étude sur les Flamands de France de L. de Baecker, Eringhem se décompose aussi Hem-Her-Ing signifiant respectivement séjour, seigneur, et famille ou champ, ce qui donne comme traduction séjour champêtre du seigneur.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Eringhem (Nord).svg

Les armes de Eringhem se blasonnent ainsi :Gironné d'or et d'azur de dix pièces, à l'écusson de gueules brochant en abîme sur le tout.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Maire en 1854 : Mr Meneboo[6].

Maire en 1883 et de 1887 à 1891 : J Meneboo[7].

Maire de 1892 à 1900 : P. Hemelsdael[8].

Maire en 1901 : Ch. Missiaen[9].

Maire de 1902 à 1904 : D. Liévin[10].

Maire de 1904 à 1914 : L. Marcant[11].

Maire de 1922 à 1929 : A. Decool[12].

Maire de 1929 à 1933 : René Hemelsdael[13].

Maire de 1933 à 1935 : Jules Vasseur[14].

Maire de 1935 à 1939 : Joseph Quenson[15].

Maire de 1951 à 1966 ː G. Ryckeboer[16].

Maire de 1966 à 1977 ː G. Vasseur[17].

Maire en 1977-1978 au moins ː B. Crépin[18].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 Bernardin Crépin    
En cours Paul Janssen   Vice-président de la Communauté de communes des Hauts de Flandre depuis le 17 avril 2014 [19],[20].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[22].

En 2017, la commune comptait 479 habitants[Note 1], en augmentation de 1,7 % par rapport à 2012 (Nord : +0,67 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
515591669661655641676719704
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
660726712654666653636628599
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
574598571559555521527541488
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
442401381365413419456478473
2017 - - - - - - - -
479--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[23] puis Insee à partir de 2006[24].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Eringhem en 2007 en pourcentage[25].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
5,5 
75 à 89 ans
8,7 
11,0 
60 à 74 ans
9,6 
21,2 
45 à 59 ans
20,6 
21,6 
30 à 44 ans
23,9 
15,3 
15 à 29 ans
15,1 
25,4 
0 à 14 ans
22,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[26].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'Église Saint Matthias: L'église en forme de croix latine, a été édifiée au XVIe siècle (1564). Elle se compose d'un vaisseau central flanqué de bas-côtés. La tour qui date de 1675, s'élève à la croisée du transept. Le portail est de 1870. C'est une construction en brique et pierre. Elle renferme deux retables et du mobilier protégé au titre de monuments historiques. La cloche en bronze datant de 1563, située dans la tour de l'église, a été inscrite à l'inventaire départemental.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin de la commission historique du département du Nord, Tome VI, 1862, p. 237, lire en ligne.
  2. André Du Chesne, Histoire généalogique des maisons de Guines, d'Ardres, de Gand et de Coucy et de quelques autres familles illustres, Paris, 1632, p. 668, lire en ligne.
  3. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome V, Année 1262.
  4. A. Wauters, option citée, Tome V, Année 1264.
  5. Bulletin de la commission historique du Nord, Année 1863, Tome VII, p. 207, lire en ligne.
  6. Almanach du commerce Département du Nord 1854
  7. Annuaires Ravet Anceau Département du Nord Années 1883 et de 1887 à 1891
  8. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1892 à 1900
  9. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Année 1901
  10. Annuaire Ravet Anceau du Département du Nord Années 1902 à 1904
  11. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1905 à 1914
  12. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1922 à 1929
  13. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1930 à 1933
  14. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1934-1935
  15. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1936 à 1939
  16. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1952 à 1966
  17. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1967 à 1977
  18. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1978 et 1979
  19. http://www.cc-hautsdeflandre.fr/?page_id=55
  20. http://cluster011.ovh.net/~cchautsdts/wp-content/uploads/2014/compterendu/CC14-01-14.pdf
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  24. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  25. « Évolution et structure de la population à Eringhem en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  26. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)