Millam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Milam.
Millam
Millam
Église Saint-Omer de Millam (février 2009).
Blason de Millam
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Wormhout
Intercommunalité Communauté de communes des Hauts de Flandre
Maire
Mandat
Marie-Andrée Beckaert
2014-2020
Code postal 59143
Code commune 59402
Démographie
Gentilé Millamois (es)
Population
municipale
806 hab. (2015 en augmentation de 2,94 % par rapport à 2010)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 51′ 19″ nord, 2° 14′ 54″ est
Altitude Min. −0,5 m
Max. 54 m
Superficie 12,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Millam

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Millam

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Millam

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Millam

Millam est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Millam dans son canton et son arrondissement

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Millam
Cappelle-Brouck Merckeghem
Holque Millam
Watten Wulverdinghe Volckerinckhove

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune abrite un terrain de dépôt (« TD 19 » de VNF) qui fait l'objet d'une gestion restauratoire en faveur de la biodiversité, avec le Conservatoire des sites du nord et du Pas-de-Calais. C'est le dernier refuge connu en Flandre de Hyla arborea (la rainette arboricole), une espèce d'amphibiens devenu rarissime dans cette région (très sensible aux insecticides et à la fragmentation écologique et pollution ou destruction des zones humides) ; cette espèce est très menacée dans cette région et elle est protégée. Merci de l'observer de loin et sans la déranger. Les mares de Millam accueillent aussi 19 espèces de libellule (iventaires tels que disponible en 2008, éventuellement incomplet, et environ 70 espèces d'oiseaux lors de leurs migration, ce qui fait de ce site un des noyaux importants des trames vertes locale et régionale, et plus particulièrement de la Trame bleue, telle que définie par le Grenelle de l'environnement et ses suites législatives.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sainte Mildrède est arrivée à Millam d'Angleterre traversant la Manche puis les marais où se trouvait Millam. Une chapelle lui est consacrée.

Elle est réputée guérir les gens de la fièvre des marais. Cette chapelle est aujourd'hui privée et n'est que très difficilement visitable. Autrefois chaque année, une neuvaine lui était consacrée.

Période historique[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la Révolution française, Millam relevait de la châtellenie de Bourbourg.

La chaumière reconstruite Villeneuve d'Ascq
  • La légende de Zoé, une guérisseuse vivant dans une chaumière d'ouvriers agricoles fin XIXe est l'objet d'une légende. Sortant de nuit pour récolter ses plantes, elle obtenue la réputation de sorcière. Ainsi les habitants se signaient lors de son passage, un jour, un homme ne l'a pas fait et est tombé dans un marais et s'est noyé.

Un des évènements qui a marqué la commune est la chute d'un avion abattu dans un champ de la commune.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Millam (59) Nord-France.svg

Les armes de Millam se blasonnent ainsi :"De gueules au chef d'argent chargé de trois merlettes du champ."

Politique et administration[modifier | modifier le code]

En 1854 le maire est Mr Moreau[1].

Maire en 1883 et de 1887 à 1891 : J. Vandenbavière[2].

Maire de 1892 à 1903 : Delgrange[3].

Maire en 1913 : E. Vanhaecke[4].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1892   Delgrange[5]    
  1919 Emile Vanhaecke    
1919   Gaston Persyn    
1959 1965 André Luyssaert SE Agriculteur
1965 mars 1989 Jacques Cooche SE Agriculteur
mars 2001 Bernard Luyssaert SE Agriculteur
mars 2014 Jean-Marie Burie SE  
2014 en cours Marie-André Beckaert    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2015, la commune comptait 806 habitants[Note 1], en augmentation de 2,94 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
825 737 794 834 801 825 858 874 894
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
895 904 929 896 966 1 006 989 993 1 006
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
997 935 922 876 830 807 798 820 694
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
662 604 525 525 593 648 751 764 792
2015 - - - - - - - -
806 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Millam en 2007 en pourcentage[10].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,5 
5,0 
75 à 89 ans
6,6 
7,8 
60 à 74 ans
9,4 
19,8 
45 à 59 ans
17,1 
25,3 
30 à 44 ans
24,7 
16,4 
15 à 29 ans
15,7 
25,6 
0 à 14 ans
26,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[11].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint Omer de Millam[12] au patrimoine ainsi que son orgue.
  • Chapelle Sainte Mildrède.
  • Oratoire sur la Départementale 46

L'atelier : construction simple, longue et basse en pans de bois et torchis, témoin rare des activités des artisans avant l'ère industrielle

La chaumière : maison d'ouvriers agricoles, elle accueillait deux familles d'ouvriers séparées par la cheminée centrale. Le bâtiment est un témoin du patrimoine rural. Elle reste marquée par la légende de la sorcière Zoé vivant à la fin du XIXe siècle dans cette maison.[réf. souhaitée]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach du commerce Département du Nord 1854
  2. Annuaire Ravet Anceau du Département du Nord Années 1883 et de 1887 à 1891
  3. Annuaire Ravet Anceau du Département du Nord Années 1892 à 1903
  4. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Année 1913
  5. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Année 1893
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Évolution et structure de la population à Millam en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 30 juillet 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 30 juillet 2010)
  12. Retables de Flandre: L’église Saint-Omer de Millam