Yokozuna (catcheur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rodney Anoa'i)
Aller à : navigation, rechercher
Yokozuna
Description de l'image Yokozuna walking.jpg.
Données générales
Nom complet Rodney Agatupu Anoa'i
Nom de ring Yokozuna
Great Kokina
Nationalité américaine
samoane
Date de naissance ,
San Francisco, Californie, États-Unis
Date de décès (à 34 ans),
Liverpool, Angleterre, Royaume-Uni
Taille 6 4 (1,93 m)[1]
Poids 600 lb (273 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) mort (e)
Fédérations American Wrestling Association
World Wrestling Federation
Entraîneur Afa Anoa'i[2]
Carrière pro. 1985

Rodney Agatupu Anoa'i (né le à San Francisco en Californie et mort le à Liverpool) plus connu sous le nom de Yokozuna est un catcheur (lutteur professionnel) samoan-américain. Il est essentiellement connu pour son travail à la World Wrestling Federation (WWF) où de 1992 à 1996 il remporte à deux reprises le championnat du monde poids-lourds de la WWF, le Royal Rumble 1993 ainsi que le championnat du monde par équipe de la WWF avec Owen Hart. Il quitte cette fédération en 1996 à cause de ses problèmes de poids.

Il lutte ensuite dans diverses fédérations avant de mourir le à la suite d'un œdème pulmonaire. En 2010, il devient membre à titre posthume du WWE Hall of Fame.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts, passage à l'American Wrestling Association et à la New Japan Pro Wrestling (1985-1992)[modifier | modifier le code]

Anoa'i s'entraîne pour devenir catcheur auprès de son oncle Afa[2]. Il commence sa carrière le 6 septembre 1985 à l'International World Class Championship Wrestling, une fédération new-yorkaise, sous le nom de Great Kokina et perd face à Jules Strongbow[3].

Il lutte ensuite au Japon à la New Japan Pro Wrestling et fait quelques combats à l'American Wrestling Association à la fin des années 1980[4],[5],[6].

En 1991, il est au Mexique à l'Universal Wrestling Association (UWA) et devient avec Fatu et Samoan Savage champion du monde des trios de l'UWA le 7 avril après leur victoire sur Villano I, Villano IV et Villano V[7]. Leur règne prend fin le 30 mai après leur défaite face à Villano I, Villano IV et Villano V[8]

World Wrestling Federation (1992-1995)[modifier | modifier le code]

Vainqueur du Royal Rumble et double de champion de la WWF (1992-1993)[modifier | modifier le code]

Son oncle Afa le recommande à Vince McMahon qui l'engage en fin d'année 1992[6]. Il change alors de nom de ring pour celui de Yokozuna et incarne un lutteur de sumo managé par Mr. Fuji[6]. Il y remporte rapidement son premier combat le 31 octobre 1992 face à Bill Jordan[9].

Il enchaîne les victoires expéditives notamment face à Koko B. Ware le 11 janvier 1993 durant le premier combat de WWF Monday Night RAW[10],[11]. Le 24 janvier au cours du Royal Rumble, il entre en 27e position dans le Royal Rumble match et remporte ce match en éliminant successivement Tatanka, Carlos Colón, Earthquake (en), Tito Santana, Owen Hart, Bob Backlund et Randy Savage ce qui fait de lui le challenger pour le championnat du monde poids-lourds de la WWF à WrestleMania IX[12]. Jim Duggan le défie le 6 février dans un match dont le but est de faire tomber son adversaire ce qu'il réussit[13]. Pendant la célébration de sa victoire, Yokozuna lui jette du sel au visage avant de sauter plusieurs fois depuis la 2e corde avant d’atterrir sur les fesses au niveau du visage de son ennemi[13]. Ce combat permet alors de définir clairement l'attitude de heel de Yokozuna[13]. Le 7 mars au cours de WrestleMania IX, Mr Fuji utilise cette manière de tricher afin de permettre la victoire de Yokozuna face à Bret Hart[14]. Ce premier règne de champion ne dure que quelques minutes car Hulk Hogan vient demander un match de championnat juste après où Mr jette accidentellement du sel au visage de Yokozuna ce qui aide Hogan à remporter le combat ainsi que le titre[14].

Yokozuna récupère le titre le 13 juin au cours de King of the Ring où le flash d'un photographe japonais désoriente Hogan[15]. Pour fêter le 4 juillet, la WWF organise sur l'USS Intrepid un bodyslam challenge où celui qui inflige à Yokozuna cette prise obtient un match de championnat[16]. De multiples catcheurs ainsi que des sportifs s'y essaient jusqu'à l'arrivée de Lex Luger qui parvient à exécuter cette prise[16]. Ils s'affrontent le 30 août durant SummerSlam où Luger le fait tomber du ring le faisant ainsi perdre par décompte à l'extérieur[17]. Sa rivalité avec Luger se conclue le 24 novembre au cours des Survivor Series dans un match par équipe à élimination opposant les All Americans (Luger, Rick et Scott Steiner ainsi que l'Undertaker) aux Foreign Fanatics (Yokozuna, Crush, Ludvig Borga et Jacques)[18]. Yokozuna élimine Scott Steiner puis se retrouve face à Luger ; après quelques minutes Luger passe le relais à l'Undertaker[18]. Yokozuna domine mais n'arrive pas à faire le tombé et les deux hommes se font compter à l'extérieur[18].

Rivalité avec l'Undertaker et perte du titre (1993-1994)[modifier | modifier le code]

Après les Survivor Series, la WWF décide de mettre en place une rivalité opposant Yokozuna à l'Undertaker qui doivent s'affronter dans un match du cercueil le 22 janvier 1994 au cours du Royal Rumble[19]. Durant ce match, beaucoup de catcheurs heels viennent attaquer l'Undertaker alors que Yokozuna est dans le cercueil encore ouvert[20]. Cela permet au sumo de conserver son titre de champion du monde poids lourd de la WWF[20].

Camp Cornette (1995-1996)[modifier | modifier le code]

WWE Hall of Fame (2012)[modifier | modifier le code]

Le 31 mars 2012, Yokozuna est intronisé au Hall of Fame 2012 à titre posthume par les Usos et Rikishi.

Style de catch[modifier | modifier le code]

En raison de son physique, Anoa'i a un style de catcheur power house, c'est à dire qu'il met en valeur sa force physique et utilise rarement des prises de catch[21]. De plus quand il s'engage avec la WWF, il s'entraine et mange comme un sumo[21]. Cela a pour conséquence une prise de 205 lb (93 kg) entre son poids au début de sa carrière et celui de ses premiers combats à la WWF.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Anoa'i épouse une femme du nom de Monica avec qui il a deux enfants : une fille prénommé Keilani et un fils qui répond au nom de Justin[22],[23]. Durant son passage à la World Wrestling Federation il fonde un groupe en coulisse qui prend le nom de Bone Street Krew[24]. Les principaux membres en plus d'Anoa'i sont : Harry Fujiwara (Mr. Fuji), Mark Calaway (The Undertaker), Solofa Fatu (Fatu puis Rikishi), Mark Canterbury (Henry Godwinn) et Savio Vega[24].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Yokozuna[27]
Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996
Rang 148 en augmentation 110 en augmentation 5 en diminution 11 en diminution 32 en diminution 50

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Yokozuna », sur Online World of Wrestling (consulté le 16 janvier 2016).
  2. a et b (en) « Profil de Yokozuna », sur Cagematch (consulté le 30 septembre 2016).
  3. (en) « IWCCW @ New York City », sur Wrestlingdata (consulté le 30 septembre 2016).
  4. (en) « Matchs de Yokozuna à la New Japan Pro Wrestling », sur Cagematch (consulté le 30 septembre 2016).
  5. (en) « Matchs de Yokozuna à l'American Wrestling Association », sur Cagematch (consulté le 30 septembre 2016).
  6. a, b et c (en) Chris Schramm, « Yokozuna: From the AWA to the top », sur Slam! Wrestling, (consulté le 30 septembre 2016).
  7. (en) « UWA », sur Cagematch (consulté le 30 septembre 2016).
  8. a et b (en) « Historique du championnat du monde des trios de l'Universal Wrestling Association », sur Wrestling-Titles (consulté le 30 septembre 2016).
  9. (en) Tom Hopkins, « WWF Superstars 10/31/1992 », sur Wrestling Recaps (consulté le 30 septembre 2016).
  10. (en) « Matchs de Yokozuna à World Wrestling Entertainment en 1992 », sur Cagematch (consulté le 30 septembre 2016).
  11. (en) Haydn Gleed, « WWE Raw Retro Coverage - The first Raw from January 11, 1993: Shawn Michaels defends the Intercontinental Title, Undertaker in the main event, The Steiner Brothers, Yokozuna vs. Koko B. Ware, Doink the Clown », sur Pro Wrestling Dot Net, (consulté le 30 septembre 2016).
  12. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Royal Rumble 1993 », sur 411mania, (consulté le 30 septembre 2016).
  13. a, b et c (en) Bob Colling, « WWF Superstars 2/6/1993 », sur Wrestling Recaps (consulté le 30 septembre 2016).
  14. a et b (en) Rob McNew, « WrestleMania IX Review », sur 411mania, (consulté le 9 octobre 2016).
  15. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: King of the Ring 1993 », sur 411mania, (consulté le 2 décembre 2016).
  16. a et b (en) Geno Mrosko, « On this date in WWF history: The Yokozuna Bodyslam Challenge », sur Cageside Seats, (consulté le 21 décembre 2016).
  17. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Summerslam 1993 », sur 411mania, (consulté le 23 décembre 2016).
  18. a, b et c (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Survivor Series 1993 », sur 411mania, (consulté le 3 mai 2017)
  19. (en) Haydn Gleed, « WWE Raw Retro Coverage – December 13, 1993: Randy Savage vs. Fatu, Undertaker, Bret Hart, Rick Martel, IRS, and The Smoking Gunns, plenty of squash matches without much entertainment », sur prowrestling.net, (consulté le 5 mai 2017)
  20. a et b (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Rant for WWF Royal Rumble 1994 (Redo) », sur Inside Pulse, (consulté le 5 mai 2017)
  21. a et b (en) « Evolution Schematic 11.21.06: Yokozuna (Part 1) » [Mathew Sforcina], sur 411mania, (consulté le 1er mai 2017)
  22. « Rodney Anoa'i », sur Myheritage (consulté le 1er mai 2017)
  23. (en) Ryan Clark, « Yokozuna Memorial Event Set, Waltman Note, Superstars », sur Wrestling Inc., (consulté le 7 avril 2017)
  24. a et b (en) Nick Paglino, « JBL, HBK, Savio Vega and More Talks Undertaker’s Backstage “Bone Street Krew” Designed to Combat The Kliq, JBL Dispels Rumors », sur WrestleZone, (consulté le 7 avril 2017)
  25. a, b et c (de) « MLauréats des PWI Awards de 1993 », sur Genickbruch (consulté le 30 septembre 2016)
  26. (de) « MLauréats des PWI Awards de 1995 », sur Genickbruch (consulté le 30 septembre 2016)
  27. (en) « PWI Ratings for Yokozuna », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 30 septembre 2016).