Chuck Norris

Le titre de cette page ne peut être modifié.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chuck Norris
Description de cette image, également commentée ci-après
Chuck Norris en mai 2015.
Nom de naissance Carlos Ray Norris
Naissance (81 ans)
Ryan (Oklahoma)
Nationalité Américain
Profession Acteur
Films notables La Fureur du dragon
Invasion U.S.A.
Delta Force
Séries notables Walker, Texas Ranger
Site internet www.chucknorris.com

Carlos Ray Norris, dit Chuck Norris, est un acteur américain né le à Ryan (Oklahoma).

D'abord connu pour sa maîtrise des arts martiaux, il devient dans les années 1970 une vedette du cinéma d'action à la suite de son apparition dans le film La Fureur du dragon (1972), où il interprète un artiste martial qui affronte le héros Bruce Lee lors du combat final. Il est aussi célèbre pour avoir été, de 1993 à 2001, l'acteur principal de la série télévisée d'action Walker, Texas Ranger.

Chuck Norris est par ailleurs connu pour être le sujet des Chuck Norris Facts, des aphorismes humoristiques créés et diffusés sur Internet par ses fans en son honneur, devenant malgré lui un mème célèbre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Natif de l'Oklahoma, Carlos Ray Norris a deux frères cadets dont l'un est le producteur hollywoodien Aaron Norris. Ses parents sont de souche amérindienne (cherokee) et irlandaise.

Ses parents divorcent alors qu'il a 16 ans et il déménage en Californie avec sa mère et ses frères. Il finit ses études au lycée. Après son mariage, il rejoint l'US Air Force et il est envoyé faire son service militaire à la base d'Osan, en Corée du Sud. Il y acquiert le surnom de Chuck et commence à apprendre le tangsudo.

Il retourne ensuite aux États-Unis, dans la base de March, en Californie. Il quitte l'armée en août 1962.

À son retour, il travaille pour la société Northrop Grumman et ouvre une école de karaté fréquentée par de nombreuses célébrités, dont Steve McQueen.

Arts martiaux[modifier | modifier le code]

En 1968, Chuck Norris devient champion de karaté dans la catégorie poids moyen, et en 1969, il remporte la « triple couronne » en karaté pour le record des tournois remportés dans l'année et le titre de combattant de l'année, décerné par le magazine Black Belt[réf. souhaitée]. Il est champion du monde des poids moyens de 1968 à 1974[1].

Il possède une ceinture noire en tangsudo et taekwondo[2], et pratique également le judo et le ju-jitsu. Il est le fondateur de l'école Chun Kuk Do (La voie universelle)[2] et de l'United Fighting Arts Federation (en) (UFAF).

En 1994, au cours des Survivor Series (un pay-per-view de la WWE), il arbitre un Special Guest Referee Casket Match entre les catcheurs The Undertaker et Yokozuna.

En 1997, il obtient un 8e dan (degré) en taekwondo, qui en comporte 10. Cette distinction le hisse au rang de Grand Maître. Il est un des premiers occidentaux à qui elle a été attribuée[3]. Ceci reste cependant à être validé. Selon la base de données du Kukkiwon (seul organisme habilité à effectuer les passages de grades de 8e dan et plus), le dernier dan en taekwondo obtenue par Chuck Norris est le 6e, le . De plus, le grade de dixième dan en taekwondo est accordé à titre honorifique de manière très exceptionnelle, et ce à titre posthume.[réf. souhaitée]

Carrière cinématographique et télévisuelle[modifier | modifier le code]

C'est en 1968 que Chuck Norris débute au cinéma, en tenant un petit rôle dans Matt Helm règle son comte. En 1970, son plus jeune frère Weiland meurt au Viêt Nam : Chuck lui dédiera plus tard son film Portés disparus (1984).

En 1972, alors qu'il est toujours champion du monde de karaté en titre, il tient son premier rôle important au cinéma en interprétant, dans La Fureur du dragon, l'artiste martial qu'affronte Bruce Lee lors du combat final ; grâce à cette scène finale dans le Colisée, il se fait connaître du grand public. En 1974, l'acteur Steve McQueen l'encourage à prendre des cours d'art dramatique au MGM Studio sous la férule de Jonathan Harris.

Chuck Norris en 1976.

Il tient son premier rôle principal en 1977, dans le film Les Casseurs. Il devient alors une vedette à part entière du cinéma d'action, enchaînant les films avec des titres comme Le Commando des tigres noirs, La Fureur du juste, Dent pour dent, Œil pour œil, Portés disparus, Invasion U.S.A., ou encore Delta Force.

En 1984, il refusa de jouer dans Karaté Kid, pour ne pas être associé à l’image négative du karaté prônée par le personnage du méchant karatéka John Kreese, celui qui dirige la salle de karaté Cobra Kai.

À la fin des années 1980, l'acteur ne remplit plus autant les salles, et son producteur principal Cannon Group, à l'origine de ses films, est racheté par la MGM après sa banqueroute. Il se tourne alors vers la télévision en se lançant en 1993 dans la série Walker, Texas Ranger. Cette série est un succès : elle compte neuf saisons et continue d'être diffusée sur de très nombreuses chaînes à travers le monde.

En 2011, il tourne au cinéma dans le film Expendables 2 : Unité spéciale (The Expendables 2), sorti le .

En 2020 il accepta de tourner une scène dans le dernier épisode de la série Hawaii 5-0 où il interprète un ancien militaire à la retraite

Engagements[modifier | modifier le code]

En 1990, Norris crée l'association « Kick Drugs Out of America », renommée depuis « Kick Start ».

En novembre 2006, il se rend en Irak pour soutenir les troupes américaines.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Chuck Norris se marie à l'âge de 18 ans, en avec sa petite amie, Diane Holechek. Celle-ci lui donne deux fils : Mike né en et Eric né en . Le couple divorce en . D’une liaison extra-conjugale naît aussi une fille, Dina, en  ; il la rencontre pour la première fois en alors qu'elle a déjà 26 ans. L'acteur se remarie, en , avec l'ancien mannequin Gena O'Kelley, qui donne naissance à des faux-jumeaux en 2001 : Dakota Alan Norris, un garçon, et Danilee Kelly Norris, une fille.

En 1964, il fait la connaissance de Bruce Lee lors d'une démonstration de karaté à Long Beach.

Le , il est victime de deux infarctus dans un intervalle de 45 minutes après avoir assisté au Championnat mondial de la Fédération des arts martiaux unis. Il est transporté vers un hôpital de Las Vegas, son lieu de résidence, puis à Reno, où il est pris en charge après son deuxième arrêt cardiaque[4],[5].

Chuck Norris est grand-père de dix petits-enfants, son fils aîné Mike a trois enfants, Eric son autre fils en a quatre et sa fille illégitime Dina en a trois aussi.

Chuck Norris Facts[modifier | modifier le code]

Chuck Norris fact : « George W. Bush a menti à propos des armes de destruction massive en Irak. La seule qui se soit jamais trouvée là-bas, c’est Chuck Norris quand il a visité le pays » (ici en 2006).

Chuck Norris est devenu malgré lui un mème sur Internet. De très nombreux aphorismes humoristiques, les « Chuck Norris Facts », lui attribuent en effet des qualités surhumaines, caricaturant les héros forts et virils qu'il a interprétés au cinéma et à la télévision. Ces courts énoncés de ses hauts faits vont même jusqu'à présenter comme évidente la supériorité de Chuck Norris sur Dieu (par exemple : « Dieu a dit : "Que la lumière soit !" et Chuck Norris a répondu : "On dit : s'il vous plait !" »). Les thèmes abordés sont très variés, et certains ensembles de facts font référence à des connaissances pointues, ayant généralement été conçus par des étudiants spécialisés dans la discipline correspondante.

L'intéressé a pris ce phénomène avec humour, s'amusant à lire lui-même quelques-uns des aphorismes les plus connus dans des émissions de télévision (son préféré étant : « On a voulu sculpter le visage de Chuck Norris sur le Mont Rushmore, mais le granit n'était pas assez dur pour faire sa barbe »). Par ailleurs il est fait référence aux Chuck Norris facts dans le film The Expendables 2 : lors de sa scène d'introduction, son personnage — qui emprunte d'ailleurs à son alter-ego mémétique son aura d'invraisemblable invincibilité — explique que certes il a été mordu par un cobra, mais qu'après cinq jours d'atroces souffrances... le cobra est mort.

En 2008, lors de la présentation de sa candidature à l'investiture républicaine, l'homme politique américain Mike Huckabee s'est appuyé sur ces aphorismes pour présenter son programme, et a également reçu le soutien direct de Chuck Norris[6].

En 2011, société Blizzard Entertainment lance une campagne de publicité pour le jeu vidéo World of Warcraft, faisant notamment apparaître Chuck Norris et ces aphorismes dans un des clips[7].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Chuck Norris en compagnie de George W. et Jeb Bush, le 6 novembre 1997.

Engagé à droite, Chuck Norris soutient activement le Parti républicain, et a versé plus de 32 000 dollars pour soutenir ses candidats. Il milite par ailleurs en faveur du port d'armes.[réf. nécessaire]

Lors de la primaire du Parti républicain en vue de l'élection présidentielle de 2008, il apporte son soutien à Mike Huckabee. Lors de l'élection de 2012, il soutient d’abord Ron Paul puis Newt Gingrich[8], avant de soutenir le candidat officiel Mitt Romney, notamment en enregistrant un clip vidéo destiné à encourager les Américains à voter contre Barack Obama[9]. Lors de la présidentielle 2016, il soutient Donald Trump[10],[11].

Par ailleurs, en 2015, il exprime son soutien au premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, qualifiant ce dernier de seul leader « à se dresser contre les forces diaboliques qui menacent Israël et les États-Unis »[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Chuck Norris dans Delta Force (1986).
Chuck Norris recevant le prix de « Veteran of the Year » de l'US Air Force en 2001.

Télévision[modifier | modifier le code]

Dessin animé[modifier | modifier le code]

1986 : Chuck Norris Karate Kommandos : Lui-même (voix)

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Bernard Tiphaine (décédé en octobre 2021[15]) fut la voix française régulière de Chuck Norris jusqu'à sa retraite cinématographique en 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David A. Cook, Lost Illusions: American Cinema in the Shadow of Watergate and Vietnam, 1970-1979, University of California Press, , 695 p. (lire en ligne), p. 270.
  2. a et b (en) « Chuck Norris -- Strong, Silent and Popular », The New York Times, 1er septembre 1985.
  3. (en) « Questions I am asked most about martial arts », worldnetdaily.com.
  4. (es) « Chuck Norris, a punto de morir tras sufrir dos infartos », ABC.es, 25 août 2017.
  5. « Chuck Norris sufre dos infartos en un mismo día », El Mundo.es, 25 août 2017.
  6. « Chuck Norris soutient Mike Huckabee », L'Express, 27 décembre 2007.
  7. World of Warcraft : je suis Chuck Norris, et j'approuve ce jeu, sur PC INpact, 21 novembre 2011, consulté le 5 novembre 2012.
  8. Chuck Norris Endorses Newt Gingrich For President, Huffington Post, 20 janvier 2012
  9. Chuck Norris appelle à ne pas voter Barack Obama, Huffington Post 5 septembre 2012
  10. Chuck Norris: 'People With a Negative View of Trump Will Be Pleasantly Surprised' , Fox News, 25 juillet 2016
  11. « Élections US : Katy Perry toute nue, Eva Longoria bouleversée, De Niro en colère... quand les stars se lâchent vraiment », sur lci.fr.
  12. « Chuck Norris appelle les Israéliens à voter Netanyahou », Le Soir.be, 17 mars 2015.
  13. « Chuck Norris est le nouveau visage de la communication Fiat », Audric Doche, Caradisiac.com, 1er juin 2017.
  14. « Chuck Norris devient ambassadeur Fiat Professional », Marie Lizak, Auto Plus.fr, 31 mai 2017.
  15. Magali Rangin, « Mort de Bernard Tiphaine, voix française de Chuck Norris », sur BFM TV

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Chuck Norris: Karate Kommandos (en) : série d'animation américaine de 1986 mettant en vedette Chuck Norris

Liens externes[modifier | modifier le code]