Moteur avec cylindres en W

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Article général Pour un article plus général, voir Architecture des moteurs à pistons.

L'expression cylindres en W peut se comprendre de deux façons :

1. disposition en double V accolé, ce qui donne trois rangées de cylindres
2. disposition en double V séparé, ce qui donne quatre rangées de cylindres (pouvant être regroupées deux par deux).

Le moteur à cylindres en W est à l'origine, une variante du moteur avec cylindres en V qui comporte trois bancs de cylindres. Ce type de moteur a principalement été utilisé dans le domaine de l'aviation. Le Napier Lion, utilisé sur les Supermarine de la Coupe Schneider et sur différentes voitures de record, est le moteur en W le plus connu.

On appelle actuellement moteur à cylindres en W, un assemblage en V de deux blocs moteurs en V fermé. Chaque bloc en V présente un bloc et une culasse unique, comme celle d'un moteur en ligne, les cylindres étant disposés en quinconce.

Avantages[modifier | modifier le code]

  • Réduction de longueur par rapport à un moteur en V de cylindrée équivalente
  • Vilebrequin plus court
  • Couple accru par rapport à un moteur V12 de même cylindrée.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

  • Moteur plus large
  • Complexité des culasses, coût élevé

Utilisation[modifier | modifier le code]

Quelques voitures de prestige du groupe Volkswagen utilisent cette architecture :

Concept-cars :

Voir aussi[modifier | modifier le code]