Moteur à soupapes en tête

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Coupe d'une culasse, montrant les soupapes
Principe des arbres à cames en tête

Les moteurs à soupapes en tête (« overhead valve » ou OHV en anglais) sont une alternative aux moteurs à soupapes latérales. On peut les rencontrer sur toutes sortes d'architectures de moteurs à quatre temps (en V, en ligne, etc.). La disposition en tête, c'est-à-dire au-dessus du cylindre, permet d'avoir une meilleure circulation des gaz et un meilleur taux de compression que les moteurs à soupapes latérales. Ces moteurs sont la norme dans l'industrie automobile depuis plusieurs décennies.

Il ne faut pas confondre soupapes en tête et arbre à cames en tête car un moteur à soupapes en tête peut être « à arbre à cames latéral » (distribution par tiges et culbuteur).

Risque[modifier | modifier le code]

Sur un moteur à soupapes en tête, l'affolement de soupapes (impossibilité pour la soupape de revenir à temps sur son siège) peut provoquer la casse du moteur si les têtes de soupapes se déplacent dans la zone balayée par le piston[1].

Solution[modifier | modifier le code]

Pour éviter l’affolement des soupapes il faut réduire le nombre de pièces en mouvement et leur inertie.

La solution adaptée est celle d'un arbre à cames en tête par rangée de soupapes. Ainsi on enlève des pièces intermédiaires lourdes entre la came de l'arbre à cames et la tige de la soupape, ce qui permet d' atteindre des régimes moteur élevés. Une distribution desmodromique permet d'atteindre des régimes encore plus élevés.

Cas des moteurs à distribution culbutée[modifier | modifier le code]

Sur les moteurs à distribution culbutée, de nombreuses pièces en mouvement (soupapes, tiges de culbuteurs, culbuteurs) ont une inertie importante. Les difficultés à surmonter pour faire fonctionner correctement un moteur culbuté à haut régime en limitent la puissance spécifique. Le caractère compact et la simplicité de conception et d'entretien de ces moteurs en a pourtant longtemps justifié l'utilisation dans les véhicules automobiles. Cette utilisation persiste sur des moteurs peu poussés, par exemple les grosses cylindrées américaines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce qui est souvent le cas sur les moteurs a fort taux de compression

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]