Pneu pluie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Slicks (à gauche) et pneus pluie (à droite) de motos de course.

En sports mécaniques, les pneus pluie sont utilisés pour offrir une meilleure adhérence sur chaussée mouillée.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Comparé à un pneu lisse (ou slick), un pneu pluie présente des rainures permettant d'évacuer rapidement l'eau située entre la bande de roulement et le sol, et sa gomme est plus tendre[1].

Compétition automobile[modifier | modifier le code]

Un pneu intermédiaire de F1 Bridgestone (2010)

En compétition automobile, la bande de roulement des pneus pluie est souvent plus étroite que celle des pneus secs (c'est le cas entre autres en karting) et ceux-ci ont des flancs plus hauts pour élever le centre de gravité de la voiture (le diamètre est plus grand de 10 mm dans le cas de la Formule 1 par exemple, soit une hausse de 5 mm).

En F1, il existe deux types de pneu pluie, les « intermédiaires » et les « pluie » (ou « maxi pluie »)[2]. Un pneu intermédiaire de Pirelli « évacue 25 litres d'eau par seconde à pleine vitesse et peut être utilisé sur piste humide ou s'asséchant », un pneu pluie évacue lui « plus de 65 litres d'eau à pleine charge »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 3.3 - Le pneu pluie », sur Laberezina.com (consulté le 4 octobre 2015)
  2. a et b « Gamme de pneus F1 », Pirelli (consulté le 4 octobre 2015)

Articles connexes[modifier | modifier le code]