Restauration automobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une Apperson de 1916 avant et après restauration
Oldsmobile Cutlass de 1971 avant et après restauration

La restauration automobile consiste en la réparation de tous les composants d'un véhicule dans le but de lui redonner la condition exacte dans laquelle il se trouvait à sa sortie d'usine.

Un restauration ne comprend pas seulement les parties visibles du véhicule - la carrosserie, les parties chromées, les roues, l'habitacle - mais également les endroits non visibles au premier coup d'œil, comme le moteur et son compartiment, le châssis, la transmission et tous les auxiliaires tels que les freins, le système de refroidissement, le circuit électrique...etc

Les réparations, qu'elles soient effectuées sur des organes mécaniques hors d'usage ou non, répondent également à des considérations d'ordre esthétique. Par exemple, une jante non visible -car recouverte par un enjoliveur et apparemment en état-, verra son pneu démonté, voire remplacé, après les réparations éventuelles comme le traitement de l'oxydation, celle-ci sera apprêtée et finalement repeinte. Une variante de la restauration peut être qualifiée de « restau-modification », le véhicule conserve des éléments d'origine, mais certains autres ont été remplacés par des plus récents ou plus performants dans l'optique d'une utilisation plus facile, ou nécessitant moins d'entretien.

Quelles automobiles restaure-t-on ?[modifier | modifier le code]

Une Citroën DS 21

La notion d'automobile de collection est très vaste ; selon les sources elle peut être appréciée différemment. De manière générale, une automobile de collection est un véhicule présentant un intérêt historique ou mécanique particulier, que ce soit du fait de sa rareté, de ses caractéristiques techniques ou de ses performances, ou du contexte dans lequel il a été créé. On peut ainsi citer à titre d'exemples la Citroën DS, révolutionnaire à plus d'un titre lors de sa présentation en 1955, la Bugatti Royale ultra luxueuse et possédant une mécanique exceptionnelle (1926), ou plus récemment certaines populaires comme la Renault 16 (1965).

Démontage[modifier | modifier le code]

Une restauration totale inclut le démontage intégral de la carrosserie, du moteur, de la transmission et de tous les autres composants du véhicule, le nettoyage et la réparation des éléments, le changement des pièces usagées ou endommagées, ceci avant le remontage et l'essai du véhicule. À chaque étape de la restauration chaque élément est soigneusement examiné, nettoyé et réparé, ou, si la réparation est trop onéreuse, il est changé pour une pièce conforme à l'origine.

Toutes les parties métalliques peintes d'origine et présentant des défauts dus à l'oxydation, doivent être démontées, reformées si nécessaire avant d'être repeintes dans la teinte d'origine. Les éléments en bois doivent subir la même inspection rigoureuse avant leur restauration: elle consiste en un collage de pièces de remplacement pour les parties pourries ou un traitement des pièces d'origine atteintes par les termites ou autres parasites du bois, le tout en respectant les spécificités du constructeur à l'époque.

Les éléments chromés peuvent également demander une restauration, de même que le châssis du véhicule qui doit être soigneusement inspecté et réparé si nécessaire; celui-ci est souvent sablé, méthode la plus rapide pour le décaper, il doit être ensuite protégé comme à l'origine.

Intérieur[modifier | modifier le code]

L'intérieur du véhicule doit être examiné et revu dans le but de se rapprocher le plus de l'origine. L'armature des sièges peut être ainsi réparée avant que ceux-ci soient regarnis par un sellier, seul garant d'un résultat conforme. La planche de bord peut contenir un grand nombre d'instruments qui doivent être également testés et si besoin réparés pour respecter les standards de l'origine.

Extérieur[modifier | modifier le code]

Châssis[modifier | modifier le code]

Dans une restauration, le châssis représente la part la plus importante, celui-ci est en effet la base même du véhicule. Le châssis doit être inspecté en ce qui concerne sa solidité, son alignement, sa déformation éventuelle, mais également au niveau de l'oxydation éventuelle des fixations de la caisse, des suspensions et autres éléments mécaniques. Chaque problème doit être résolu, ce qui peut représenter un coût important; pour les voitures populaires, un châssis de remplacement peut être acquis chez les spécialistes du type de véhicule en question. Ce choix est souvent plus économique qu'un investissement très lourd pour réparer un châssis vraiment endommagé. Selon le type de châssis, la boue et l'eau peuvent provoquer de gros dégâts internes, et l'affaiblir sans signes extérieurs; C'est la raison pour laquelle beaucoup de châssis de remplacement sont galvanisés, raison supplémentaire d'opter pour un châssis de remplacement dans certains cas.

Carrosserie[modifier | modifier le code]

Si la caisse présente des traces d'oxydation, est bosselée ou déformée suite à un choc, il existe plusieurs options: la réparation (dommage mineur), le remplacement (pièce très déformée), ou encore la découpe de la partie endommagée et la greffe d'une pièce de remplacement (choc léger; pour de nombreux véhicules il existe des pièces de réparation prévues pour être soudées aux emplacement des découpes).

Même si cette méthode peut paraître simple dans son principe, en pratique elle est très technique et nécessite une grande habileté ainsi que l'emploi d'outils spécifiques. Certaines pièces de tôlerie (en particulier si elles proviennent d'autres fournisseurs que la marque d'origine du véhicule) peuvent présenter des difficultés d'ajustage et doivent parfois être retouchées pour un résultat correct. Des variations entre les tailles des différents panneaux de tôlerie ne sont en effet pas rares, spécialement sur les voitures de sport Anglaises ou Italiennes, même les pièces neuves d'époques NOS (New Old Stock) peuvent parfois nécessiter des réajustements importants.

La pose de pièces de carrosserie restaurées requiert que celles-ci aient été montées « à blanc », un ajustage suivra (les écarts entre les différents panneaux doivent être constants), les portes, capots et malle doivent s'ouvrir et se fermer correctement sans frottement. Une fois cette opération effectuée, les pièces doivent être apprêtées et peintes dans la couleur d'origine (ce point peut être sujet à discussion, certains propriétaires préférant personnaliser le véhicule avec une teinte non d'origine).

Peindre les pièces démontées est généralement la meilleure technique, elle permet d'éviter les manques, en opposition à la peinture sur des éléments montés sur la voiture et peints ensuite (cette méthode ne permettant pas de peindre dans les coins les plus inaccessibles) La peinture sur éléments démontés permet en outre d'éviter la dépose d'un brouillard de peinture sur les éléments environnants.

Mécanique[modifier | modifier le code]

Un moteur des années 1920
Un moteur des années 1980

Le moteur et ses périphériques (batterie, alternateur, radiateur, allumeur…) sont inspectés et si besoin réparés ou révisés dans le but de leur restituer leur aspect et leur puissance originelles, selon les normes établies par le constructeur à l'époque.

Le moteur doit faire l'objet d'un soin particulier et l'ensemble de ses composants (bloc, carter, pistons, cylindres…) doit être inspecté pour déceler d'éventuels problèmes. Des mesures spécifiques sont en outre nécessaires pour certains éléments: cylindres, chemises, embrayage

Certaines pièces necessitant une réparation voire une refabrication. Les vérifications sont identiques pour les différents éléments mécaniques constituant la transmission, la direction, les suspensions et le circuit électrique.

Remontage[modifier | modifier le code]

L'ensemble moteur-boite est réinstallé sur le châssis, de même que les freins, les roues et les autres éléments, sans oublier la caisse du véhicule. À ce moment la voiture peut être essayée. Restaurer un véhicule n'est pas une mince affaire, et ne peut être envisagé que si l'on possède un minimum d'expérience en la matière; Une restauration complète peut prendre plusieurs années et coûter plusieurs dizaines de milliers d'Euros, dépassant ainsi souvent la cote du véhicule. Beaucoup d'équipements ou d'outils doivent être achetés auprès de fournisseurs spécialisés qui connaissent les particularités de ce genre de fournitures. Certaines restaurations s'arrêtent parfois avant leur terme, la voiture démontée et partiellement restaurée peut alors être acquise pour une fraction de sa valeur. Cependant si l'on acquiert un projet inachevé il est impératif de contrôler que toutes les pièces sont présentes, retrouver certaines pièces manquantes pour des véhicules rares peut se révéler quasi impossible.

Niveaux de restaurations[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs types de restauration automobile, le plus haut, généralement inabordable financièrement et matériellement pour le restaurateur amateur, est le niveau concours, qui comprend des véhicules restaurés, voire parfois reconstruits, à un degré de qualité largement supérieur à ce qu'il était à l'origine.Il ne doit subsister absolument aucun défaut sur ces véhicules, les pièces qui ne sont pas d'origine se doivent d'avoir le plus haut degré de qualité possible, et un montage irréprochable, comme si elles étaient d'origine. De nombreux véhicules restaurés comme tel, et participant à des concours d'élégance, ne roulent pas véritablement, hormis pour se rendre de leur remorque à leur emplacement lors d'une exposition.

Seul un véhicule intégralement remis en configuration d'origine peut être considéré comme restauré[réf. nécessaire]. Différents stades de réparation peuvent être envisagés sans que le véhicule puisse être qualifié de « restauré ». Un véhicule non roulant peut être juste réparé pour le devenir, mais cela signifie simplement qu'il est désormais « roulant » et non pas restauré entièrement.

Entre ces deux extrêmes l'éventail est large, « daily-driver » (véhicules d'utilisation quotidienne), show cars (véhicule d'exposition), etc.. La plupart des guides indiquent six niveaux de qualité pour qualifier les restaurations automobiles, du niveau « pour pièces » jusqu'au niveau no 1, véhicule en tous points parfait.

Pour l'amateur, il existe de nombreuses sources d'information, livres, magazines, clubs, pour aider les restaurateurs en herbe. Il existe également de nombreux sites web qui offrent conseils et contacts utiles pour restaurer un véhicule.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]