Roue motrice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Sur un véhicule automobile, un camion, une locomotive ou un train, les roues motrices sont les roues qui reçoivent la puissance du moteur[1] pour la transmettre à la route ou aux rails.

Types de transmission[modifier | modifier le code]

Vélo et Moto[modifier | modifier le code]

Sur un vélo ou une moto la roue motrice est toujours la roue arrière. Sur un quad les deux roues arrière sont motrices.

Automobile[modifier | modifier le code]

  • Propulsion: les roues motrices sont les roues arrière.
  • Traction : les roues motrices sont les roues avant.
  • Intégrale: toutes les roues sont motrices.

Camion[modifier | modifier le code]

Les roues arrière sont les roues motrices; cela peut être une paire de roues simples jusqu’à trois paires de roues jumelées, voire plus sur les convois exceptionnels.

Train[modifier | modifier le code]

Adhérence[modifier | modifier le code]

Il est évident que l’adhérence est un élément crucial pour la transmission de la puissance. Par ailleurs, le contact route-pneu ou rail-roue est déterminant pour que l’intégralité de la puissance puisse être transmise efficacement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. roue motrice, sur le site dictionnaire.reverso.net
  2. Dans le cas du TGV
  3. l’adhérence des autres roues étant insuffisante pour la transmettre efficacement la puissance