Transmission primaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La transmission primaire est un mécanisme qui transmet le mouvement d'un moteur jusqu'à l'étage de démultiplication (boîte de vitesses et d'embrayage)[1].

La transmission secondaire est le mécanisme qui transmet le mouvement de l'étage de démultiplication aux roues, dans le cas d'un véhicule roulant.

Intérêt[modifier | modifier le code]

Tous les moteurs n'ont pas de transmission primaire. Par exemple, ceux qui ont un embrayage monté directement en bout de vilebrequin.

Il y a, cependant, de nombreux avantages à utiliser un étage de transmission primaire :

  • montage de l'embrayage à côté du vilebrequin, et non plus au bout ;
  • possibilité de mettre une démultiplication, permettant d'avoir une vitesse de rotation plus lente de la boîte de vitesses (moins de claquements au passage des vitesses) ;
  • annulation du couple de renversement (motos BMW ou Moto Guzzi).

Mécanismes généralement utilisés[modifier | modifier le code]

  • Le pignon, à denture droite ou oblique
  • La chaîne, classique ou à denture interne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir a) Définition de la transmission primaire, sur geomoto.fr du 6 novembre 2011, consulté le 7 novembre 2017

Articles connexes[modifier | modifier le code]