Association des constructeurs européens d'automobiles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Association des constructeurs européens d'automobiles
Acea-logo.svg
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Domaine d'activité
Siège
Pays
Organisation
Président
Oliver Zipse (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Identifiants
BCE
OpenCorporates

L'Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) est une association de lobbying qui représente les intérêts de l'industrie automobile dans l'Union européenne. Elle est l'un des principaux groupes d'intérêt de ce secteur auprès de la Commission européenne et du Parlement européen, avec le Comité de Liaison Européen des fabricants d'équipements et de Pièces Automobiles (CLEPA).

Origines[modifier | modifier le code]

L'ACEA est constitué en .

Ses ancêtres sont le Comité de liaison de la construction automobile fondé en 1957 et le Comité des Constructeurs du Marché Commun (CCMC) fondé en . Ce dernier n'arrivant plus à avancer à cause du droit de véto, qui empêchait les membres du CCMC de s'accorder sur la stratégie à adopter dans le cadre de la construction marché européen commun (qui impliquait la levée de quotas d'importation sur les automobiles japonaises, auxquels PSA et les constructeurs américains étaient formellement opposés), il a été dissous et remplacé par l'ACEA[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]

L’ACEA comprend quatorze membres[2]: BMW Group, DAF Trucks, Daimler Truck, Ferrari, Ford Europe, Honda Europe (depuis 2018[3]), Hyundai Europe (depuis 2012), Iveco, Jaguar Land Rover, Mercedes-Benz, Renault, Volkswagen, Volvo Group et Toyota Europe (depuis 2008)[4].

Départ de Stellantis et Volvo Cars[modifier | modifier le code]

En juin 2022, une semaine après l'annonce de l'interdiction de la commercialisation des automobiles thermiques dans l'Union européenne à partir de 2035 (interdiction contre laquelle milite l'ACEA), Stellantis annonce qu’elle cessera d’être membre de l'ACEA d’ici la fin de l'année, pour défendre sa propre approche des enjeux de demain au travers d'un « forum sur la liberté de mouvement », qui fera notamment appel à « des représentants de l’industrie , des fournisseurs de mobilités, des universitaires, des politiciens et des scientifiques. »[5],[6],[7].

Le mois suivant, Volvo Cars annonce également son départ de l'ACEA, reprochant une divergence de points de vue, puisque Volvo souhaite devenir un constructeur automobile 100% électrique d'ici 2030, et que l'ACEA milite contre l'interdiction de la commercialisation d'automobiles thermiques dans l'Union européenne à partir de 2035[8].

Avec le départ de Stellantis et de Volvo Cars, l'ACEA perd deux membres historiques et leurs nombreuses marques, qui représentent 21,5% du marché automobile européen au premier semestre 2022[8].

Présidence[modifier | modifier le code]

Il y a une alternance générale entre constructeurs français, italiens et allemands (hors les filiales des constructeurs américains GM et Ford).

Communication[modifier | modifier le code]

Activité de lobbying auprès des institutions de l'Union européenne[modifier | modifier le code]

L'ACEA est inscrite depuis 2008 au registre de transparence des représentants d'intérêts auprès de la Commission européenne. Elle déclare en 2020 pour cette activité des dépenses annuelles d'un montant compris entre 2 500 000 et 2 749 999 euros[26].

L'association est mise en cause par le Canard enchaîné, en , pour son lobbying visant à limiter la réduction des émissions de carbone[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marine Moguen-Toursel, « Congrès ASFP 2009 », Centre de recherches historiques EHESS, (consulté le )
  2. « ACEA - European Automobile Manufacturers' Association », sur www.acea.be (consulté le )
  3. « Honda Motor Europe joins ACEA », sur hondanews.eu (consulté le )
  4. autoactu.com - l'information automobile professionnelle
  5. Pierre-Olivier Marie, « Stellantis quitte l'ACEA - "Le lobby des transports est nul!" », sur Caradisiac, (consulté le ).
  6. « Communiqué de presse du 13 juin 2022 ».
  7. Fabien Hardy, « Stellantis quitte l’ACEA : le coup de tonnerre de Carlos Tavares ! », sur L'Automobile Magazine, (consulté le ).
  8. a et b (en) « Volvo to exit ACEA over conflicting views on EV shift », sur Automotive News Europe, (consulté le )
  9. « Michael Manley of FCA elected ACEA President for 2020 | ACEA - European Automobile Manufacturers' Association », sur www.acea.be (consulté le )
  10. « Carlos Tavares re-elected ACEA President for 2019 | ACEA - European Automobile Manufacturers' Association », sur www.acea.be (consulté le )
  11. (en) « Dieter Zetsche elected ACEA President for 2016 | ACEA - European Automobile Manufacturers' Association », sur www.acea.be (consulté le )
  12. « Dieter Zetsche re-elected ACEA President for 2017 | ACEA - European Automobile Manufacturers' Association », sur www.acea.be (consulté le )
  13. (en) « Carlos Ghosn re-elected President of ACEA for 2015 | ACEA - European Automobile Manufacturers' Association », sur www.acea.be (consulté le )
  14. (en) « Carlos Ghosn elected ACEA President | ACEA - European Automobile Manufacturers' Association », sur www.acea.be (consulté le )
  15. a et b (de) Christoph Baeuchle, « Sergio Marchionne ist neuer ACEA-Präsident », sur vogel.de, kfz betrieb, (consulté le ).
  16. a et b http://www.acea.be/index.php/news/news_detail/dieter_zetsche_elected_2010_acea_president
  17. http://www.acea.be/index.php/news/news_detail/dieter_zetsche_re_elected_acea_president
  18. a et b http://www.acea.be/images/uploads/files/20081205_PR.pdf
  19. http://www.acea.be/images/uploads/pr/20071991_att.pdf
  20. http://www.acea.be/index.php/news/news_detail/sergio_marchionne_re_elected_president_of_acea
  21. a et b « VW boss Pischetsrieder wird acea praesident » (consulté le ).
  22. a et b http://www.highbeam.com/doc/1G1-95574748.html.
  23. (en) « Latest Automotive News & Car Industry Reports / Motor Trader », sur Motor Trader (consulté le ).
  24. http://www.thefreelibrary.com/European+auto+association+elects+new+president.-a059119539
  25. (en) « Latest Automotive News & Car Industry Reports / Motor Trader », sur Motor Trader (consulté le ).
  26. « Registre de transparence », sur le site de la Commission européenne (consulté le )
  27. I.B., « Le lobby des camions veut (encore) enfumer Bruxelles », Le Canard enchaîné,‎ , p. 3

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]