Moteur W12

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant l’automobile image illustrant le génie mécanique
Cet article est une ébauche concernant l’automobile et le génie mécanique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le W12 monté sur les Bentley
Le W12 de l'écurie de F1 Life (écurie créée pour l'occasion)

Un W12 est un moteur à explosion constitué de 12 cylindres disposés en « W ». Ce type de moteur a notamment été utilisé dans l'aéronautique par les motoristes Napier & Son, avec le Napier Lion, et Lorraine-Dietrich, avec le Lorraine 12 Eb.

Groupe VAG[modifier | modifier le code]

Un tel moteur, constitué de deux blocs VR6 disposés à 72°, équipe certaines Bentley et la nouvelle Audi A8 (2012) et quelques voitures haut de gamme du groupe VAG[1](Bentley fait partie du groupe depuis 1998) ou prototypes comme la Volkswagen Nardò.

Formule 1[modifier | modifier le code]

En 1990, l'écurie italienne Life tenta par l'intermédiaire de Franco Rocchi de faire courir un W12 en Formule 1, cette tentative fut un fiasco complet avec quatorze tentatives de pré-qualifications sans succès. Le moteur de 3 493 cm3 présentait trois rangées de quatre cylindres, une configuration très inhabituelle qui permettait de garder un bloc compact.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le moteur en W »

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]