Aileron (automobile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir aileron.
Spoiler avant
Aileron arrière rétractable sur une Bugatti Veyron
Les ailerons d'une Formule 1

En termes automobile, un aileron (ou spoiler en anglais) est une pièce de carrosserie destinée à améliorer l'adhérence et la stabilité du véhicule sur lequel il est placé.

Les ailerons sont utilisés, tant d'un point de vue fonctionnel, sur les voitures de courses ou les automobiles sportives, que, par extension, d'un point de vue esthétique sur l'ensemble des véhicules, et peut dans ces cas, avoir l'effet aérodynamique inverse à celui habituellement souhaité.

Types[modifier | modifier le code]

Les spoilers arrières sont les plus connus mais ils existent également pour la face avant du véhicule. Installés sous le pare choc, ils sont généralement utilisés pour diriger l'air vers l'extérieur ou sous le véhicule, améliorant ainsi la pénétration dans l'air pour diminuer le coefficient de traînée (Cx).

Les voitures de sport sont les plus fréquemment équipées à l'avant comme à l'arrière de spoilers. Les ailerons arrières sont parfois rétractables ; commandés électroniquement, ils sortent et prennent une position adaptée à la vitesse du véhicule ou au mode de conduite choisi par le conducteur.

De nombreuses automobiles présentent un décrochement à la base du pare-brise et à la base de la lunette arrière. Le flux d'air suivant ces silhouettes de carrosserie devient turbulent et une faible zone de pression est créée, augmentant ainsi la traînée et donc l'instabilité (cf Théorème de Bernoulli). L'ajout d'un aileron arrière permet à l'air de mieux circuler sur une pente plus douce.

Les camions lourds, comme les tracteurs de semi-remorque, possèdent aussi un aileron sur le dessus de la cabine afin de réduire la traînée causée par la résistance à l'air de la remorque. Ces ailerons permettent de diminuer significativement la consommation de carburant.

Principe[modifier | modifier le code]

Le principe d'un aileron est le même que celui d'une aile d'avion (portance aérodynamique), mais son fonctionnement est inversé ici, car il est destiné à plaquer l'automobile au sol alors qu'il sert à soulever l'avion. Cette force est appelée déportance.

À partir d'une certaine vitesse, l'inclinaison vers le haut et/ou le léger bombement vers le bas de l'aileron, accélère l'écoulement de l'air sous l'aileron, ce qui engendre une dépression sous l'aileron. Cette perturbation a pour objectif premier de réduire l'instabilité générée naturellement par la forme du véhicule en marche. Cette dépression crée une force dirigée vers le bas, augmentant le poids supporté par les pneumatiques donc leur adhérence, améliorant ainsi la stabilité en courbe et au freinage du véhicule.

Dans presque tous les cas, la traînée augmente à mesure que la vitesse du véhicule augmente. Ainsi, certains ailerons sont uniquement efficaces à haute vitesse et inutiles, voire contre-productifs, à vitesse modérée.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]