Pneu sans chambre à air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coupe du pneu tubeless :
1. ceinture d'acier
2. structure radiale
3. tringles (fil d'acier circulaire)
4. jante
5. bande de roulement
6. flanc
7. talon

Le pneu sans chambre à air, dit parfois « pneu sans chambre » (en anglais, pneu « tubeless », littéralement « sans chambre à air »), est un pneu sans chambre à air visible qui a l'avantage de présenter moins de risques de crevaisons rapides, par rapport à un pneu classique comportant une chambre à air.

Histoire[modifier | modifier le code]

Automobile[modifier | modifier le code]

En Grande-Bretagne, le Néo-Zélandais Edward Brice Killen dépose une demande de brevet le pour un pneu sans chambre à air, le brevet est attribué le [1]. Le brevet français, déposé par Killen fin 1929, est délivré le [2].

Le principe est développé dans les années 1950, notamment par l'américain BF Goodrich ou le français Michelin (1955) et se répand sur le marché de l'automobile, jusqu'à son adoption généralisée. Des pneus tubeless commencent à être montés en série sur des motos à la fin des années 1970[3].

En 1996 Michelin invente le pneu PAX System qui permet de « rouler à plat » pendants 80 km.

Vélo[modifier | modifier le code]

Le tubeless apparaît à la fin des années 1990 dans le milieu cycliste, d'abord pour le VTT[4]. Son utilisation se démocratise énormément dans les années 2000 avec des VTT vendus en première monte avec des pneus tubeless. Leur installation est néanmoins plus compliquée et nécessite une certaine technique[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Brevet GB329955 déposé en Grande-Bretagne - Espacenet.com
  2. Brevet no 685.653 déposé en France - Espacenet.com
  3. Invention et évolution des pneumatiques - Moto-histo.com
  4. Le Tubeless pour le VTT - VTTour.fr, 10 juillet 2008
  5. Tout savoir sur les pneus VTT - UtagawaVTT.com, 23 décembre 2017

Articles connexes[modifier | modifier le code]