Pompe à injection

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la mécanique
Cet article est une ébauche concernant la mécanique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

En automobile, les pompes d'injection sont un élément très important du circuit d'injection. Elles permettent la mise en pression, le dosage, l'équi-répartition et la distribution du combustible vers les injecteurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Du fait de son taux de compression élevé, le moteur Diesel est plus économiques que le « moteur à essence » et dure normalement un peu plus longtemps au prix de contraintes un peu plus fortes. Robert Bosch a permis l'application du Diesel à l'automobile avec la création de la pompe à injection.

En 1895, Rudolf Diesel présente pour la première fois son moteur à allumage par compression. Ce moteur consomme, à puissance égale, beaucoup moins de carburant que le moteur à explosion, qui à cette époque, avait déjà fait ses preuves. Cette invention est rapidement associée aux moteurs de bateaux et aux moteurs stationnaires du fait de sa faible consommation. À cette époque, l'obstacle essentiel pour le moteur Diesel est une alimentation en carburant appropriée car le moteur Diesel de Rudolf ne peut atteindre des vitesses de rotation élevées du fait que le procédé mis en place par M. Diesel, consistait à envoyer du carburant dans la chambre de combustion en utilisant de l'air comprimé, ce qui n'est pas approprié aux grandes vitesses de rotation du moteur. Cette "pompe à air", utilisée pour alimenter le moteur ne permettait pas d'atteindre des vitesses rotation élevées.

À la fin de 1922, Robert Bosch se penche sur ce problème et entreprend le développement d'un système d'injection pour les moteurs Diesel. M. Bosch va donc remplacer la "pompe à air" de M. Diesel par une "pompe à injection". Cette "pompe à injection" va être achevée au courant de l'été 1925 et les premières "pompes à injection" seront fabriquées en série dès 1927 ce qui permet que le moteur Diesel atteigne des régimes plus élevés que précédemment[1].

Types de pompes à injection[modifier | modifier le code]

Il existe deux types de pompes d'injection: en ligne et rotatives.

Pompe d'injection en ligne[modifier | modifier le code]

La pompe est composée :

  • d'un carter, qui est composé d'un alliage d'aluminium. Il comporte des perçages permettant le raccordement du circuit d'alimentation et du circuit de retour,
  • des éléments de pompage, au même nombre que les cylindres à alimenter, ils sont animés par un arbre à cames,
  • des sorties hautes pressions qui permettent le raccordement des tuyauteries,
  • de l'ensemble de régulation qui ajuste le débit selon la vitesse et/ou de la charge.

Les éléments de pompage sont constitués :

  • d'un arbre à cames et de poussoirs à galet qui assurent la mise en mouvement du piston,
  • du piston et sa chemise qui mettent le combustible en pression,
  • du ressort comprimé entre ces deux coupelles qui maintient le piston en pression,
  • d'un couple crémaillère-pignon de réglage qui permet le dosage du combustible,
  • du clapet de décharge qui maintient une pression dans le circuit.

Pompe d'injection rotative[modifier | modifier le code]

Contrairement à la pompe d'injection en ligne, elle n'est composée que d'un seul élément de pompage qui refoule le combustible dans une tête hydraulique qui est munie d'autant de sorties que de cylindres à alimenter.

Toutes les pièces d'une pompe rotative sont enfermées dans un carter étanche et sont lubrifiées par le combustible.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sans toutefois atteindre les régimes maximums des moteurs à essence.