Formule (automobile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Formule
Description de cette image, également commentée ci-après
Généralités
Création 1947 (Formule 1)
Championnat du monde: 1950
Organisateur(s) FIA, IRL, ...
Catégorie Compétition automobile

Les Formules indiquent en sport automobile les catégories de monoplaces. L'origine du terme réside dans la nomenclature adoptée par la Fédération internationale de l'automobile après la Seconde Guerre mondiale. À l'international la Formule 1 est la catégorie reine suivi du Championnat de Formule 2 FIA, Championnat de Formule 3 FIA et du Championnat de Formule E FIA (Formule électrique).

Europe[modifier | modifier le code]

Niveau 1 - Formule 1[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de la Formule 1.

Dans le processus de reprise des Grands Prix après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Commission sportive internationale est chargée par la FIA de définir et de standardiser les réglementations dans la catégorie unique : la « Formule de Course Internationale n° 1 », qui devient rapidement la Formule 1 (F1). Les premières courses sont officiellement reconnues à partir de 1947 et le Championnat du monde de Formule 1 est inauguré en 1950. Il s'agit du premier exemple de Formule de course.

Niveau 2 - F2 et WSR[modifier | modifier le code]

Formule 2[modifier | modifier le code]

La réglementation Formule 2 a été définie en 1947 comme étant une classe mineure. De nombreux événements utilisaient cette réglementation pour des raisons de coût. En 1967 est inauguré le Championnat d'Europe. Les équipes pouvaient utiliser le châssis de leur choix et durant les années 70, des constructeurs comme Tecno, March Engineering, Toleman, Ralt et Matra permirent de rendre cette compétition très disputée. Le championnat d'Europe est remplacé par celui de la Formule 3000 en 1985. En 2009, la Formule 2 réapparaît mais est de nouveau interrompue à la fin de l'année 2012. La Formule 2 réapparaît en remplacement du GP2 en 2017.

Formule Renault[modifier | modifier le code]

La Formule Renault a repris, en 1971, les réglementations sportives et techniques de la Formule France, créée en 1968 par la Fédération française du sport automobile. En 2005, la Formule Renault 3.5 (FR3.5) du constructeur Renault sont regroupés dans le championnat World Series by Renault.

La Formule Renault 3.5 disparaît en 2015 suite à la création de la Formule V8 3.5 qui disparaîtra elle aussi en 2018.

Niveau 3 – F3 et Formule E[modifier | modifier le code]


Formule E[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnat de Formule E FIA.

La Formule E est le plus haut niveau de compétition mettant en piste des voitures entièrement électriques. La catégorie a été créée en 2012, et le championnat inaugural se déroule pendant les années 2014 et 2015. Jusqu'à présent, neuf villes accueillent un "ePrix" : Pékin, Putrajaya, Rio de Janeiro, Punta del Este, Buenos Aires, Miami, Long Beach, Monte-Carlo, Berlin et Londres.

Formule 3[modifier | modifier le code]

La FIA a créée le premier championnat du monde de Formule 3 en 2019 (Championnat de Formule 3 FIA). En 2019 la Formule 3 compte 4 championnats continentaux et nationaux actifs à travers l'Europe : Championnat d'Europe de Formule 3 régional, Eurocup Formula Renault 2.0, W Series et Euroformula Open.

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Niveau 1 - IndyCar[modifier | modifier le code]

Article détaillé : IndyCar Series.

L'IndyCar est le nom des monoplaces du Championnat américain de course automobile. Le format actuel de la série a été fondé par Tony George, le propriétaire de l'Indianapolis Motor Speedway. Actuellement, toutes les équipes concourent sur un châssis Dallara et des pneus Firestone et peuvent choisir entre un moteur Honda ou Chevrolet. Le calendrier 2015 contient six circuits ovales, quatre circuits routiers et quatre circuits urbains.

Niveau 2 - Indy Lights[modifier | modifier le code]

Les Indy Lights (regroupées dans le championnat Indylight Series) sont hiérarchiquement la catégorie inférieure aux IndyCar, comme l'est le GP2 pour la F1.

Japon[modifier | modifier le code]

Niveau 1 - Super Formula[modifier | modifier le code]

La Super Formula, alias Formule Nippon, peut être considérée comme la Formule 1 japonaise. Le championnat japonais a été créé en 1973, utilisant une réglementation de type Formule 2000, puis Formule 2 en 1978 et Formule 3000 en 1987.

Océanie[modifier | modifier le code]

Niveau 1 - Formule Tasmane[modifier | modifier le code]

De 1964 à 1975, un championnat se déroulant en Australie et en Nouvelle-Zélande se tenait lors des mois de janvier et février. Les voitures de catégorie Formule Tasmane suivaient la même réglementation que la Formule 1, le championnat était ainsi considéré comme le Championnat d'Océanie de Formule 1. De nombreux pilotes profitaient de la trêve hivernale du championnat du monde pour participer.

Niveau 3 - Formule 3[modifier | modifier le code]

Le Championnat d'Australie des pilotes, fut ouvert à partir de 1989 aux Formule Holden, avant d'être remplacé par des Formule 3.

Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

Niveau 1 - Formule 1[modifier | modifier le code]

De 1960 à 1986, un Championnat d'Afrique du Sud de Formule 1 s'est déroulé en Afrique du Sud, en Rhodésie et au Mozambique.

Catégories disparues[modifier | modifier le code]

Formule Grand Prix[modifier | modifier le code]

La Formule Grand Prix était la formule internationale des monoplaces à partir de 1921. Elle est remplacée par la Formule 1 en 1946.

Formule 3000[modifier | modifier le code]

La Formule 3000 a été créé par la FIA en 1985. La F2 était devenue trop coûteuse et dominée par les voitures utilisant des moteurs d'usine. Les Formules 3000 étaient plus rapide, moins coûteuses, et la compétition plus ouverte. La série a perduré jusqu'en 2004 avant d'être remplacée en 2005 par le GP2 Series.

A1 Grand Prix[modifier | modifier le code]

Les A1 Grand Prix étaient uniques en leur genre car les concurrents représentaient leur nation. Ainsi elles ont souvent été représentée comme la Coupe du Monde du sport automobile. Durant ses quelques années d'existence, la série a attiré un grand nombre de pilotes de Formule 1 et d'IndyCar. Le concept a été fondé par le Sheikh Maktoum Hasher Maktoum Al Maktoum en 2004, puis racheté par la FIA en 2005. Les courses avaient lieu durant l'hiver dans l'hémisphère nord. Entre 2005 et 2009, vingt-neuf pays à travers les cinq continents ont participé.

GP2[modifier | modifier le code]

Article détaillé : GP2 Series.

La catégorie Grand Prix 2 (GP2) a été introduite en 2005 par Bernie Ecclestone et Flavio Briatore après l'arrêt de la Formule 3000. Conçue pour rendre la course automobile abordable et d'en faire l'antichambre de la F1, les équipes GP2 utilisent un châssis, un moteur et des pneus communs permettant de privilégier les compétences du pilote. Jusqu'à présent, vingt-cinq pilotes ont été promus en F1. En 2012, le GP2 et le GP2 Asia Series fusionnent pour faire un championnat GP2, contenant quatre épreuves asiatiques aux côtés des courses européennes. La dénomination GP2 disparaît en 2017, remplacée par la Formule 2.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Formula racing » (voir la liste des auteurs).