Points morts (mécanique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Point mort.

En mécanique, pour un dispositif utilisant un piston alternatif (moteur à piston ou compresseur, par exemple), on parle de point mort haut et de point mort bas[1]. Il s'agit des deux moments où le piston s'arrête au bout de sa course, avant de repartir en sens inverse[1].

Par analogie, le terme point mort est utilisé dans d'autres système (une boite de vitesses, ou finance par exemple) pour représenter une position neutre.

Moteur à pistons à mouvement alternatif[modifier | modifier le code]

Dans les moteurs à pistons à mouvement alternatif il existe deux moment appelés point mort, le point mort haut et le point mort bas

Point mort haut[modifier | modifier le code]

Ce point est souvent abrégé par PMH en français, (en anglais TDC pour top dead centre).

Cela correspond au moment où le piston est au point le plus haut de sa course dans un cylindre, juste avant qu'il ne reparte dans l'autre sens.

Dans un moteur à explosion, le piston est au PMH lorsque le volume de la chambre est le plus faible (volume résiduel) c'est-à-dire au moment de la compression maximum, juste avant le début de la combustion du carburant.

Point mort bas[modifier | modifier le code]

Ce point est souvent abrégé par PMB en français, (en anglais BDC pour bottom dead centre).

Moment où le piston est au point le plus bas de sa course dans un cylindre.

Dans un moteur à combustion interne, le piston est au PMB lorsque le volume de la chambre est le plus grand (volume résiduel + volume déplacé), ce qui correspond à la fin de l'admission.

Boite de vitesses[modifier | modifier le code]

Le point mort dans une boite de vitesses est la position qui déconnecte complétement le moteur de la transmission[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Définition des cycles moteurs, sur le site car-engineer.com
  2. Comment fonctionne une boite de vitesses, sur fiches-auto.fr du 30 décembre 2015, consulté le 28 février 2017

Articles connexes[modifier | modifier le code]