Circuit indépendant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Affiche d'une représentation de la Dragon Gate, fédération indépendante basée au Japon
Affiche d'une représentation de la Dragon Gate, fédération indépendante basée au Japon.

Au catch, l'expression circuit indépendant ou circuit indy renvoie aux nombreuses fédérations indépendantes plus petites que les principales fédérations télévisées comme la WWE et TNA. Les fédérations spécifiques sur le circuit indépendant sont appelées fédérations indy ou indies[1]. Un catcheur est dans l'indies ou travaille dans l'indies s'il travaille pour une fédération indépendante, ou travaille dans le circuit indépendant s'il exerce dans différentes fédérations indépendantes. Pour la plupart des catcheurs qui ont travaillé dans des fédérations télévisées, ceci est considéré comme une marche arrière dans leur carrière.

Fédérations indépendantes notables[modifier | modifier le code]

États-Unis et Canada[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

  • 1 Pro Wrestling (1PW), basée en Angleterre.
  • Ligue Nationale de Catch, basée en France
  • Fighting Spirit Federation, basée en France.
  • Frontier Wrestling Alliance, basée en Angleterre.
  • German Stampede Wrestling (GSW), basée en Allemagne.
  • International Pro Wrestling United Kingdom (IPW-UK), basée en Allemagne.
  • Queens of Chaos, basée en France.
  • Westside Xtreme Wrestling (wXw), basée à Essen en Allemagne.
  • Wrestling Stars, basée en France
  • Europe Catch Tour Association, basée en France

Japon et Mexique[modifier | modifier le code]

Il existe différentes fédérations de puroresu (Japon) et de Lucha Libre (Mexique) reconnues comme des fédérations indépendantes et qui montrent des partenariats entre différentes promotions (notamment la ROH).

  • Dragon Gate.
  • New Japan Pro Wrestling (NJPW), basé au Japon. Elle a été nommée 8 fois par le Wrestling Observer Newsletter « Promotion de l'année »[2].
  • Pro Wrestling NOAH, basée au Japon. Élue « Promotion de l'année » en 2004 et en 2005 par le Wrestling Observer Newsletter[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le circuit indépendant, quésaco ? », sur Catch au Quotidien (consulté le 12 janvier 2014)
  2. a et b (de) « Observer: Best Promotion Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le 31 octobre septembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]