Masato Onodera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Masato Onodera
YAMATO.JPG
Données générales
Nom de naissance
Masato Onodera
Nom de ring
Super Mondai Ryu #2
Yamato Onodera
YAMATO
Nationalité
Naissance
Taille
5 8 (1,73 m)[1]
Poids
155 lb (70 kg)[2]
Catcheur en activité
Fédération
Carrière pro.
- aujourd'hui

Masato Onodera ( 小野寺正人? ) (né le à Ichinoseki, Préfecture d'Iwate) est un catcheur japonais et un pratiquant de combat libre, connu sous son nom de ring de Yamato, qui est principalement connu pour son travail à la Dragon Gate.

Carrière[modifier | modifier le code]

Dragon Gate[modifier | modifier le code]

Début de carrière (2006–2008)[modifier | modifier le code]

Lors de Supercard Of Honor II, il perd contre Claudio Castagnoli[3].

Heel Turn (2008–2009)[modifier | modifier le code]

Lors de Battle of the Best, il bat Eddie Edwards[4].

Face Turn (2009–2013)[modifier | modifier le code]

En décembre, il participe au Super J Cup 2009 de la NJPW. Après avoir battu AKIRA et Gedo, il perd en Demi-Finale contre Prince Devitt[5].

Lors de Compilation Gate 2010, il bat Naruki Doi et remporte l'Open the Dream Gate Championship[6].

Lors de Final Gate 2011, lui et Shingo Takagi perdent contre Blood Warriors (Akira Tozawa et BxB Hulk) et ne remportent pas les Open the Twin Gate Championship[7]. Le 5 juin 2012, ils battent Keisuke Ishii et Kenny Omega[8].

Le 5 mai 2013, ils battent Mad Blankey (BxB Hulk et Uhaa Nation) et remportent les Open the Twin Gate Championship pour la troisième fois[9].

Mad Blankey et VerserK (2013–2016)[modifier | modifier le code]

Le 15 juin, ils perdent les titres contre Mad Blankey (Akira Tozawa et BxB Hulk), quand il se retourne contre Shingo Takagi et rejoint Mad Blankey[10]. Le 1er août, il devient le nouveau leader de Mad Blankey, lorsque le groupe se retourne contre Akira Tozawa[11]. Le 23 août, il bat Shingo Takagi et remporte l'Open the Dream Gate Championship pour la deuxième fois[12]. Le 6 octobre, il devient un double champion quand lui, BxB Hulk et Cyber Kong battent Monster Express (Shingo Takagi, Akira Tozawa et Masato Yoshino) pour remporter les vacants Open the Triangle Gate Championship[13]. Le 10 octobre, il perd le Open the Dream Gate Championship contre Masato Yoshino[14]. Le 5 décembre, lui, BxB Hulk et Cyber Kong perdent leur titres contre Millennials (Eita, Flamita et T-Hawk)[15]. Le 8 décembre, lui et Naruki Doi battent Millennials (Eita et T-Hawk) et remportent les Open the Twin Gate Championship[16]. Le 22 décembre, ils perdent les titres contre Monster Express (Akira Tozawa et Shingo Takagi)[17]. Le 5 mai 2014, il bat Ricochet et remporte pour la troisième fois l'Open the Dream Gate Championship[18]. Le 20 juillet, il perd le titre contre BxB Hulk[19]. Lors de Final Gate 2014, lui et Cyber Kong battent Millennials (Eita et T-Hawk) et remportent les Open the Twin Gate Championship pour la deuxième fois[20]. Le 1er mars 2015, ils perdent les titres contre Monster Express (Masato Yoshino et Shachihoko Boy).

Le 13 juin 2015, lui et Naruki Doi battent Monster Express (Masato Yoshino et Shachihoko Boy) et remportent les Open the Twin Gate Championship pour la deuxième fois[21]. Le 20 juillet, ils conservent les titres contre Matt Sydal et Ricochet[22].

Le 16 août, Mad Blankey a été contraint de se dissoudre après avoir perdu un Five-On-Five Elimination Tag Team Match contre Jimmyz, après avoir été trahi par K-ness[23]. Le 23 septembre, il forme un nouveau groupe nommée VerserK avec Cyber Kong, Kotoka, Mondai Ryu, Naruki Doi et Shingo Takagi[24].

Tribe Vanguard (2016–...)[modifier | modifier le code]

Lors du Hair Vs. Mask Steel Cage Survival Double Risk Six Way Match de Dead Or Alive 2016, les autres membres de VerserK se retournent contre lui, le virant du groupe et l’empêchant de s'échapper avant que Kzy ne vienne à son secours et empêche Kotoka de s'échapper avec Yosuke Santa Maria faisant de même[25]. Shingo Takagi retourne cependant dans la cage pour l'attaquer davantage mais BxB Hulk fait son retour sur le ring pour faire fuir Shingo Takagi, lui permettant de s'échapper de la cage et de raser des cheveux de Kotoka pour un an[25].

Le 12 juin, il remporte le King of Gate 2016 en battant Big R Shimizu en finale[26]. Le 24 juillet, il bat Shingo Takagi et remporte l'Open the Dream Gate Championship pour la quatrième fois[27]. Lors de Dangerous Gate 2016, il conserve son titre contre Akira Tozawa[28]. Lors de Final Gate 2016, il conserve son titre contre Naruki Doi[29]. Lors de Dangerous Gate 2017, il perd le titre contre Masaaki Mochizuki[30]. Lors de Gate Of Destiny 2017, lui, BxB Hulk et Kzy battent VerserK (Shingo Takagi, Takashi Yoshida et El Lindaman) et MaxiMuM (Masato Yoshino, Naruki Doi et Kotoka) et remportent les Open the Triangle Gate Championship[31].

Le 22 juillet, lui et BxB Hulk battent MaxiMuM (Big R Shimizu et Ben-K) et remportent les Open the Twin Gate Championship[32],[33]. Lors de Dangerous Gate 2018, ils conservent les titres contre Masaaki Mochizuki et Shun Skywalker[34].

Dragon Gate USA (2009-2012)[modifier | modifier le code]

KAMIKAZE USA (2009–2011)[modifier | modifier le code]

Lors de Mercury Rising 2010, il conserve son nouvellement gagné Open the Dream Gate Championship contre Susumu Yokosuka et forme le groupe Kamikaze USA avec Shingo Takagi et Jon Moxley[35].

Lors de Untouchable 2010, il perd contre le catcheur de la WWE, Bryan Danielson[36]. Lors de United: NYC, il bat BxB Hulk et remporte le Open the Freedom Gate Championship[37]. Lors de Mercury Rising 2011, il conserve son titre contre Austin Aries[38]. Lors de Open The Ultimate Gate 2011, il conserve son titre contre son ancien partenaire de Kamikaze USA, Akira Tozawa[39].

Junction Three (2011–2012)[modifier | modifier le code]

Lors de Fearless 2011, il unit ses forces avec celles de Akira Tozawa mais ils perdent contre ses partenaires de Junction Three, Masato Yoshino et PAC et ne remportent pas les Open The United Gate Championship[40]. Lors de Enter the Dragon 2011, il conserve son titre contre PAC[41].

Lors de Bushido 2011: Code Of The Warrior, il conserve son titre contre Chuck Taylor[42]. Lors de Freedom Fight 2011, il perd le titre contre Johnny Gargano[43].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Équipes et clans
    • Final M2K (2006)[44]
    • New Hazard (2007–2008)[44]
    • Muscle Outlaw'z (2008)[44]
    • Real Hazard (2008–2009)[44]
    • Kamikaze (2009–2011)[44]
    • Junction Three (2011–2012)[44]
    • -akatsuki- (2012–2013)[44]
    • Mad Blankey (2013–2015)[44]
    • VerserK (2015-2016)
    • Tribe Vanguard (2016- )
  • Thèmes musicaux
Thème d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
Nothing to Lose[45] YO-HEI_feat.Aki 2013-2015 Dragon Gate (en tant que membre de Mad Blankey)
Wolfish Soldier[46] Aki 2015-2016 Dragon Gate (en tant que membre de VerserK)

Palmarès[modifier | modifier le code]

En arts martiaux mixtes[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
2 combats 0 victoires 2 défaites
Par KO 0 1
Par soumission 0 0
Sur décision 0 1
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Résultats en arts martiaux mixtes de Masato Onodera.
Défaite 0-2 Drapeau du Japon Kazuya Hirose Décision unanime Pancrase - Brave 9 2 5:00 Tokyo
Défaite 0-1 Drapeau du Japon Motokazu Kobayashi KO (coups de poing) Pancrase - Brave 5 2 0:08 Tokyo

En catch[modifier | modifier le code]

Résultats des matchs à enjeu (Luchas de apuestas)[modifier | modifier le code]

Résultats des matchs à enjeu (Luchas de apuestas) de YAMATO[47]
# Vainqueur (enjeu) Perdant (enjeu) Date Lieu Notes
1 Cyber Kong (masque) YAMATO (cheveux) Osaka, Japon Au cours de Gate of Destiny 2011 dans un Steel Cage Match qui comprenaient également Akira Tozawa, BxB Hulk, KAGETORA et Shingo Takagi[48].
2 YAMATO (cheveux) Kotoka (cheveux) Osaka, Japon Au cours de Dead or Alive 2016 dans un Steel Cage Match qui comprenaient également Cyber Kong, Naoki Tanizaki, Naruki Doi et Shingo Takagi[49].
3 YAMATO (cheveux et titre) Cyber Kong (masque) Aichi, Japon Au cours de Dead or Alive 2017 dans un Steel Cage Match qui comprenaient également Naruki Doi, BxB Hulk et Shingo Takagi[50].

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Masato Onodera[51]
Année 2010 2011 2012 2013 à 2015 2016 2017
Rang 273 en augmentation98 en augmentation79 Non classé 181 en augmentation47

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Profil de YAMATO », sur Wrestling Data (consulté le 10 octobre 2014).
  2. (en) « Profil de Masato Onodera », sur Sherdog (consulté le 10 octobre 2014).
  3. (en) « ROH – Supercard of Honor II DVD Review », 411mania.com, (consulté le 30 octobre 2018)
  4. (en-US) « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor — Battle of the Best », 411mania.com, (consulté le 6 octobre 2018)
  5. « Strong Style Spirit » Blog Archive » [Results] New Japan “SUPER J-CUP 5TH STAGE”, 12/23/09 », sur www.puroresufan.com (consulté le 9 décembre 2015)
  6. (en) « Dragon Gate Compilation Gate 2010 », puroresucentral.com, (consulté le 30 octobre 2018)
  7. (en) « 411’s Dragon Gate’s Final Gate 2011 Review », 411mania.com, (consulté le 7 octobre 2018)
  8. (en) « DDT/DRAGON GATE “DDG COMES BACK” Results », dramaticddt.wordpress.com, (consulté le 17 octobre 2018)
  9. (ja) « Dead or Alive 2013 », Dragon Gate, (consulté le 6 mai 2013)
  10. (en) « 6/15 Champion Gate in Hakata - 15 Jun 2013 », iHeartDG, (consulté le 16 juin 2013)
  11. (ja) « 新時代の扉が開いたドラゲーで、暁を解散に追い込んだMBが戸澤を追放!鷹木のDG初防衛戦の相手がYamatoに決定! », Battle News,‎ (consulté le 1er août 2013)
  12. (ja) « The Gate of Generation », Dragon Gate (consulté le 24 août 2013)
  13. (ja) « ja:吉野、鷹木、戸澤らの新ユニット本格始動 トライアングルゲート戦はMBに苦杯 », Sports Navi, Yahoo!,‎ (consulté le 7 octobre 2013)
  14. (ja) « 吉野がYamatoを下してドリームゲート王座奪取!早速土井が挑戦者に名乗り!ベテラン軍がミレニアルズを叩き潰す! », Battle News,‎ (consulté le 10 octobre 2013)
  15. (ja) « ja:挑戦者決定ワンナイトトーナメントで優勝したミレニアルズが、その勢いでトライアングル王座も奪取!ミラクル土井ダーツ登場! », Battle News,‎ (consulté le 5 décembre 2013)
  16. (ja) « Fantastic Gate », Dragon Gate (consulté le 15 décembre 2013)
  17. (ja) « The Final Gate 2013 », Dragon Gate, Gaora (consulté le 22 décembre 2013)
  18. « DRAGON GATE:ドラゴンゲート公式サイト 試合結果 », sur www.gaora.co.jp (consulté le 14 janvier 2016)
  19. (ja) « ja:ドリームゲート初戴冠のハルク ドラゲーマットを"浄化" », Tokyo Sports,‎ (consulté le 21 juillet 2014)
  20. (en) « Japan: Dragon Gate "The Final Gate 2014" Results vom 28.12.2014 », moonsault.de, (consulté le 29 octobre 2018)
  21. (en) « Dragon Gate Champion Gate In Hakata 2015 - Tag 1 », cagematch.net, (consulté le 26 décembre 2016)
  22. (ja) « ja:土井&YAMATO組が難敵下しV1 », Tokyo Sports,‎ (consulté le 21 juillet 2015)
  23. (ja) « ja:【ドラゲー】サバイバル戦敗退でマッドブランキー軍解散 », Tokyo Sports,‎ (consulté le 17 août 2015)
  24. (en) « 09/23 Summer Adventure Tag League », iHeartDG, (consulté le 24 septembre 2015)
  25. a et b (en-US) « DRAGON GATE DEAD OR ALIVE (MAY 5) REVIEW », voicesofwrestling.com, (consulté le 29 octobre 2018)
  26. (en) « 6/12 King of Gate Finale », iHeartDG,
  27. (en) « Dragon Gate Kobe Pro-Wrestling Festival 2016 », cagematch.net, (consulté le 26 décembre 2016)
  28. (en) « Dragon Gate Dangerous Gate 2016 », cagematch.net, (consulté le 26 décembre 2016)
  29. (en) « 12/25 The Final Gate 2016 », iheartdg.com, (consulté le 25 décembre 2016)
  30. (en-US) « DRAGON GATE DANGEROUS GATE 2017 (SEPTEMBER 18) REVIEW », voicesofwrestling.com, (consulté le 3 octobre 2018)
  31. (en) « DRAGON GATE GATE OF DESTINY 2017 (NOVEMBER 3) REVIEW », voicesofwrestling.com, (consulté le 9 mai 2018)
  32. (en-US) « DRAGON GATE KOBE WORLD PRO WRESTLING FESTIVAL (JULY 22) RESULTS & REVIEW », voicesofwrestling.com, (consulté le 3 octobre 2018)
  33. (en-US) « RESULTS: DRAGON GATE ‘KOBE PRO WRESTLING FESTIVAL’ 22/07/2018 », theindycorner.com, (consulté le 3 octobre 2018)
  34. (en-US) « DRAGON GATE DANGEROUS GATE 2018 (SEPTEMBER 24) RESULTS & REVIEW », voicesofwrestling.com, (consulté le 2 octobre 2018)
  35. (en) Sean Radican, « Radican's 5/14 DGUSA Mercury Rising PPV report - Dragon Gate Six Man Tag, Kendrick & London vs. Jacobs & Evans », Pro Wrestling Torch (consulté le 8 juillet 2012)
  36. (en) Sean Radican, « Radican's DGUSA DVD Review Series: "Untouchable 2010" - Bryan Danielson vs. Yamato, Shingo-Kid, Jacobs-Moxley », Pro Wrestling Torch (consulté le 14 juillet 2012)
  37. (en) Jimmy Eaton, « Eaton's DGUSA "United: New York" 1/28 - Hulk vs. Yamato, round robin tag team tournament », Pro Wrestling Torch, (consulté le 29 janvier 2011)
  38. (en) Sean Radican, « DGUSA Internet PPV report 4/2: Radican's "ongoing" real-time coverage of Dragon Gate USA PPV from Atlanta », Pro Wrestling Torch, (consulté le 2 avril 2011)
  39. (en) Stuart Carapola, « Dragon Gate USA Open the Ultimate Gate DVD review: the debut of the DUFs, Cima & Doi challenge Yoshino & Pac for the DGUSA tag team itlte, Tozawa runs the Kamikaze USA gauntlet, and much more », PWInsider (consulté le 28 juillet 2012)
  40. (en) Stuart Carapola, « DGUSA Fearless 2011 DVD review: Pac & Yoshino defend the DGUSA tag title against Yamato and Tozawa, Johnny Gargano faces another big challenge in Austin Aries, Pinkie tries to make a case to join the DUFs, and more », PWInsider (consulté le 28 juillet 2012)
  41. (en) Sean Radican, « Radican's DGUSA DVD Review Series: "Enter the Dragon 2011" 6/5 - Yamato vs. Pac, Ronin vs. Blood Warriors elimination tag », Pro Wrestling Torch (consulté le 28 juillet 2012)
  42. Sean Radican, « Radican's DGUSA "Bushido 2011" iPPV coverage 11/12 - Yamato vs. Taylor, Cima & Ricochet vs. Cannon & Callihan », Pro Wrestling Torch (consulté le 28 juillet 2012)
  43. (en) Sean Radican, « Radican's DGUSA "Freedom Fight" iPPV coverage 11/13 -Yamato vs. Gargano, Pac vs. Ricochet », Pro Wrestling Torch (consulté le 13 novembre 2011)
  44. a b c d e f g et h (en) « Purolove profile », Purolove (consulté le 30 décembre 2011)
  45. (en-US) « Dragon Gate MAD BLANKEY Theme Song "Nothing to Lose" », sonichits.com, (consulté le 29 octobre 2018)
  46. (de) « Wolfish Soldier (feat. Aki) - Single », itunes (consulté le 29 octobre 2018)
  47. (en) « T-Hawk », sur Wrestlingdata (consulté le 29 octobre 2018)
  48. (en-US) « Views from the Hawke’s Nest: Dragon Gate: Gate of Destiny 2011 Review », 411mania.com, 2011-10- 31 (consulté le 29 octobre 2018)
  49. (en-US) « From The Shelf – Dragon Gate Dead or Alive 2016 », 411mania.com, 2016-05- 29 (consulté le 29 octobre 2018)
  50. (en-US) « Jack Reviews Dragon Gate: Dead or Alive 2017 », 411mania.com, 2017-05- 26 (consulté le 29 octobre 2018)
  51. (en) « PWI Ratings for YAMATO », sur Internet Wrestling Data base (consulté le 12 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]