John Laurinaitis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Joseph Laurinaitis

Description de cette image, également commentée ci-après

John Laurinaitis en 2012.

Données générales
Nom complet John Joseph Laurinaitis
Nom de ring John Laurinaitis
Johnny Ace
Funkman
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né(e) le (48 ans),
Philadelphie, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 1,96 m (6 5)
Poids 110 kg (242 lb)
Catcheur (ou catcheuse) retraité(e)
Fédération(s) National Wrestling Alliance
All Japan Pro Wrestling
World Championship Wrestling
World Wrestling Entertainment
Entraîné(e) par Nelson Royal
Carrière pro. 19862000

John Hodger Laurinaitis (né le à Philadelphie) est un ancien catcheur américain. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment en tant que producteur.

Il catchait auparavant sous le nom de ring Johnny Ace, et lutta pour des promotions telles que la National Wrestling Alliance et la All Japan Pro Wrestling.

Avant de rejoindre la WWE, John Laurinaitis travaillait en tant que cadre pour la World Championship Wrestling.

Carrière[modifier | modifier le code]

National Wrestling Alliance (1986–1990)[modifier | modifier le code]

En 1986, John Laurinaitis prend le surnom de Johnny Ace. Lors du PPV Capital Combat 1990, il perd contre Undertaker.

All Japan Pro Wrestling (1990–2000)[modifier | modifier le code]

Il a surtout été victime de moqueries à cause de son look.[réf. nécessaire]

World Championship Wrestling (2000–2001)[modifier | modifier le code]

Johnny Ace catchait sous un gimmick de danseur.

World Wrestling Federation/Entertainment (2001-...)[modifier | modifier le code]

Apparitions diverses (2001-2012)[modifier | modifier le code]

Il fait une courte apparition lors du Raw du 22 mars 2010 en séparant Batista et John Cena,et aussi pendant le raw old school le 15 novembre 2010 pour séparer Randy Orton et John Cena. Il apparaît au coté de Vince McMahon lors du pay-per-view Money in the Bank (2011) pendant le match entre CM Punk et John Cena.

Manager général de RAW et de SmackDown (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Lors du Raw du 10 octobre, Vince McMahon annonce John Laurinaitis en tant que nouveau manager général par intérim de Raw, après une décision prise par le conseil d'administration de la WWE. Le même soir, Laurinaitis renvoi Jim Ross et réengage The Miz et R-Truth [1]. Au cours des semaines suivantes, il commence à montrer des signes de ce qui pourrait être un face turn lent, puisque le 17 octobre, il présente publiquement ses excuses à Jim Ross, le réembauche et le met dans un match par équipes avec John Cena contre Alberto Del Rio et Michael Cole [2]. Le 24 octobre, il arrête The Miz et R-Truth qui attaquaient John Cena [3]. Toutefois, lors du Raw du 28 novembre, Laurinaitis demande à Alberto Del Rio de se faire disqualifier lors de son match contre CM Punk, solidifiant son statut de heel, mais son plan échoue lorsque l'arbitre est distrait par l'annonceur d'Alberto Del Rio, Ricardo Rodriguez [4]. Lors du Raw du 26 décembre, il annonce à CM Punk qu'il devra affronter 4 catcheurs dans un Gauntlet match (le premier des 4 catcheurs gagnant un WWE Championship Match contre CM Punk lors du Raw du 2 janvier 2012). Il annonce que les 4 participants sont Jack Swagger, Dolph Ziggler, Mark Henry et lui-même. Jack Swagger perd le premier match, mais Laurinaitis interfère, lors du second match, en faveur de Dolph Ziggler, qui porte alors son Zig Zag et gagne le title shot (Mark Henry et Laurinaitis n'ont donc pas à combattre) [5]. Au Raw suivant, le 2 janvier 2012, il distrait CM Punk qui perd par décompte à l'extérieur : Dolph Ziggler ne gagne donc pas le titre [6]. Laurinaitis sera l'arbitre spécial du match opposant CM Punk et Dolph Ziggler, au Royal Rumble, pour le WWE Championship. Lors du Raw du 16 janvier, il admet à Mick Foley qu'il ne sera pas neutre en tant qu'arbitre et qu'il fera en sorte que Punk perde, avant de frapper Foley avec son micro[7]. Lors du Raw du 23 janvier, Punk défie Laurinaitis dans un match. Ce dernier accepte. Plus tard dans la soirée, au moment du match, Laurinaitis annonce que lors du Raw suivant, Triple H sera de retour pour évaluer son travail en tant que General Manager. Il dit ensuite à Punk que ce qu'il a dit à Mick Foley était faux, qu'il était énervé, et qu'il sera bien sûr neutre en tant qu'arbitre au Royal Rumble. Cependant, il ne souhaite plus participer au match et David Otunga, son assistant , attaque alors Punk. Ce dernier s'en débarrasse, et porte son GTS sur Laurinaitis[8]. Au Royal Rumble 2012, Laurinaitis annonce qu'au lieu d'être l'arbitre principal, il sera arbitre à l'extérieur du ring, et fait donc rentrer un autre arbitre. Pendant le match, Laurinaitis fait bannir Vickie Guerrero des abords du ring et vient aider l'arbitre blessé, ignorant ce qui se passe sur le ring et empêchant donc CM Punk de gagner par 3 fois.

Lors du pay-per-view Royal Rumble (2012), Laurinaitis annonce qu'il ne sera qu'arbitre assesseur, mais c'est lui qui fait le décompte final et accorde la victoire à CM Punk, tout en l'applaudissant[9]. Lors du Raw du lendemain, Triple H fait son retour en tant que COO, pour évaluer le travail de Laurinaitis. Au moment où il allait annoncer à ce dernier son renvoi, The Undertaker fait son retour, interrompant Triple H[10]. La semaine suivante, le conseil d'administration de la WWE fait publier une annonce déclarant que John Laurinaitis n'est pas renvoyé[11].

Lors d'Elimination Chamber (2012), Laurinaitis fait une apparition sur le ring, rejoint par Christian, Mark Henry et Alberto Del Rio, qui critiquent tour à tour le General Manager de SmackDown, Theodore Long, et déclarent vouloir que John Laurinaitis deviennent le General Manager des deux shows[12]. Lors du SuperSmackDown Live du 21 février, John Laurinaitis assiste au match entre CM Punk et Daniel Bryan, qui se termine avec un double tombé. Laurinaitis monte alors sur le ring et proclame Bryan vainqueur. Mais Long monte à son tour, et déclare Punk vainqueur. Une dispute éclate alors entre les deux General Manager[13]. Suite à leur rivalité, il est annoncé que Long et Laurinaitis vont échanger leurs postes le temps de deux shows  : Laurinaitis passera à WWE SmackDown, et Long à Raw. Lors du Raw du 5 mars, John Laurinaitis fait une intervention avec David Otunga durant le match opposant Santino Marella à Jack Swagger pour le titre US. Teddy Long est lui aussi présent à ce Raw en tant que General Manager, accompagné d'Aksana et de Kofi Kingston. Santino remporte le championnat grâce à la distraction des deux managers qui se disputent aux abords du ring. Après cela, Laurinaitis prend un micro, furieux de ce qui vient d’arriver. Mais Teddy Long appelle la sécurité et fait escorter Laurinaitis et Otunga en dehors de l'arène[14]. Lors du SmackDown du 9 mars, Laurinaitis, en tant que General Manager d'un soir, décide d'un match entre Kane et Aksana (petite amie de Long). Theodore Long supplie Laurinaitis d'annuler ce match. Ce dernier décide alors d'un match entre lui et Long, et déclare que si Long gagne, Aksana n'affrontera pas Kane. Lors du match en question, Laurinaitis demande à Kane de venir sur le ring, car Teddy Long refuse se coucher. Kane arrive, mais Randy Orton intervient et lui fait un RKO. Long profite de cette distraction pour faire le tombé sur Laurinaitis, et s'enfuit ensuite avec Aksana[15].

Lors du Raw du 12 mars, un 12-Man Tag Team Match est annoncé pour WrestleMania XXVIII entre la Team Teddy[N 1] et la Team Johnny, qui déterminera lequel des deux hommes deviendra le General Manager d'à la fois Raw et Smackdown. Alors que Long nomme Santino Marella capitaine de son équipe, Laurinaitis prend David Otunga comme capitaine de la sienne. Après le match handicap de Santino perdu contre Otunga et Mark Henry, ce dernier se rajoute à Team Johnny[16]. Lors du Smackdown du 16 mars, Christian rejoint l'équipe après que Laurinaitis lui ait promis un match de championnat si la Team Johnny gagnait[17]. Il sera cependant remplacé par Drew McIntyre suite à une blessure[18]. Le 19 mars, à Raw, Jack Swagger et Dolph Ziggler rejoignent l'équipe[19]. Lors du Raw du 26 mars, c'est au tour du Miz de rejoindre la Team Johnny, après avoir sauvé Laurinaitis de Santino Marella[20].

À WrestleMania XXVIII, la Team Laurinaitis bat celle de Theodore Long. John Laurinaitis devient donc le Manager General de RAW et de SmackDown[21].

Lors du Raw suivant Wrestlemania, Laurinaitis inaugure une nouvelle ère qu'il appelle People Power (Pouvoir du peuple). Lord Tensai (ex A-Train) effectue ses débuts et Brock Lesnar fait son retour après huit ans d'absence[22]. Lors du Raw du 9 avril, Laurinaitis annonce d'ailleurs que Lesnar sera dorénavant le nouveau visage de la WWE[23].

Lors du Raw 30 avril, Laurinaitis annonce à John Cena qu'il sera son adversaire à Over the Limit, avant de le passer à tabac, aidé de Lord Tensai et de Sakamoto[24]. Lors de l'épisode suivant, on apprend que le conseil d'administration de la WWE a décidé que le match sera en un contre un, que personne ne sera autorisé aux abords du ring, qu'il n'y aura pas d'arbitre spécial, et que Laurinaitis sera viré s'il perd [25]. Lors d'Over the Limit, ce dernier gagne son match suite à l'intervention de Big Show (renvoyé quelques jours plus tôt par Laurinaitis[26]), qui porte son Weapon of Mass Destruction sur John Cena[27].

Lors du Raw du 11 juin, Vince McMahon fait son retour pour évaluer le travail de Laurinaitis[28], et annonce qu'à No Way Out, si Big Show perd son match contre John Cena, John Laurinaitis sera renvoyé de la WWE[29]. Lors de No Way Out, Big Show perd contre John Cena. Après le match, Vince McMahon licencie donc Laurinaitis en lui hurlant « You're Fired » (T'es viré, en anglais), avant que ce dernier ne subisse un Attitude Adjustement de Cena sur la table des commentateurs espagnols[30]. Aujourd'hui, il travaille comme Producteur à la WWE.

Apparitions occasionnelles (2013-...)[modifier | modifier le code]

Il effectue une apparition à SmackDown le 29 mars 2013 et se fait attaquer par The Rock.

Il effectue une apparition aux Survivor Series aux côtés de R-Truth, Santino Marella, Los Matadores et Fandango.

il revenu aux Slammy Award 2013 pour remettre le prix de La recrue de l'année a The Shield.

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Surnoms
    • Funk Man
    • Mr. Excitement
    • Big Johnny
  • Musiques d'entrée
Musique d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
Fanfare To The Rule Jim Johnston 2012 ; 2013 WWE

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • All Japan Pro Wrestling
    • 2 fois AJPW All Asia Tag Team Champion avec Kenta Kobashi
    • 4 fois champion du Monde unifié par équipes de la AJPW avec Kenta Kobashi (2), Mike Barton (1) et Steve Williams (1)
    • January 2nd Korakuen Hall Heavyweight Battle Royal Winner (1991)
    • 13 fois champion poids lourds de la OWF
  • Championship Wrestling from Florida
    • 2 fois champion par équipes de la FCW avec The Terminator
  • International Championship Wrestling Alliance
    • 1 fois champion poids lourds de Floride de la ICWA
  • Autres titre
    • 2 fois champion par équipes de Floride de la PWF avec The Terminator

Récompenses de magazines[modifier | modifier le code]

PWI 500, les cinq cents meilleurs catcheurs de l'année
Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000
Rang 195 en diminution 295 en diminution 478 en augmentation 116 en augmentation 108 en diminution 153 en augmentation 77 en diminution 106 en diminution 108 en diminution 146
Référence [31] [32] [33] [34] [35] [36] [37] [38] [39] [40]

Vie Privée[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

John Laurinaitis est un personnage jouable dans WWE '13 et il est également jouable dans WWE 2K14 .

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Team Teddy étant composée de Santino Marella, de R-Truth, du Great Khali, de Kofi Kingston, de Zack Ryder et de Booker T

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) WWE Raw SuperShow results: The "Laurinaitis Era" begins wwe.com, consulté le 5 janvier 2012
  2. (en) Interim Raw General Manager John Laurinaitis apologized to Jim Ross wwe.com, consulté le 5 janvier 2012
  3. (en) WWE Raw SuperShow results: Kevin Nash brings the hammer down wwe.com, consulté le 5 janvier 2012
  4. (en) WWE RAW Supershow Results for November 28th, 2011 wrestlenewz.com, consulté le 5 janvier 2012
  5. (en) WWE Raw SuperShow results: Kane rises to hate wwe.com, consulté le 5 janvier 2012
  6. (en) Dolph Ziggler def. WWE Champion CM Punk by Count-Out wwe.com, consulté le 5 janvier 2012
  7. (en)Mitch Passero, « WWE Raw SuperShow results: Laurinaitis snaps! », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  8. (en)Kevin Powers, « WWE Raw SuperShow results: Laurinaitis takes a nap », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  9. (en)Kevin Powers, « WWE Champion CM Punk def. Dolph Ziggler (Special Guest Referee John Laurinaitis) », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  10. (en)Mitch Passero, « WWE Raw SuperShow results: The Undertaker returned with his sights set on Triple H! », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  11. (en)« WWE Board of Directors to Laurinaitis: You're NOT fired », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  12. (en)Zach Linder, « Former champions return to support John Laurinaitis », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  13. (en)Michael Burdick, « SuperSmackDown LIVE's Champion vs. Champion showdown ends in controversy », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  14. (en)John Clapp, « Santino Marella def. United States Champion Jack Swagger to win the title », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  15. (en)Michael Burdick, « Teddy Long def. John Laurinaitis », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  16. (en)Tom Herrera, « Mark Henry and David Otunga def. U.S. Champion Santino Marella in a Handicap Match », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  17. (en)Michael Burdick, « Christian brings “The Peep Show” back to SmackDown », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  18. (en)Tom Herrera, « Christian injured on Raw SuperShow, rendered unable to compete at WrestleMania », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  19. (en)Tom Herrera, « Dolph Ziggler and Jack Swagger def. R-Truth and Kofi Kingston », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  20. (en)Tom Herrera, « The Miz named to Team Johnny », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  21. (en)Bobby Melok, « WrestleMania results: Team Teddy vs. Team Johnny », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  22. (en)Mitch Passero, « WWE Raw SuperShow results: Brock Lesnar returned to WWE! », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  23. (en)Tom Herrera, « Brock Lesnar brawled with John Cena; match set for Extreme Rules », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  24. (en) Tom Herrera, « John Laurinaitis ambushed John Cena, revealed that he will face him at WWE Over the Limit », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  25. (en) Mitch Passero, « WWE Board revealed Laurinaitis will be terminated if he loses to Cena at WWE Over the Limit », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  26. (en) Mitch Passero, « Kane def. Big Show; John Laurinaitis fired Big Show! », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  27. (en) « John Laurinaitis def. John Cena », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  28. (en) Mitch Passero, « John Laurinaitis faced firing by Mr. McMahon », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  29. (en) Mitch Passero, « Big Show knocked out Mr. McMahon! », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  30. (en)Ryan Murphy, « John Cena def. Big Show in a Steel Cage Match », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  31. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1991 », Internet Wrestling Database
  32. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1992 », Internet Wrestling Database
  33. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1993 », Internet Wrestling Database
  34. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1994 », Internet Wrestling Database
  35. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1995 », Internet Wrestling Database
  36. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1996 », Internet Wrestling Database
  37. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1997 », Internet Wrestling Database
  38. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1998 », Internet Wrestling Database
  39. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1999 », Internet Wrestling Database
  40. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2000 », Internet Wrestling Database

Liens externes[modifier | modifier le code]