Elimination Chamber (2019)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'édition 2019 du de l'événement Elimination Chamber. Pour toutes les autres éditions, voir WWE Elimination Chamber.
Elimination Chamber (2019)
Elimination Chamber (2019) - Logo.png
Logo officiel d'Elimination Chamber 2019
Informations
Fédération
Divisions
Date
Lieu
Ville
Chronologie des événements
Chronologie des Elimination ChamberVoir et modifier les données sur Wikidata
-Voir et modifier les données sur Wikidata

L'édition 2019 d'Elimination Chamber est une manifestation de catch (lutte professionnelle) produite par la World Wrestling Entertainment (WWE), une fédération de catch américaine, qui est télédiffusée, visible en paiement à la séance, sur le WWE Network ainsi que le chaîne française AB1. L'évènement se déroulera au Toyota Center à Houston dans l'état du Texas[1]. Il s'agit de la neuvième édition d'Elimination Chamber, événement annuel qui, comme son nom l'indique, propose un Elimination Chamber match en tête d'affiche. Ce PPV fut le premier à avoir présenté pour la toute première fois les titres féminines par équipe.

Contexte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Catch.

Les spectacles de la World Wrestling Entertainment (WWE) sont constitués de matchs aux résultats prédéterminés par les scénaristes de la WWE. Ces rencontres sont justifiées par des storylines – une rivalité avec un catcheur, la plupart du temps – ou par des qualifications survenues dans les shows de la WWE telles que Raw, SmackDown, 205 Live et NXT. Tous les catcheurs possèdent un gimmick, c'est-à-dire qu'ils incarnent un personnage gentil (face) ou méchant (heel), qui évolue au fil des rencontres. Un événement comme Elimination Chamber est donc un événement tournant pour les différentes storylines en cours[2],[3].

Lors de l'épisode du 24 décembre de Raw, le président de la WWE, Vince McMahon, a annoncé que les nouveaux WWE Women's Tag Team Championship seraient présentés en 2019.[4] Lors de l'épisode du 14 janvier de Raw, dans son segment "A Moment Of Bliss", Alexa Bliss a dévoilé les Women's Tag Team Championships et a annoncé que les titres par équipe féminins seront misent en jeu à Elimination Chamber dans un Women's Tag Team Elimination Chamber match avec trois équipes féminines de Raw et trois équipes féminines de SmackDown, ce qui rend les titres à deux divisions[5].

Au Royal Rumble, The Miz et Shane McMahon ont battu The Bar (Cesaro et Sheamus) pour remporter les SmackDown Tag Team Championships. Lors de l'épisode suivant de SmackDown, The Usos (Jey Uso et Jimmy Uso) ont battu The Bar, The New Day (représenté par Big E et Kofi Kingston) et Heavy Machinery (Otis Dozovic et Tucker Knight), dans un four-corners tag team elimination match pour gagner un match de championnat à Elimination Chamber.

Tableau de matchs[modifier | modifier le code]

# Résultat Sitpulation(s) Temps
1P Buddy Murphy (c) bat Akira Tozawa Match simple pour le WWE Cruiserweight Championship 13:25
2 Boss "N" Hug Connection (Bayley et Sasha Banks) battent Nia Jax et Tamina, The Riott Squad (Liv Morgan et Sarah Logan), Mandy Rose et Sonya Deville, The IIconics (Peyton Royce et Billie Kay), Naomi et Carmella Tag team Elimination Chamber match pour déterminer les premières WWE Women's Tag Team Champions[6] 33:00
3 The Usos (Jimmy et Jey Uso) battent The Miz et Shane McMahon (c) Tag team match pour les WWE SmackDown Tag Team Championship 14:10
4 Finn Bálor bat Bobby Lashley (c) et Lio Rush Handicap match pour le WWE Intercontinental Championship 9:30
5 Ronda Rousey (c) bat Ruby Riott Match simple pour le WWE Raw Women's Championship 1:40
6 Baron Corbin bat Braun Strowman No Disqualification match 10:50
7 Daniel Bryan (c) bat AJ Styles, Jeff Hardy, Randy Orton, Samoa Joe et Kofi Kingston Elimination Chamber match pour le WWE Championship 36:40
(c) – désigne le(s) champion(s) défendant son/leurs titre(s) dans le match
P – indique que le match a eu lieu lors du pré-show

Ordre des éliminations de l'Elimination Chamber 2019 féminin[modifier | modifier le code]

Ordre d'élimination Catcheur Ordre d'entrée Éliminé par Mouvement d'élimination Temps
1 Naomi et Carmella 5 The IIconics Small Package 17:10
2 The IIconics 4 Nia Jax et Tamina Samoan Drop 20:15
3 Liv Morgan et Sarah Logan 3 Nia Jax et Tamina Superfly Splash 25:05
4 Nia Jax et Tamina 6 Sasha Banks, Bayley, Mandy Rose et Sonya Deville Elbow Drop 27:05
5 Mandy Rose et Sonya Deville 2 Sasha Banks et Bayley Bank Statement 33:00
Vainqueur Sasha Banks et Bayley 1 N/A

Ordre des éliminations de L'Elimination Chamber 2019 masculin[modifier | modifier le code]

Ordre d'élimination Catcheur Ordre d'entrée Éliminé par Mouvement d'élimination Temps
1 Samoa Joe 2 AJ Styles Phenomenal Forearm 14:35
2 Jeff Hardy 5 Daniel Bryan Running Knee 18:00
3 AJ Styles 4 Randy Orton RKO 22:25
4 Randy Orton 6 Kofi Kingston Trouble in Paradise 24:05
5 Kofi Kingston 3 Daniel Bryan Running Knee 36:40
Vainqueur Daniel Bryan 1 N/A

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) N. Heel, « WWE Elimination Chamber and Fastlane 2019 Location and Dates, WWE 2019 PPV Schedule », sur heelbynature.com, (consulté le 30 janvier 2019)
  2. (en) Ed Grabianowski, « How Pro Wrestling Works », sur entertainment.howstuffworks.com (consulté le 30 janvier 2019)
  3. (en) WWE, « Televised Entertainment », sur corporate.wwe.com (consulté le 30 janvier 2019)
  4. (en) « Vince McMahon announces WWE women's tag team titles, John Cena's return at Raw Christmas show », sur CBS Sports, (consulté le 14 janvier 2018)
  5. (en) « Alexa Bliss unveils the WWE Women’s Tag Team Championships on Raw », sur Adventures in poor taste! (consulté le 14 janvier 2018)
  6. Michael Burdick, « The first-ever Women’s Tag Team Champions to be crowned at WWE Elimination Chamber », WWE, (consulté le 15 janvier 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]