Audierne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Finistère
Cet article est une ébauche concernant une commune du Finistère.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Audierne (homonymie).
Audierne
Vue du port.
Vue du port.
Blason de Audierne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Quimper
Canton Douarnenez
Intercommunalité Cap-Sizun
Code postal 29770
Code commune 29P01
Démographie
Gentilé Audiernais
Population
municipale
3 752 hab. (2014)
Densité 204 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 01′ 30″ nord, 4° 32′ 26″ ouest
Altitude Min. 0 m – Max. 131 m
Superficie 18,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Audierne

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Audierne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Audierne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Audierne
Liens
Site web http://www.audierne.fr

Audierne [odjɛʁn] est une commune française située dans le département du Finistère en région Bretagne.

Avec le statut administratif de commune nouvelle, elle est issue de la fusion, le des deux communes : l'ancienne commune Audierne et Esquibien[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le port de pêche est situé sur l'estuaire du Goyen, au pied d'une colline boisée. Sa grande plage de sable s'étend à 1 500 mètres de la localité, en contrebas de Sainte Evette. Il se livre surtout à la pêche de la langouste, du homard et de l'araignée de mer.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Déjà connue sous le nom de Trève du Goyen (Trefgoazien, terme utilisé jusqu'au début du XVIe siècle), Audierne est présente dans les annales maritimes bordelaises dès le XIVe siècle, dans l'atlas du Vénitien Pétrus Vesconte sous le nom d’Odierna en 1321, Goezian en 1410 [2] puis sur une carte hollandaise de 1580 on trouve Odjern.

Le nom breton actuel de la commune est complètement différent de celui utilisé en français puisqu'il s'agit de « Gwaien »[3] et est le même que celui de la rivière, le « Goyen ».

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de cette nouvelle commune est celle des deux communes fusionnées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La commune accueille le siège de la communauté de communes du Cap-Sizun - pointe du Raz[4].

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Audierne (commune déléguée)
(siège)
29003 CC du Cap Sizun 18,37 3 723 (2014) 203
Esquibien 29052 CC du Cap Sizun 15,42 1 593 (2013) 103

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
3 janvier 2016 en cours Joseph Evenat[5] SE Retraité

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Audierne relève du tribunal d'instance de Quimper, du tribunal de grande instance de Quimper, de la cour d'appel de Rennes, du tribunal pour enfants de Quimper, du conseil de prud'hommes de Quimper, du tribunal de commerce de Quimper, du tribunal administratif de Rennes et de la cour administrative d'appel de Nantes[6].

La commune accueille la brigade de proximité de la circonscription de gendarmerie et un bureau de poste.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Au 8 août 2015, Audierne est jumelée avec[7] :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2014. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2019[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 3 723 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
2014
3 723
Population municipale

[11].
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006

[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Le pardon d'Audierne est célébré durant les vacances d'été vers la fin du mois d'août.

Cultes[modifier | modifier le code]

Culte catholique

La paroisse catholique d'Audierne fait partie de l'ensemble paroissial du Cap-Sud dans le doyenné Cap-Sizun, Douarnenez, Haute-Bigoudénie (Diocèse de Quimper et Léon).

Économie[modifier | modifier le code]

Conserverie Jean Hénaff & Cie de 1919 à 1979.

Au XIVe siècle, la pêche côtière offre des ressources abondantes, consommées sur place (poisson frais), en salaison, en fumaison ou encore séchage.

La morue de Terre-Neuve attirera nombre de pêcheurs d'Audierne à partir du XVe siècle.

Les échanges commerciaux sont réguliers entre Audierne et le reste de l'Europe (Pays-Bas et Espagne surtout, mais aussi Belgique, Angleterre), et l'on trouve dans le relevé des cargaisons du sel et du poisson à l'aller, et au retour des toiles, du vin, des épices… La flottille d'Audierne pratique le cabotage le long des côtes françaises.

Le port de pêche est géré par la Chambre de commerce et d'industrie de Quimper Cornouaille.

Aujourd'hui, l'économie est principalement basée sur le tourisme.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les lieux et monuments de cette nouvelle commune sont ceux des deux communes fusionnées.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Les personnalités de cette nouvelle commune sont celles des deux communes fusionnées.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François de Beaulieu, En baie d'Audierne , ArMen, no 30, 1990.
  • Le Couvent des capucins d'Audierne, Paul Cornec, Éditions du Cap-Sizun, 2005.
  • Pilleurs du Cap ! Paul Cornec, Éditions du Cap-Sizun, 2001.
  • Le Marteau du Diable (Les sorcières du Cap-Sizun) Paul Cornec. Roman. Éditions du Cap-Sizun, 2004.
  • Hyacinthe Le Carguet (1847-1924). Un passeur de mémoire en Cap-Sizun. Présenté par Paul Cornec. Éditions du Cap-Sizun, 2007.
  • Audierne autrefois… Les billets de Jean Couic et de Daniel Guézengar. Présenté par Paul Cornec. Éditions du Cap-Sizun, 2008.
  • Audierne et le Cap-Sizun sous la Révolution. Paul Cornec. Éditions du Cap-Sizun. 2011.
  • La baie d'Audierne. Milieu naturel et dangers d'aménagement. M. Jonin, Penn ar bed, no 104, 1980.
  • Le Cap-Sizun. Serge Duigou et Jean-Michel Le Boulanger, Palantines, 2005.
  • Quand bringuebalait le train youtar, Serge Duigou, Éditions Ressac, 1984.
  • Audierne et le cap Sizun. J. Talbot, Ed. A. Sutton, Joué-les-Tours, 2001.
  • Sauvetage en Cap Sizun, Michel Bescou, Musée Maritime du Cap Sizun Audierne, juin 2009, 272 p.
  • Sauveteurs du Cap, les Autret, Michel Bescou et Christian Bolzer, Musée Maritime du Cap Sizun Audierne, juin 2010.
  • Pilotes du Cap-Sizun, Michel Bescou et Christian Bolzer. Éditions Gwalarn, 2012.
  • Audierne et ses environs, Vincent Mevel. Éditions Vincent Mevel, 2005.
  • Une semaine de décembre à Audierne, Vincent Mevel. Éditions du bois flotté, 2007.
  • Le Conventionnel Guezno du Finistère (1763-1839), Jean Savina. Présenté par Paul Cornec. Éditions du Cap-Sizun.2013.
  • Pourquoi ici ?, Vincent Mevel. Éditions du bois flotté, 2014. Sous forme de feuillets bimensuels (août/octobre).
  • Henri Peuziat, Le Cap Sizun : d'Audierne à l'île de Sein, Saint-Avertin, Sutton, coll. « Mémoire en images », , 128 p. (ISBN 978-2-8138-0805-9, notice BnF no FRBNF43865148)
  • Au pays d'Audierne (1900-1950). Le petit monde de Fanch Kérisit. Paul Cornec et Jean-Jacques Doaré. Éditions du Cap-Sizun. 2015.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Monuments historiques, bâtiments et objets artistiques

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Audierne et Esquibien. Commune nouvelle d’Audierne, l’arrêté a paru », Ouest-France,‎ (consulté le 30 octobre 2015).
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1049
  3. Office public de la langue bretonne (tapez "Audierne" ou "Gwaien")
  4. « Présentation de la communauté de communes », sur le site de la C.C. du Cap-Sizun (consulté le 4 août 2015).
  5. Élu maire de la commune nouvelle le 3 janvier 2016 : « Audierne. Joseph Évenat élu maire de la commune nouvelle », Ouest-France, 3 janvier 2016.
  6. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et des libertés (consulté le 4 août 2015).
  7. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le 8 août 2015).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2009 .
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années [ 2012]