Barre (océanographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barre.

La barre est une phénomène hydrographique présent sur de nombreuses côtes, estuaire ou passe et qui est généralement considéré comme dangereux pour la navigation.

Description du phénomène[modifier | modifier le code]

La barre est une ligne de brisants sur des hauts-fonds ou devant une côte, ou en limite de courant, notamment à l’embouchure d’une rivière peu profonde ou d’une passe[1]. Elle se traduit par de fortes vagues qui déferlent continuellement et qui rendent dangereuse l’approche du rivage[2]. La barre est souvent accompagnée de courants très violents.

La barre d’Étel et celle d’Audierne sont célèbres pour les nombreux naufrages qu’elles ont occasionné[1]. Des dizaines de petites îles, dans l’océan Pacifique sont presque inaccessibles à cause de la barre qui les cerne sur les hauts-fonds coralliens. La barre peut s’étirer sur des centaines de kilomètres et rendre un littoral très difficile d’accès, comme en Afrique sur l’Atlantique[3] où en Inde, sur la côte de Coromandel. Le franchissement de la barre nécessite souvent des embarcations adaptées[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Merrien 1958, p. 88 et 151.
  2. a et b Hubert Michéa, dans Vergé-Franceschi 2002, p. 173.
  3. Villiers, Duteil et Muchembled 1997, p. 165.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Louis Guery, Marées, vents et courants : en 150 photos et illustrations, Voiles et voiliers (Paris), coll. « Comprendre », , 81 p. (ISBN 9782916083438)
  • Michel Vergé-Franceschi, Dictionnaire d'Histoire maritime, Paris, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1508 p. (ISBN 2-221-08751-8 et 2-221-09744-0). 
  • Patrick Villiers, Jean-Pierre Duteil et Robert Muchembled (dir.), L'Europe, la mer et les colonies : XVIIe – XVIIIe siècle, Paris, Hachette supérieur, coll. « Carré histoire », , 255 p. (ISBN 2-01-145196-5). 
  • Jean Merrien, Dictionnaire de la mer : le langage des marins, la pratique de la voile, R. Laffont, , XIV-647 p. 
    Réédité en 2001 puis en 2014 sous le titre Dictionnaire de la mer : savoir-faire, traditions, vocabulaires-techniques, Omnibus, XXIV-861 p., (ISBN 978-2-258-11327-5)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :