Phare de Kergadec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Phare de Kergadec
Le phare de Kergadec 1.JPG
Le phare de Kergadec
Localisation
Coordonnées
Adresse
Histoire
Construction
1950
Statut patrimonial
Recensé à l'inventaire généralVoir et modifier les données sur Wikidata
Gardienné
non
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
15 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Élévation
15 m
Localisation sur la carte du Finistère
voir sur la carte du Finistère
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le phare de Kergadec est situé dans le hameau éponyme à Audierne dans le Finistère.

Description[modifier | modifier le code]

D'une hauteur de 15 mètres, ce phare de blanc et de rouge vêtu, présente une tourelle octogonale en béton. Son feu directionnel scintillant possède des secteurs vert, blanc et rouge. Érigé à 367 mètres du phare de Trescadec, il forme un alignement au 006° avec ce dernier. Indiquant aux marins l'entrée de la passe de mauvais temps, cet alignement permet de parer et contourner le dangereux plateau de la Gamelle, un écueil de sinistre réputation affleurant aux basses mers et lors des tempêtes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'année 1887, deux amers pyramidaux matérialisaient cet alignement. Alors que cette année-là celui de Trescadec fut remplacé par un phare initialement situé aux Capucins, à Kergadec, on bâtit un cabanon en tôle sur un socle en pierre de taille pour accueillir un feu directionnel rouge. Il fut mis en service le [1].

En 1902, le cabanon fut remplacé par une tourelle cylindrique en maçonnerie de 15 mètres de haut. Ce premier vrai phare fut mis en service le [1] et il fut électrifié le [1]. La Seconde Guerre mondiale lui réserva un destin funeste quand les troupes allemandes entreprirent sa destruction en 1944[1].

Au sortir de la guerre, on décida de rebâtir un phare à Kergadec. L'entreprise Urcun d'Audierne se chargea de couler le béton de cette nouvelle construction[1]. Il fut mis en service le [1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Les feux d'Audierne, sur phares-de-france.pagesperso-orange.fr (consulté le 24 juillet 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]